Vie du campus

Election BDE 4/4 – Tabula Rasa : des insatisfaits pour mieux rénover ?

Toute la semaine retrouvez les interviews des listes concourant à l’élection du BDE 2010/2011 sur LaPéniche.net. Par souci d’impartialité celles-ci seront publiées par ordre alphabétique.

LaPéniche.net souhaite bonne chance à tous les candidats!


BDE Tabula Rasa

Si on devait imaginer qu’il existe également cette année une liste hors système, on soupçonnerait sans doute immédiatement la liste Tabula Rasa. Des étudiants peu habitués des soirées BDE, et pratiquant une campagne «noir sur blanc» , et conséquemment une image «trop sérieux et trop froids pour gérer un BDE», voire snob. C’est peut-être également dû à leur différence de ce qu’on a connu jusque là, ou du fait qu’on ne les connaît pas tant que ça. Pour autant, est-ce un projet auquel on peut croire ? Gabriel Attal est inconnu des 1A, mais s’est fait un nom -pas forcément au sens positif du terme- parmi les autres promotions pour son poste de coordinateur national au sein du comité de soutien à Ingrid Betancourt. Il est aujourd’hui candidat à la présidence du BDE, et relève le défi de défendre sa liste controversée face aux étudiants et à LaPéniche.

L’histoire de Tabula Rasa commencerait lors d’une soirée BDE. Grace Libissa Matouki (candidate à la vice-présidence) et Gabriel Attal se rencontrent à l’extérieur, tous deux en train d’enchaîner des cigarettes pour ne pas retourner dans une salle bondée avec musique harassante. Par la suite, la liste revendique fièrement le fait de s’être constituée comme un réseau, pour en venir à un total de 23 personnes, beaucoup d’étudiants de 3e mais aussi de 1re année et une 2e année (Lina Belkora). Une équipe dont aucun membre n’a encore eu d’expérience au BDE, mais certains au BDA, et qui se seraient donc retrouvés autour d’un programme. Mais au juste, quel programme ? La «vidéo de campagne», correspond davantage à une campagne politique que BDE. Elle souligne quelques grandes lignes, innovantes ou non, acceptables ou non, mais révèle surtout un programme assez flou . «En fait ils n’ont pas de programme.» peut-on entendre parmi les étudiants. On peut trouver de nombreux défauts à Tabula Rasa, mais sans doute pas celui là , en témoigne le programme détaillé distribué sous forme de tract et mis en ligne sur facebook et le site de campagne de la liste.

Une communication peu réussie : la liste, qui se veut sérieuse avec une campagne se contentant du strict minimum, n’est pas là pour vendre du rêve. Or, la majorité des étudiants de 1re année, ayant à l’esprit la campagne haute en couleur de R.È.G.L.E.S. l’année dernière, seraient davantage séduits par une véritable fête en plein jour en Péniche. Directement, la sérieuse Tabula Rasa et son opposition frontale aux anciens BDE et aux campagnes telles qu’on les a connues jusque là, se fait une mauvaise réputation.

Pourtant, ils ont beaucoup pour plaire les Tabula Rasa. Leur table est souvent vide, leurs activités minimalistes malgré une montée en puissance soudaine le mercredi, mais ils cherchent à aller parler aux étudiants, pour les éclairer davantage sur leur programme, leur point fort. Blasés par le comportement du BDE actuel c’est probablement si cette liste, qui plus que les autres déteste l’attitude des BDE qui se sont succédés depuis 3 ans, vient à être élue que l’on peut s’attendre à un véritable changement.

Les Tabula Rasa mettent la priorité sur le changement des relations BDE-étudiants, et critiquent la quasi-absence de dialogue des sciences pistes avec une «petite pseudo-élite qui règne en dynastie». Le changement du bureau sur le plan physique et moral, un local véritablement ouvert aux étudiants, est l’une des premières étapes pour réussir à créer un dialogue permanent avec les étudiants. Sur la vidéo de campagne, cela est mentionné avec l’installation d’un «baby-foot» : l’aménagement du local semble décidément être au coeur de la campagne 2010.

Aux yeux des étudiants cependant, Tabula Rasa se démarque par son projet de collaboration avec le BDA, qui donne lieu à des opinions et débats très divergents, peut-être en raison des nombreuses informations émises par différents corps sur ce point-ci. En effet, si les membres actuels du BDA ont dénoncé tout accord avec une liste à ce jour, il se murmure que les membres «dirigeants» du BDA l’année prochaine (et il faut l’admettre, dans le cas du BDA, la succession est suffisamment claire) auraient accepté. Pour Tabula Rasa, cette collaboration s’exprime via le projet de culture-pass qui peut être vu comme un approfondissement et une matérialisation des propositions de réduction qu’offre le BDA actuel (sur la liste : l’entrée au cinéma, dans les théâtres et musées gratuite pour les boursiers pendant un an, avec un crédit d’une centaine d’euros pour acheter des livres dans une grande chaine de librairies), mais surtout, un lien entre certains événements BDE et BDA. Par exemple, les thèmes de certaines soirées pourraient reprendre les thèmes des cycles de cinéma hebdomadaires.

