A la une

ADMIS AU COLLÈGE U, EPISODE 1 : Une nouvelle page se tourne

Ce 26 juin dernier, jour tant attendu pour les jeunes 0A, les admissions au Collège
Universitaire pour la rentrée prochaine ont été annoncées. Rencontre avec les futurs
étudiants, pour qui une nouvelle page se tourne.

De l’euphorie à la curiosité

Cette année, les candidats ont appris leur résultat en se connectant sur leur espace candidat, et non
plus en consultant une liste. Plusieurs stratégies : réactualiser la page de façon compulsive, ou attendre
stoïquement l’annonce de la publication des résultats. « J’étais très heureuse mais j’ai mis un peu de
temps à comprendre », raconte Léa, qui se projetait par sécurité en classe prépa, son plan B. Comme
le souligne Violette, « la surprise incroyable de l’admission » clôt un véritable parcours du
combattant, fait de beaucoup d’embûches mais surtout d’entraide. Avant même d’avoir le temps de
réaliser, un groupe Facebook est créé par le nouveau BDE. « Promotion 2023 Sciences Po Paris »,
s’intitule-t-il. De celui-ci en découlent plusieurs autres, selon les campus et les cursus : un sobre
« SPIV Promotion 2018-2021 », ou encore « All I Want for X-SMASS is you », plus décalé pour
les élèves en double cursus SMASS. Ils permettent de réunir les futurs étudiants autour
d’informations de la vie étudiante : présentation des associations, trucs et astuces pour mieux
comprendre l’école, mais aussi revente de livres, un vrai business !

Les premiers pas

Viennent ensuite les premières démarches : inscriptions administratives, premières visites du
campus organisées par l’UNEF… autant d’éléments qui permettent aux futurs étudiants de découvrir
l’endroit où ils mettent les pieds ! Heureusement, les plus anciens veillent au grain. Lauren,
présidente de l’association du bi-cursus SPIV, explique : « Il y a un pôle spécialement dédié à
l’intégration. Nous nous assurons d’être disponibles pour toute question ou interrogation qu’ils
pourraient avoir dans les débuts de leur procédure d’inscription. Nous organisons, tout au long de
l’année, des événements qui sont l’occasion de rencontre entre 1A/2A. » L’association est aussi à
l’origine de « binômes de parrainage entre tous les 1A et 2A, donnant aux 1A une personne de
référence pour tous leurs doutes ou questions, aidant dans le premier temps durant les fameuses
inscriptions pédagogiques. »

Les « Hunger Games » : le choix des cours

Les fameuses inscriptions pédagogiques, si redoutées mais si préparées ! L’enjeu en 1A réside dans
le choix des triplettes. Sarah explique : « J’avais choisi la triplette 23 mais elle était très cotée. J’ai
pris mon plan B par sécurité, la 24 ». Quelques mauvaises surprises surviennent, comme être
changé de triplette après les inscriptions par manque de place. Illiès reconnaît : « Les anciens
parlaient d’Hunger Games, je pensais que c’était pour rire, mais je n’ai pas choisi ma triplette, ni mes
autres cours. Pour des 1A ce n’est peut-être pas l’idéal. ». Kévin est aussi déconcerté : « Il ne restait
plus beaucoup de choix. Heureusement, une triplette coïncidait avec mes autres cours. » D’autres,
comme Violette, sont plus chanceux : « En bi-cursus, les IP ont été très faciles, seuls les horaires de
langue étaient à choisir. ». Rapidité et vivacité du clic restent de mise : « Je tenais à faire du latin,
mais les places ont été prises en cinq minutes ! » regrette Shanese. Comme Mathieu, beaucoup se
sont informés « grâce aux vidéos proposées par Sciences Po et aux témoignages des 2A », et sont
satisfaits du résultat. Tous devront s’organiser à la rentrée, selon leur nouvel emploi du temps.
En attendant le 27 août… au 27 !

Une fois toutes ces démarches effectuées, il ne reste plus qu’à profiter des vacances en attendant la
prérentrée du lundi 27 août, « avec impatience » pour Violette, curieuse de « voir ce que ça donne ».
Les premiers contacts avec l’école sont très appréciés : « J’ai trouvé vraiment sympa les groupes
Facebook avant même d’être dans l’école, c’est une super façon d’intégrer les nouveaux et ça met
tout de suite dans l’ambiance, ça m’a agréablement surprise ! », explique Zoé. En parallèle, les
vacances sont pour certains, comme Shanese, l’occasion « de lire un maximum, de se détendre après
la recherche de logement ». Flore, admise en bi-cursus SMASS, se prépare à « la charge de travail
et sa difficulté » mais ne s’inquiète pas trop : « nous sommes très bien encadrés par nos aînés ».

Les futurs élèves sont avant tout passionnés par les disciplines qu’ils vont étudier, comme Flore, pour
qui les disciplines du bi-cursus SMASS « semblaient primordiales à un enrichissement personnel et
de solides connaissances en mathématiques utiles à une intention future de financer des projets
culturels » ou encore Léa, qui souhaitait « une formation en maths/info mais aussi en sciences
sociales, indispensables pour de futurs acteurs du monde de demain ». Un enthousiasme qui
permet d’envisager la rentrée de façon positive.

Merci à Flore, Kevin, Iliès, Lauren, Léa, Mathieu, Sarah, Shanese, Violette et Zoé pour leurs témoignages.

Océane Lang