Author Archives

Eliott Khayat

L’amour, la 3A, et cetera

Tweet « Si tu t’en vas Si tu t’en vas un jour, Tu m’oublieras. Les paroles d’amour ne voyagent pas » Léo Ferré Pour tous les étudiants de Sciences Po, la troisième année à l’étranger c’est d’abord, comme la plupart a pu l’écrire dans sa lettre de motivation, « l’occasion […]

Paul : une rencontre du troisième type

Greg Mottola est un cinéaste discret, trop sûrement. Il faut avouer que les sociétés de distribution françaises ne l’aident pas à le rendre plus visible. Superbad avait été vendu comme un vulgaire ersatz d’American Pie, alors qu’il était, au contraire, un film tendre, drôle et juste. Adventureland, quant à lui, et malgré son casting trois étoiles (Jesse Eseinberg, Kirsten Stewart, Ryan Reynolds…), avait été sorti directement en dvd : manque de bol, c’est probablement son plus beau long-métrage à ce jour.

Quand le cinéma parade à Sciences Po

semaine_cinema.jpg Il y avait une Semaine des Arts pleine de musique et de mouvement, une Journée Dédicaces consacrée comme son nom l’indiquerait presque à la littérature en tout genre, et même un festival de théâtre (Rideau Rouge); mais il n’y avait jamais rien eu sur le cinéma. L’erreur est aujourd’hui réparée grâce à dix étudiants tous issus de Masters différents (Affaires Publiques, Affaires Internationales, Marketing…) qui, dans le cadre d’un projet collectif, se sont penchés sur la création d’une Semaine du Cinéma, calquée sur la Semaine des Arts, et appelée de leurs vœux à devenir une véritable institution à Sciences Po. LaPéniche a rencontré deux des organisateurs de la Semaine du Cinéma, et se propose de vous donner un avant-goût de cet évènement qui réserve quelques surprises.

Love like a sunset: Somewhere de Sofia Coppola

somewhere.jpgChaque nouveau film de Sofia Coppola est un petit événement en soi. Depuis son tout premier, Virgin Suicides, la fille du Parrain a su imposer une vision, un style et un univers particuliers. Somewhere, son petit dernier qui sortira dans les salles françaises le 5 janvier prochain, aura peut-être des airs de déjà-vu pour les amateurs de la réalisatrice ; en effet, on n’a cessé de répéter à tort et à travers que le film n’était qu’un remake déguisé du fameux Lost in Translation (voyez par vous-même : http://FunnyOrDie.com/m/4297). N’ayant personnellement pas vu ce dernier, il m’est impossible de juger sur ce point.

« La Cage et le Cocon »: les banlieues en France

37492_105149259538424_100001300524767_35910_8385182_n.jpeg« Les inégalités dans la ville », c’était donc le sujet de la deuxième « conférence-débat » organisée par Pares inter Pares. Ainsi, le mercredi 3 novembre dernier, un bon nombre de personnes (environ 70, étudiants de premier cycle, master, ou venus d’autres établissements) était présent en amphi Leroy-Beaulieu, malgré les quatre étages à escalader. Un bon nombre, mais pas assez pour remplir totalement la salle; la faute peut être à des invités pas assez connus ou à un sujet pas très sexy, en tout cas dans sa formulation.