L’événementiel, un point important, est en même temps inquiétant. On retrouve dans toutes les listes des personnes aspirant à apporter la nouveauté sur ce point, en profitant de leurs goûts musicaux diversifiés (ex : le jazz), mais pour au bout du compte se retrouver dans les mêmes boîtes, ou Tabula Rasa n’a point l’intention de faire des lectures de poèmes. Leurs choix se portant davantage pour des endroits nouveaux du Nord de Paris, des thèmes et musiques alternatives (ne vous inquiétez pas, il y aura de l’electro, mais du rock des années soixante), de même pour le WER et un gala, qu’ils planifient d’organiser dans les jardins du musée Rodin, mais «plus tard, moins cher, et un vendredi», précise Gabriel Attal qui ne semble pas pleinement conscient du caractère utopique de sa promesse.

Enfin, la liste repose sur de nombreux contacts et accords pour des améliorations concernant le financement des activités du Bureau et de l’aide aux étudiants : de nombreuses entreprises auraient déjà donné le feu vert, et la liste aurait l’intention d’en profiter pour offrir une aide supplémentaire aux boursiers (l’administration de Sciences Po est-elle d’accord ?). Pour les détracteurs de la tête de liste, cette aide des grandes entreprises n’est que le reflet des contacts qu’il a établi lorsqu’il était sur les bancs de l’Ecole Alsacienne, et côtoyait le «gratin» des «fils et filles de». Les Tabula Rasa se voient-ils des Robin des bois des temps modernes ? Cela prêterait presque à sourire…

Le «problème logement» est aussi longuement évoqué, et donnera lieu si la liste est élue à des évènements précis, sorte de «speed dating» du logement, spécial colocations et «transfert d’appart entre ceux qui partent en 3A à ceux qui arrivent.

La concurrence, Gabriel Attal la résume avec l’équation suivante : «Playliste = tout ce que l’on déteste dans le BDE actuel, SGSH = idem + installation d’une nouvelle dynastie, – le savoir faire. Pour Open Barres, dont il dit avoir découvert l’existence le jour du début de campagne, il ne trouve pas grand chose à redire, hormis le fait que leur incapacité à gagner (limitation aux 1A) divise les voix du «vrai changement».Il se félicite malgré tout du nombre de listes concurrentes, qu’il voit comme «symptomatique du profond mécontentement des étudiants quant à leur BDE, traduisant la nécessité d’une nouvelle voie». Tabula Rasa matérialise-t-elle vraiment cette voie ? Beaucoup n’y croient pas, mais il ne faut pas oublier que la liste serait celle qui a obtenu le plus de parrainages lors de la procédure de reconnaissance -environ 600-, bien loin devant les trois listes concurrentes, même si elle suscite aujourd’hui beaucoup de polémiques.

La plus importante d’entre elles, sans doute, mais aussi la plus amusante : l’instauration déclarée dans leur spot de campagne d’un «conseiller matrimonial étudiant». Tabula Rasa se voit-elle comme compétente pour régler les problèmes de coeur de Sciences po ? «Pas du tout» répond leur chef de file, qui parle d’une «blague» décidée le jour du tournage de leur clip, censée dénoncer la «mièvrerie» des listes habituellement candidates au BDE. Cela expliquerait l’absence totale de cette proposition sur leur site internet et leur programme détaillé. Attal est en tous cas très heureux de ce ramdam, puisque la cristallisation de toutes les attaques sur ce point montrerait selon lui la cohérence de leur vrai programme, et l’incapacité des autres listes à y dire quoi que ce soit.

 »La campagne Tabula Rasa aura donc été celle qui a connu le plus de «mutations» : après deux jours de quasi-inexistence en Péniche, ils présentent mercredi un stand recouvert de hot dogs, bonbons et autres petits plaisirs, ainsi qu’un Guitar hero qui semble avoir fait fureur. La liste propose par ailleurs une soirée/concert dans la cafet du 13 rue de l’université lundi 10 à 17h (pas trop tôt), qui devrait mêler rock et folk, avec la venue notamment de Joyce Jonathan, récemment disque d’or. Quoi qu’on en dise : ils ont beau avoir l’air condescendants (voire méprisants ?) et parfois peu sympathiques, ils ont su se révéler capables comme toute autre liste de s’amuser et de rire. Nous pouvons notamment citer le «scandale» Oleg Gustavson, un profil Facebook anonyme diffusant des photomontages sexuellement explicites, visant Gabriel Attal, Hugo Schleicher (tête de liste de SGSH) et son vice-président. Alors que le premier a été amusé, le second se serait immédiatement rendu au commissariat pour porter plainte… Que disait-on, Tabula Rasa une liste qui manque de «fun» ? C’est discutable…

Categories: Vie du campus

Tagged as: ,

  • Letrouduculenhautdeforme

    Après maints démentis, je tenais à confirmer que Tabula Rasa a vraiment proposé une petite fusion à Open Barres 🙂

  • norawy

    Ou pas.
    La majorité des étudiants se fiche bien de quelle liste dirigera le BDE.

