Vie du campus

Compte rendu de la réunion du 23 novembre : 3A aux Etats-Unis, et pourquoi pas un liberal arts college ?

Plus que deux semaines avant de rendre les dossiers de candidature pour la 3A… et le choix parmi les nombreux partenaires de Sciences Po reste difficile !

Etudiants de 2A qui préparez votre liste de voeux pour l’année prochaine, avez-vous songé aux liberal arts colleges ?

Avant d’aller plus loin, je vous propose un petit questionnaire: cochez (mentalement) les propositions qui vous correspondent, et vous découvrirez peut-être que les liberal arts colleges sont faits pour vous…

  • Vous vous intéressez particulièrement aux sciences humaines (sociologie, anthropologie, histoire, sciences politiques), aux humanités (littérature, philosophie, langues vivantes) ou aux disciplines artistiques
  • Vous rêvez de découvrir les Gender Studies, l´étude des minorités ethniques ou la théologie
  • Vous n’aimez ni les examens ni les notes, et préférez être évalués sur des projets qui s’inscrivent dans la durée
  • Vous rêvez depuis toujours de monter sur les planches, de chanter en public, de déclamer vos poèmes, ou présenter vos chorégraphies devant une foule en liesse
  • Vous avez envie d’évoluer dans un établissement à taille humaine (moins de 5 000 élèves), où vous pourrez établir un rapport privilégié avec les autres étudiants et avec vos professeurs
  • Vous envisagez ce séjour d´étude comme une parenthèse pendant laquelle vous pourrez étudier de nouvelles matières et explorer votre personnalité
  • Vous avez envie de côtoyer des étudiants talentueux, engagés, prêts à vous faire partager leurs idées et leurs passions

Si vous avez coché 3 cases ou plus, alors vous vous épanouirez à coup sûr dans un liberal arts college ! Pour ceux qui ont manqué la réunion du 23 novembre, et qui n’ont pas le temps de lire les rapports de séjour d’études, ce petit compte rendu est là pour vous donner un aperçu de ce type d’établissement !

D’abord, qui sont ces liberal arts colleges ? Comment les repérer dans la liste des universités partenaires ? Facile: ce sont toutes celles qui se terminent par college ainsi que Bryn Mawr University et Wesleyan University. Il faut savoir que la plupart sont aussi des women’s colleges, mais acceptent les garçons dans le cadre de l’accord d’échange (messieurs profitez-en, vous pourriez bien être une poignée de garçons parmi plusieurs milliers de filles ! Oui oui, c’est possible !). On obtient ainsi une liste de universités :

  • Hamilton College, Hampshire College, Middlebury College, Oberlin College, St Mary’s College, Sarah Lawrence College, Vassar College, Wesleyan University sont des liberal arts colleges
  • Barnard College, Bryn Mawr University, Mount Holyoke College, Smith College, Wellesley College sont des women’s colleges
  • Boston College a un statut un peu particulier, car contrairement aux autres liberal arts colleges, il propose des cursus postgraduates, et accueille donc un plus grand nombre d’étudiants.

Comment s’y retrouver entre liberal et women’s colleges ?

Les liberal arts colleges sont de petites universités, le plus souvent privées, qui proposent des enseignements généraux en sciences, en arts et en sciences humaines et sociales. La palette de matières et de spécialisations offertes est hallucinante (de la danse à la biochimie en passant par le cinéma et les maths, sans oublier les cours de gaélique !). De plus le nombre d’étudiants y est restreint: ils n’accueillent qu’entre 2 000 et 5 000 étudiants, presque tous undergraduates, c´est-à-dire pour les quatre premières années (freshmen, sophomores, juniors et seniors). Le fait que ce soit une petite structure est très positif, surtout pour un étudiant international: les classes sont en général de petite taille, car le ratio professeur/élèves est très faible (environ un prof pour une douzaine d’élèves). Les étudiants sont bien pris en charge et encadrés par une faculté attentive et humaine. La vie sur le campus met ainsi en avant le développement de l´individu dans sa totalité. Tout est fait pour l´épanouissement personnel de chacun. Une grande place est donc accordée à la créativité de l’élève, et la vie culturelle sur le campus est bien souvent bouillonnante. L’engagement y est également très important, et les étudiants se réunissent au sein de nombreuses associations pour exprimer leurs convictions et débattre sur des thèmes variés, le maître mot étant la tolérance. Certains liberal arts ont leur petite spécialité. Pour Oberlin College, c’est la musique. Pour Middlebury, ce sont les langues vivantes. N’hésitez pas à consulter les sites internet de ces universités pour en savoir plus…!

Les women’s colleges partagent tous ces caractéristiques mais n’ont pas la même raison d’être. Ils ont pour la plupart été fondés au XVIIIè siècle par des femmes que les conditions d’éducation offertes aux jeunes filles révoltaient. En effet, à l’époque, ces dernières avaient accès à l’université mais étaient reléguées dans des « programmes » leur étant spécialement réservés, à base de cours de dessin et de couture! Le but des women’s colleges était donc de leur offrir un enseignement de haute qualité, dans les mêmes disciplines que celles proposées aux garçons, et de mettre les femmes au centre du processus éducatif. En plus de cela, ils visaient à donner une plus grande indépendance aux étudiantes, en les encourageant à se prendre en main, à exprimer leurs idées, et ainsi prendre confiance en elles. Aujourd´hui, cet esprit est toujours le même. Les étudiantes des women’s colleges bénéficient d’excellentes conditions d’apprentissage et d’épanouissement, sans pour autant vivre renfermées sur elles-mêmes. Le women’s college est en effet tout sauf un couvent ! D’abord, il faut préciser qu’il n’a la plupart du temps aucune affiliation religieuse. Ensuite, il y a évidemment des hommes sur le campus: le corps enseignant y est souvent composé à parité d’hommes et de femmes, et des étudiants viennent parfois y suivre des cours, grâce à des accords signés avec des universités mixtes de la région. Enfin, le campus n’est pas fermé : les filles peuvent sortir et ramener un garçon pour la soirée si elles le souhaitent.

Voilà pour la présentation de ces deux types d’établissements bien particuliers! Maintenant que vous êtes incollables sur les liberal arts et women’s colleges, il est temps de faire votre choix! Il faut noter qu’en la matière, Sciences Po n’a établi que des partenariats prestigieux : tous les liberal et women’s colleges partenaires sont classés parmi les tous premiers des Etats-Unis, et 21 places sont réservées pour nous l’année prochaine !

Liberal arts ou pas, bon courage à tous pour la constitution de votre dossier de 3A ! Celle-ci promet d’être trépidante grâce à nos chers amis d’ETS qui, j’en suis sûre, nous réservent encore bien des surprises… Que celui qui a reçu un courrier avec ses résultats de TOEFL offre le champagne à toute la promo !

Categories: Vie du campus

  • fred

    très bon article, bravo de braquer les projecteurs sur ces excellents partenariats parfois boudés par les étudiants alors qu’ils permettent de vivre une expérience de 3A unique (immersion américaine totale garantie!)

  • pierre

    personne ne réagit, alors que tu nous dit que l’on peut aller faire de la socio au milieu de 3000 filles…un bon article qui ne trouve pas d’écho dans les foules abruties par la consommation, mais qui mérite d’être salué ^^