A la une

Rentrée 2016: la « cafet’ du 27 » fait peau neuve

Il y a 15 ans, le 15 novembre 2001, Richard Descoings inaugurait la désormais célébrissime « cafet’ du 27 ». Depuis plusieurs années déjà, l’idée remettre à neuf ce haut lieu de la vie sciencespiste trainait dans les tiroirs, sans pour autant voir le jour. 1001 sandwichs plus tard, le temps est enfin venu pour la cafet’ de faire peau neuve.

Une rénovation pour plusieurs objectifs

L’origine du projet relève d’une remise aux normes des bâtiments. En sous-sol et accessible uniquement par des escaliers, la cafeteria est en effet à l’heure actuelle encore difficile voire impossible d’accès pour les élèves et le personnel à mobilité réduite. Une part des travaux va donc consister à faire descendre directement en cafeteria l’ascenseur accessible depuis la Péniche.

En lieu et place de l’actuel local de Sciences Po Environnement va également être aménagé un espace réservé aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs déplacements. Enfin, il s’agit également de supprimer le nivellement de l’espace et de rendre les mouvements plus fluides.

© Sciences Po

La rénovation s’explique dans un deuxième temps par la volonté de faire du sous-sol du 27 un espace plus accueillant, plus convivial et plus propice au travail qu’il ne l’est actuellement. Du sol au plafond, toute la déco a été repensée. Un véritable travail sur les couleurs a été réalisé en vue de gagner en luminosité. De grandes tables de travail devraient par ailleurs être installées dans le sens inverse du mobilier actuel. Si les sanitaires et la cafeteria de Barbara garderont leur emplacement, ceux-ci vont également être refaits à neuf.

Enfin, les travaux qui devraient être achevés pour la rentrée 2016, ambitionnent à créer un espace convivial commun aux associations permanentes de Sciences Po, à savoir l’AS, le BDE, Sciences Po Environnement et le BDA, l’association Junior Consulting conservant, elle, son incubateur rue de Grenelle. A cet effet, la cloison entre le local de l’AS et le local du BDE va être abattue. Afin d’éviter tout conflit territorial, chaque association prendra ses quartiers à l’intérieur d’une surface délimitée et conservera symboliquement ses couleurs au mur.

 

Un projet salué malgré des interrogations

Premières concernées par le projet, les associations ont été intégrées à la prise de décision avec l’administration au cours d’échanges de mails et de réunions. Si le fond du projet leur a été imposé, une relative liberté leur a été laissée quant à la forme des aménagements. Lors des discussions, il a notamment été question des changements relatifs à l’espace dédié à la gestion administrative. En effet, à partir de la rentrée prochaine, les quatre associations vont investir l’actuel local du BDA au 56 rue des Saint Pères, qui aura été transformé durant l’été en « open-space » de travail. Une véritable distinction sera ainsi faite entre espace de rencontre en cafeteria et espace de gestion dans les bureaux. Enfin, sur les plans, la décision a également été prise de mettre en avant le BDA et Sciences Po Environnement, l’AS et le BDE se partageant l’espace du fond.

Dans l’ensemble, les responsables associatifs saluent l’initiative de l’administration, qui vise à faire de la cafeteria un lieu où toutes ou tous trouveront désormais leur place. Tous admettent également que ce réaménagement de l’espace associatif permettra sans aucun doute à l’avenir une meilleure communication inter associative. Malgré cela, ceux-ci déplorent un manque d’information et un déménagement pour le moins précipité. Tenues de quitter les lieux ce jeudi, les associations présentes au 27 rencontrent encore quelques difficultés à concevoir la transition. Certaines craintes ont également été émises quant au respect des délais des travaux.

 

 Entre renouveau et nostalgie

Réticent au début, car comme l’explique sa présidente Charlotte Lang, « le local, c’est aussi notre histoire », le BDE voit finalement dans ce projet l’opportunité de créer une émulation interassociative mais également de rendre plus accessible et visible les offres et services proposés au quotidien par les associations aux étudiants. Le BDE a également exprimé sa volonté de laisser un maximum de liberté quant à l’aménagement de la surface au nouveau BDE très prochainement élu.

De son côté Sciences Po Environnement, parfois éclipsé par les deux géants et nouveaux voisins de paliers que sont l’AS et le BDE, perçoit dans ce déménagement l’occasion de gagner en visibilité auprès des étudiants, malgré un personnel associatif en effectif réduit. Marie Le Goff, présidente de l’association, se réjouit par ailleurs de pouvoir peut être enfin imposer le tri sélectif des déchets à des associations qui semblent encore peu s’en préoccuper. Celle-ci souligne également que le partage d’un même représente l’opportunité d’une meilleure coordination dans l’organisation d’évènements communs et fédérateurs comme les Triplétades.

Du côté du BDA, l’inclusion des associations dans le processus de décision a été fort appréciée. Mona Oiry, présidente de l’association, souligne que cette nouvelle organisation permettra par ailleurs au BDA de bénéficier d’une bien meilleure visibilité auprès des étudiants, la localisation des locaux actuels demeurant encore obscure à bien des étudiants. Néanmoins, quelques réticences ont été formulées quant à l’impact sur la convivialité au sein du bureau.

 

Evènement Facebook organisé par l’AS ce jeudi 28 avril « La Chute du Mur »

Les plus déçus dans l’histoire sont peut être finalement les membres de l’AS, pour qui le local était à la fois symbole de l’ambiance bonne enfant de l’association, vitrine des exploits sportifs des équipes et point de rendez-vous des fans de babyfoot. C’est d’ailleurs symboliquement, et pour faire honneur une dernière fois à ce lieu chargé de souvenirs, que l’AS organise ce jeudi 28 mai, « la Chute du Mur » qui les sépare du BDE. Pour l’occasion, les présidents successif de l’association depuis 2001, année de construction de la cafet’, ont été conviés. Au programme, tag du mur, signature du livre d’or et derniers au revoir… !