  • Saint Guillaume Sweet Home

    Aujourd’hui ont lieu les élections pour votre BDE de l’année prochaine.
    Le vote est un vote papier au 56 rue des saints pères.
    Quel que soit votre choix final allez voter!

  • A quel moment ai-je dit que ce n’était pas une bonne marade ? J’ai dit qu’on avait tous bossé dur, mais j’ai pas dit que mon sens de l’humeur était en stand by.
    Par ailleurs, être puéril n’est vu comme un défaut que par ceux qui se pensent adultes.
    « J’ai oublié à quelle liste tu appartiens, mais ton commentaire ne lui fait en aucun cas honneur. »
    Pardon ? Et ton mépris j’y ai droit parce que j’ai eu envie de faire une blagounette ? Tu m’as l’air sympa toi.
    « Enfin, de la même manière qu’il/elle peut être crispant(e), il/elle peut être aigri(e). »
    Je n’ai pas compris. Je n’ai jamais dit que c’était interdit. En revanche quand je serai Grande Prêtresse…
    « Je sais pas pourquoi ça tombe sur toi, mais ma colère ne s’est pas tournée vers lapéniche. »
    Tant que tu n’es pas le Tout Puissant et que ton courroux ne s’abat pas sur moi pour mettre fin à mes jours, je m’en remettrai.
    Bonne journée Jules, n’oublie pas d’aller voter Tabula Rasa 🙂

  • Jules

    En parlant de pertinence Princesse masquée, ton commentaire est un modèle du genre. Tu expliques à quel point cette élection est tout sauf une bonne marade (ce que dit Béria), avant de conclure par un puéril « apprends à rigoler ». J’ai oublié à quelle liste tu appartiens, mais ton commentaire ne lui fait en aucun cas honneur.
    Enfin, de la même manière qu’il/elle peut être crispant(e), il/elle peut être aigri(e). Je sais pas pourquoi ça tombe sur toi, mais ma colère ne s’est pas tournée vers lapéniche.
    Allez, sans rancune.

  • Béria, ton commentaire me frappe par son manque de pertinence, pour ne pas dire sa profonde bêtise, et donc rester polie. Je sais pas si c’est du au manque de sommeil ou à ta bêtise.
    Pour commencer, toutes les listes ne prônent pas le changement, non. Playliste parle de continuité dans le réalisme, si tu sais lire. Ensuite, quand tu dis « démerdez-vous pour le logement, 1A restez dans votre coin, les soirées toujours les mêmes et hors de prix et le BDE dans une tour de verre parce que nous la populace on l’emmerde », t’as vraiment l’impression de dire des choses intéressantes ? Si tu prends le temps de venir te plaindre tu devrais peut-être prendre le temps de voter. Ensuite, rien ne t’empeche d’aller faire du sitting dans le local si la liste élue ne fait pas ce qu’elle a promis. Comme dit « Valentin », c’est pas les présidentielles,je pense donc qu’il y a moyen que tu pètes ton câble sans te faire séquestrer par les CRS.
    Tu m’as l’air tristement aigri. Apprends à rigoler un peu, t’es crispant(e).

  • Béria

    Cette campagne est à l’image de toutes les autres: de la merde, des coups de pute, des attaques perso, de la débauche de moyens à la con pour amuser la galerie pendant la semaine de campagne (‘Oh des massages » « Oh, un dromadaire »), des menaces de porter plainte (Putain, esprit de Matthieu C. sors du 27), une gué-guerre sur facebook et lapéniche.net, et tout ça pourquoi? Bouffer à l’oeil une semaine. Sinon?
    Ah, bah, rien, des gens qui promettent tous peu ou prou la même chose: aider la recherche de logement, la coopération entre promo, changer les soirées, faire un BDE utile et accessible (j’attends la liste qui dira en campagne: démerdez-vous pour le logement, 1A restez dans votre coin, les soirées toujours les mêmes et hors de prix et le BDE dans une tour de verre parce que nous la populace on l’emmerde). Et au final? La liste qui gagne est celle qui veut ‘changer le BDE’ et qui au final fait… pareil que les autres.

    Je précise quand même que je n’appartiens à aucune liste, je ne vais vraisemblablement pas voter, et ce n’est pas les discussions que j’ai eu avec les membres des différentes listes qui m’ont fait changer d’avis, loin s’en faut.

  • D.

    @Martin. Mec, ils ont censure quoi dans ton post la premiere fois?

    Pro tips pour l’annee prochaine: trouver un nom de liste qui commence par « Z ».

    http://www.furyblog.com/pics/coolfa

    Tout le monde lynche lapeniche alors qu’ils sont les seuls a proposer une couverture de ces elections. Impartiale, peut-etre pas, mais au moins elle existe. De fait, les redacteurs du site se succedent d’annee en annee et donc, parfois, manquent un peu d’experience. Ici, l’article Open Barres etait un peu sec et impitoyable – coup de tete de la redactrice ou ligne editoriale, qui sait? – et le ton a progessivement change. Pourquoi?

    Parce que, a chaque nouvel article, lapeniche a tente de rectifier le tir pour satisfaire les trolls – dont je peut faire parti – qui se balladent dans les commentaires et, secretement, esperent beneficier de l’election de leur liste – pouvoir et prestige, en trois lettres. Bref, je m’egare: ce dernier article est « equilibre », car, comme l’a souligne sont auteur, il a ete ecrit a la lumiere des reactions suscitees par les precedents. Ou alors, il est simplement biaise, et la…

    L’un dans l’autre, deux solutions: 1/ Creer son propre site internet pour parler de la vie etudiante de ScPo comme on l’entend – hein, Martin. Professionnalisme, le maitre mot. 2/ Arreter de chouiner et essayer d’orienter les redacteurs de lapeniche dans le bon sens, sans les insulter. Ok, sans TROP les insulter.

  • Valentin

    Martin Pochet, décoince un bon coup !
    Le BDE est destiné essentiellement à assurer le divertissement des étudiants, c’est pas une instance de décision suprême ,qui, tel le berger guidant les moutons, nous montre le chemin à suivre (bon … je suis pas au meilleur de ma forme question métaphore)
    Ton exemple de la campagne électorale montre que tu ne comprends peut être pas très bien de quoi il s’agit : d’une élection pour le BDE, donc pas besoin de monter sur tes grands chevaux !
    Et pour La Peniche, c’est pas la grande référence qui va orienter le vote de tous les étudiants. Ils font ce qu’ils veulent, tant qu’ils ne sont pas de mauvaise foi, tout va bien. Le journalisme, si je ne me trompe pas, c’est pas seulement de la description, prendre parti n’est pas interdit.
    S’ils préfèrent Tabula rasa, eh bien tant mieux pour Tabula Rasa et tant pis pour tes commentaires aigris.

  • Martin Pochet

    En France, dans le service public, quand un journaliste en temps de campagne électoral prend parti pour tel ou tel candidat il est immédiatement sanctionné (ex : Alain Duhamel et François Bayrou en 2007). A LaPéniche.net, on se justifie d’un parti pris à peine masqué et d’un lynchage en règle des autres listes. Voilà deux conceptions bien différentes du journalisme dont la deuxième qui ne fait pas honneur à la Pravda attitrée de Sciences Po.

    En espérant que mon commentaire ne sera pas censuré une seconde fois.

  • You suck at life !

    @ J : tu fais exprès de ne pas savoir lire ?
    Vu a écrit la chose suuivante : « La Péniche fait ici la démonstration de son amateurisme : au lieu de soutenir clairement une liste comme le fond les grands journaux via des éditoriaux totalement subjectifs et assumés comme tels, LPN feint l’impartialité pour mieux se foutre de la gueule des étudiants par cet article partial qui ne trompe personne. »

    Pour ma part, La Péniche a le droit de prendre parti pour une liste BDE. C’est leur problème et effectivement, nous sommes assez grands pour faire la part des choses et nous décider nous-mêmes. Mais dans ce cas, qu’ils arrêtent de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Soit ils disent clairement qu’ils soutiennent telle liste ! Soit ils sont vraiment dans l’impartialité et le restent jusqu’au bout. Mais dans les deux cas, qu’ils ne fassent pas croire que toutes les listes auront le même traitement dans leur torchon, pour au final, favoriser TR. C’est juste le manque de professionalisme de cette équipe que je déplore perso.

  • Martin Pochet

    En France, dans le service public, on sanctionne en période d’élection tout journaliste qui prend position en faveur de tel ou tel candidat (ex : Alain Duhamel et François Bayrou en 2007). A LaPéniche.net, on se justifie d’un parti pris à peine masqué et d’un lynchage en règle des listes concurrentes. Voilà deux conceptions du journalisme qui ne font franchement honneur à la Pravda attitrée de Sciences Po.

  • J

    En même temps je ne vois pas pourquoi La péniche devrait être neutre, on est assez grand pour savoir confronter les opinions et prendre une décision. C’est pas comme si La péniche mettait une quelconque pression pour qu’on vote pour Tabula Rasa. C’est chiant à la fin les personnes jamais contentes !

  • quelle merde

    L’auteur de cet article ainsi que La Péniche prennent visiblement leurs lecteurs pour des cons.

  • Ben

    Eh bien, moi qui ne vote habituellement pas pour les élections BDE, je voterai Tabula Rasa. Leur programme me semble être le plus concret, réaliste et au service des étudiants (sur le logement, les assos). Mais merci aux autres listes pour la bouffe gratuite.

  • Vu

    Je suis atterré par le manque abyssal d’impartialité, d’équité et de responsabilité de la Péniche :

    1) L’article sur TR est évidement plus long.

    2) Le titre de l’article est clairement moins tranchant (petit rappel : Open Barres, Open Bazar / PlayListe, des revenants et des novices / SGSH des bisounours à la tâche). Ici, « des insatisfaits pour mieux rénover ». On soulignera le terme pour le moins creux « d’insatisfaits » et le jugement de valeur positif qui s’est glissé dans le « mieux rennover ».

    3) La mise en page : des paragraphes long et développés, signe d’une attention accentuée pour les propos de TR, peu de phrases mises en gras, un chapeau italique et inédit qui situe l’action de l’interview.

    4) Seul TR a eu droit à son lien internet en fin de l’article.

    5) Le meilleur pour la fin : le ton général que prend l’article, qui tâtonne entre du descriptif pré maché et un artificiel regard critique qui ne fait que souligner la connivence maladroite de l’article envers cette liste. Mais où est donc passé la plume corrosive vantée par la rédaction il y a deux jours ? Où est donc passée l’ironie, la satire, la dérision pourtant de rigueur pour les autres listes ?

    La Péniche fait ici la démonstration de son amateurisme : au lieu de soutenir clairement une liste comme le fond les grands journaux via des éditoriaux totalement subjectifs et assumés comme tels, LPN feint l’impartialité pour mieux se foutre de la gueule des étudiants par cet article partial qui ne trompe personne.

  • @Martin Pochet : Je pense que nous sommes nombreux à avoir commencé cette campagne avec l’intention d’être pacifistes. Certains le sont moins que d’autres, alors ça en fait craquer d’autres. Mais par pitié, un peu d’indulgence. Lance-toi dans une campagne BDE et tu pourras te rendre compte qu’il est difficile de ne pas craquer quand tout le monde te crache dessus 🙂

    @Morgane. Je parle au nom de ma liste. Je ne pensais pas que c’était criminel. Mea culpa. Mais avoue que t’es juste trop jalouse parce que j’ai pseudo du tonnerre. Pourtant y a pas de quoi, l’Impératrice au chapeau melon je trouve ça honnêtement stylé comme nom.
    @Mathieu SGSH Flourens : Mais pourquoi est-il aussi méchant !? (O.o)

    On nous dit hautains et prétentieux, ce qui est complètement en contradictions avec nos motivations et notre programme. Tout ce que nous avançons est réalisable. Pas de mensonges, rien d’utopique, on a juste envie de rendre votre année magique !

    Votez Tabula Rasa ! La liste qui ne veut que votre bien 🙂

  • Tabula Rasa

    « En dernier lieu, plus que sourire, je rigole, quand je me rappelle que la liste TR si différente et si novatrice a proposé à Open Barres une … cooptation, que ceux-ci ont refusé en se marrant. »

    S’envoyer des trucs à la gueule à longueur de journée, ok, faites ce que vous voulez, mais ne dites pas n’importe quoi non plus.

    Des membres de Tabula Rasa ont été contactés par Open Barres en raison de leur incapacité à trouver des masters pour les postes du bureau, c’est tout à fait vrai, on en a bien ri, et ça s’arrête là.

    Sur ce, totalement d’accord avec lollipop, que chacun se fasse sa propre idée, et bon vote !

  • Duc Jean-Henri de la Palisse-Symonin

    « Alors que le premier [Gabriel Attal] a été amusé, le second [Hugo Schleicher] se serait immédiatement rendu au commissariat pour porter plainte… Que disait-on, Tabula Rasa une liste qui manque de «fun» ? C’est discutable… »

    Non seulement cette phrase est démentie par HS, mais je ne vois pas en quoi le tolérer prouve son « fun ». Je suis désolé, mais Tabula Rasa n’est vraiment pas fun. Là où ils dénoncent une campagne de caniveau sur facebook (je les cite « Cela ne fait que montrer l’inconsistance de leur programme »), je pense plutôt qu’ils devraient s’acheter un 2nd degré. Peut-être certains posts ont dérapé, mais de manière générale, les listes se prêtent au jeu de la campagne (enfin, certaines, pas toutes) et tout n’est pas à prendre au premier degré. Fun, Tabula Rasa?
    Qu’ils ne souhaitent pas se mêler à ces échanges, c’est leur problème. Mais qu’on ne vienne pas dire après qu’ils sont fun et qu’ils ont un programme, parce qu’ils ne font que briller par leur absence.

  • Euh ben justement les membres de SGSH commentent en utilisant leur nom (Hugo, Charlotte, Mathieu et moi), mais je pense que la prochaine fois je m’appellerai L’impératrice au chapon melon 🙂 parce qu’en plus j’trouve vraiment ça classe, moi, le chapon melon.

    @ Martin Pochet : le jeu des accusations et des petites phrases assassines (sic) est honnêtement (après tu me crois ou tu me crois pas, tu es un grand garçon) ce qui me dégoûte le plus dans cette campagne. Mais comprends aussi par exemple que quand on lit un article qui dénigre autant son programme, on a envie de répondre, ça me semble normal, surtout pour un projet sur lequel on bosse tous (pas seulement SGSH, d’ailleurs) depuis des semaines et des semaines. Perso, je me suis pas lancée dans cette aventure pour m’en prendre plein la figure (sans mauvais jeu de mots), et quand je lis que d’après Gabriel Attal, je (nous) suis (sommes) tout ce que l’on déteste chez le BDE actuel – alors que j’en suis le parfait contraire – ça me fait un petit pincement au coeur quand même (bouhouhou)
    Que tu choisisses de ne pas voter, soit, mais je trouve ça un peu facile après de passer un an à cracher sur le BDE… +1 Lollipop ! Ca reste des élections BDE, pas le règlement du conflit israélo-palestinien, j’en ai parfaitement conscience, mais lis les programmes pour élire la meilleure, ou « la moins pire », des listes, au lieu de déclarer « le BDE c’est de la merde » et point barre. Le BDE, ce sont des gens ; l’esprit qui se dégage du BDE n’est pas immuable et dépend des personnes élues, faut pas l’oublier.

    Après, je rejoins La Princesse Masquée, ça fait bien longtemps qu’on bosse et la campagne ne se résume pas à une distribution de lots ou de nourriture (même si c’est quand même cool de manger gratos). Il ne s’agit pas d’acheter le vote des étudiants, on préfèrerait tous pouvoir expliquer notre programme à chacun sans faire des crêpes en même temps, mais il faut savoir se prêter au jeu de la campagne. Et je pense malgré tout que savoir organiser des activités et soirées prouve quelque part sa compétence et son sérieux, surtout quand on a aussi peu de moyens.

    (désolée pour la longueur du commentaire, un jour je saurai écrire des messages concis)

  • Mathieu Flourens

    Un commentaire qui s’attaque directement un Clément en allant trop loin et un commentateur anonyme qui arrive pour accuser sgsh, c’est un peu gros pour marcher …

  • SGSH = commentateurs officiels de lapeniche

    hihihihi je vois tellement les membres de SGSH en sueur devant leur ecran, en cliquant frénétiquement pour poster des commentaires « anonymes » défonçant lapeniche.
    drole

  • You suck at life !

    Ah bah bravo lapeniche.net
    Pas besoin d’avoir fait l’X pour voir que TB est clairement mieux traitée que les autres listes, même moi qui m’en tape comme de l’an 40 des élections du BDE, je suis choquée par votre manque de professionalisme. Vous craignez grave ! Je savais que vous faisiez du caca depuis que Clément est Pdt de la Péniche, mais là, c’est vraiment de la sous-m…
    Vivement le renouvellement de votre équipe, parce que ça devient vraiment du grand n’importe quoi. Et ne mettez pas en avant votre pseudo ligne éditoriale à la con, parce que si, comme certains l’ont avancé, il ‘sagissait de pourrir tout le monde avec des blagues etc…je ne comprends pas pourquoi Sim n’a pas eu le même ton. Certes il y a eu des critiques, mais clairement, le mépris et le foutage de gueule n’étaient pas de mise ici. Bref, j’espère que l’an prochain vous n’aurez pas le nombre de voix nécessaires à la reconnaissance de votre association…Vous êtes vraiment indignes de vous autoproclamer comme média des étudiants de ScPo.

  • Martin Pochet

    @Lollipop

    Si le capital sympathie du BDE est en chute libre, c’est à cause de cette campagne de caniveau où toutes les listes se sont prêté au jeu des accusations et des petites phrases assassines. Il ne manquerait plus qu’elles rejettent la responsabilité de la future participation ridiculement faible sur des étudiants écoeurés par tant d’amateurisme.

  • Mathieu SGSH Flourens

    Concernant la rue Saint Guillaume, on était partis sur l’idée de faire des barricades mais si ca échoue on avait pensé à rejoindre la démarche administrative déjà en cours auprès de la mairie et qui comme son nom l’indiques est une … démarche, c’est à dire qui correspond à une … volonté d’avancer!

    Concernant le Gala, je doute que la jardin sur musée Rodin soit fait pour accueillir 1.500 personnes, mais enfin, je peux me tromper!

    Sinon, simplement quelques petites précisions, au-delà de ce qui a été dit :

    – Sim pour qui te prends tu ? Il faut éviter de dire des choses comme ca sur les gens lorsqu’on est encore étudiant. En effet, le fait est que tu n’as aucune légitimité pour prétendre à un quelconque travail d’investigation te permettant d’invoquer des « témoins ».
    Si tu étais mieux renseigné (si tu n’étais pas un amateur en fait), tu saurais en effet que les gens qui ont vu Hugo rentrer dans le Commissariat l’ont vu car il s’y rendait pour demander l’autorisation d’organiser un apéritif rue St Guillaume.

    A part ca, rien ne sert d’attaquer le reste qui ne relève pas de ta responsabilité mais de la très mauvaise adaptation de cet article à la soit-disant ligne éditoriale choisie en début de semaine (votre défense s’effondre…)

    Tabula Rasa, qui n’a pas bronché de la campagne, fait son beurre d’initiatives comme celle-ci.

    De la part d’une équipe qui s’est déchirée pour préparer cette campagne et qui se retrouve taxée de dynastique, je te dit MERCI !

    Un BDE doit incarner quelque chose, être représentatif des étudiants de son école et ne pas s’engager dans une campagne avec une attitude snobe et hautaine par rapport à la concurrence. Ce n’est pas ce qu’a fait Tabula Rasa.
    Enfin, une dernière précision. Quand j’entend que Tabula Rasa regrette que Open Barres soit là car elle est incapable de gagner et divise les voix de la dissidence, je souris. Je souris car aucune des listes en lice pour le scrutin n’est plus opposée à Tabula Rasa dans son esprit, sa forme et sa composition que Open Barres. En témoigne le joyeux débat alcoolisé organisé par OB le premier soir de la campagne ou aucun membre de la Péniche n’a jugé bon de se rendre et qui illustrait brillamment ce que risquait d’apporter la « rénovation de l’évènementiel ». En dernier lieu, plus que sourire, je rigole, quand je me rappelle que la liste TR si différente et si novatrice a proposé à Open Barres une … cooptation, que ceux-ci ont refusé en se marrant.

  • Je n’aurais pas mieux dit que Lollipop.

  • Charlotte Chenevier

    A « Pas Claire cette 2A »,

    C’est moi qui ai pris la photo du stand TR mardi aux alentours de 15h, au moment donc du gros rush en péniche. A moins que tu aies pris possession de mon corps à ce moment la, je te prie de vérifier tes infos la prochaine fois que tu balancera de tels commentaires.

    Quoi qu’il en soit, j’espère que la péniche sera plus équitable dans ses articles l ‘année prochaine, car ce qu’elle a fait jusqu’ici n’est clairement pas à la hauteur de tout ce qu’on a pu en voir avant.

  • Lollipop

    Et donc sans regret que 95% des étudiants seront déçus du BDE et se permettront de leur cracher dessus, ce qui sera tout aussi pathétique.

  • Martin Pochet

    C’est sans aucun regret que 95% des étudiants vont se réfugier dans l’abstention face à ce spectacle pathétique de règlements de comptes personnels.

  • Je n’ai pas de château. Ma vie est une pérégrination perpétuelle.

    Tu sites deux noms, Ksenia et Leslie. (Je ne sais pas ce qu’il s’est passé pour que tu les aies autant en travers de la gorge…?) Toujours est-il que ça fait 2 sur 23. Si je puis me permettre, c’est assez dérisoire.
    Non nous ne sommes pas une bande de potes snobs et hautains. Tu n’as d’ailleurs pas l’air de connaître grand monde sur cette liste qui, je le répète, est composée de 23 personnes. Il t’en reste, semble-t-il 20 à découvrir.

    Notre campagne, nous la faisons beaucoup en allant au contact des gens, et si tu lèves un peu tes yeux de ton clavier vengeur; peut-être t’en rendras-tu compte. Nous sommes à l’écoute de tous et ouverts à toutes les questions, revendications, insultes ou dates. Se lever aux aurores pour servir des gens, c’est ce que fait une bonne partie de la population française, on ne va pas s’envoyer des fleurs pour si peu. Si ? Par ailleurs, tout le gratin de l’école alsacienne…? Je suis personnellement sur la liste et je ne fais partie d’aucun gratin, merci.

    Si on se désintéressait vraiment de cette campagne, on n’aurait pas passé ces derniers mois à se harceler d’emails et de coups de fils pour présenter un programme solide et crédible. Parce que finalement, c’est un peu ce dont il s’agit, Claire. Lorsque l’on se propose de tenir un BDE durant une année entière, il semble primordial d’avoir de vraies idées et de vraies projets à l’esprit. Or, c’est exactement ce que nous proposons (je t’invite à consulter notre site: http://www.bdetabularasa.com)
    Peut-être n’en as-tu pas conscience, mais pour les 4listes, cette campagne a commencé il y a bien longtemps, et ne se résume pas aux quelques jours au cours desquels on te gorge de vin et de ricard pour acheter ta voix.

    Lis les programmes et réfléchis. Si tu ne changes pas d’avis, alors tant pis pour nous ! Mais nul besoin de s’exciter en nous taxant de personnes hautaines et prétentieuses. C’est un tantinet généraliste, sans oublier ce ton que tu emplois et qui a un petit côté mutin vénère hard core, qui prête autant à sourire qu’à être agacé.

  • Pas Claire cette 2A

    tu parles de « stand vide » : je crois que tu te limites à la photo publiée par l’équipe de SGSH (prise sur les coups de 19h) dont tu dois faire partie.
    tu parles de « contacter des entreprises » : je crois que ca a été fait par TR qui si je ne m’abuse ont distribué pas mal de trucs.

    perso cet article me donne autant envie de voter TR qu’il me donne envie de leur tourner le dos, il est très nuancé.
    tu es juste énervée parce que dans le cadre de la petite compétition entre listes tu aurais voulu un flot continu de critiques.

    grandis un peu

  • Claire 2A

    La Princesse Masquée, je propose que tu rentres dans ton château, avec tes petits copains prétentieux !

    « Nous avons fait le choix de ne pas nous servir de la campagne comme appât » : je pense qu’une semaine de campagne c’est éreintant, ça demande de l’organisation et des qualités que vous ne semblez pas avoir à TR; je suis pas sûre que ça amuse qui que ce soit de se lever aux aurores pour servir les étudiants de sciences po! Et pourtant, les autres listes le font, parce qu’elles se prêtent au jeu et parce que ça leur permet aussi de discuter avec les autres élèves de leur programme. Ne pas faire campagne ou si peu, c’est aussi un signe de dédain de la part de TR. Moi je trouve ça plutôt courageux de voir Playliste, Open Barre et SGSH tous les jours sur le pont, alors que votre stand est vide et montre votre désintérêt. Contacter des entreprises pour trouver des lots pour les activités, ça peut sembler dérisoire mais ça montre la motivation et l’organisation.
    L’équation Playliste = tout ce que l’on déteste dans le BDE actuel, est vraie, en revanche idem – savoir faire + installation d’une nouvelle dynastie = Tabula Rasa. Les membres de TR sont clairement une bande de potes snobs et hautains (Leslie-Joy et Ksenia pas potes du tout, Gabriel Attal + tout le gratin de l’Ecole alsacienne, vous me faites bien marrer !)

    Quant à lapeniche.net, je suis une fervente lectrice mais je suis complètement déçue ! C’est vraiment dégueulasse pour les trois autres listes : soit vous choisissiez de descendre tout le monde comme vous l’avez fait dans vos 3 premiers articles, soit vous choisissiez une autre ligne d’écriture depuis le début. Cet article est bien, il aurait fallu faire de même avec SGSH, PL et OB. Mais là vous êtes complètement injustes et ce n’est clairement pas professionnel de votre part.

  • Quel engouement !

    TabulaRasa a de vrais projets, et notre site est rempli de détails clairs, nul besoin que je m’étale dessus. On a vraiment le désir de changer les choses et de faire du BDE une association que les gens n’auront pas envie de vomir dès qu’ils en entendront parler. Il est vrai qu’on peut dire ce qu’on veut de notre campagne : stands vides, manque d’excitation, et autres manque d’agressions sur facebook, etc.
    Nous avons fait le choix de ne pas nous servir de la campagne comme appât, pour finalement tourner le dos à nos électeurs comme ça a été le cas ces dernières années. Notre programme est clair, nos idées sont arrêtées et notre motivation est palpable.
    @Hugo S : Concernant le Gala, tu m’as l’air bien au courant de ce que nous avons déjà effectué. Presque même plus que nous ! Permets-moi de me laisser penser qu’en un an, nous aurons le temps de trouver une tente pour te protéger d’éventuelles intempéries. J’ai déjà vu ça dans des films, ça marche super bien ! 🙂 Et puis, on a tous des projets qui demandent de la motivation, n’est-ce pas ? Vous avez d’ailleurs sans doute commencé à lancer une pétition pour que la Rue Saint-Guillaume devienne piétonne. Ou procèderez-vous autrement…?

  • Pauline

    C’est absolument aberrant … Un tel retournement de situation n’est pas crédible. Un article deux fois plus long , et sans aucune critique pour TR, alors que les autres listes n’ont droit qu’à des critiques et des surnoms débiles. C’est complètement absurde, et cela ne donne pas de la Péniche, que je lis régulièrement, une bonne image. C’est trop politique et le choix de vote, à travers sim, voix de la péniche, est absurde : heureusement que La Péniche ne revendiquait neutre !

    C’est absolument insultant pour LPN, les journalistes de LPN, les membres des listes et les étudiants en général !

  • Regard critique

    Je pense que l’unique véritable catastrophe serait de voir tabula rasa gagner les élections. Au vu de la campagne c’est clairement eux les amateurs.

  • J.P.

    (oulà je me suis pas relu, 3 fois « article » dans la même phrase !)

  • J.P.

    @Sim
    effectivement, le ton de cet article est changé. je dirais même que cet article est très bien, juste ce qu’il faut entre la nuance, la critique et l’approfondissement des points de programme. bravo, franchement !
    ce qui est dommage, on l’a déjà suffisamment critiqué, c’est le manque d’égalité de traitement avec les autres listes: on ne voulait pas que ton article s’abaisse au bashage en bonne et du forme de SGSH, on voulait que ces articles là s’élèvent à plus de consistance, comme cet article.

  • nexagerons pas

    Hugo Shleicher je ne suis pas sur qu on puisse dire que tabula rasa est « bien traitée » dans cet article…niveau critiques il est bien rempli

  • Sim

    @Hugo S : Il n’est en aucun cas indiqué que tu as porté plainte, seulement que tu t’y es rendu, et il y a pour cela des témoins. Mais tu peux évidemment préciser cela ici.
    @Lollipop : Il faut bien écouter les réclamations des lecteurs non ?

  • Hugo Schleicher

    Je tiens juste à te signaler Sim que je n’ai en aucun cas porté plainte.
    Je trouve regrettable que Tabula Rasa ne soit pas traité de la même façon que les autres listes. Il ne le mérite absolument pas puisqu’ils n’ont absolument rien fait avant ni pendant la campagne. Chaque étudiant passé devant leur stand vide a pu le constater.
    Enfin, Tabula Rasa ne propose rien de concret pour le Gala. Ils ont lancé l’idée du jardin du Musée Rodin à l’improviste. Ils n’ont pas fait de devis et n’ont aucune solution de secours en cas de pluie malencontreuse.

  • Lollipop

    @Sim Donc tu reconnais que les trois autres articles étaient trop critiques et que celui-ci l’est beaucoup moins, et est plus long, plus approfondi et plus travaillé. Pas de problème d’équité pour toi?

  • Sim

    @Lollipop : Non, LaPéniche n’a pas fait de choix. Et si mon article parait plus travaillé, c’est sans doute parce que, contrairement à Clément, j’ai eu beaucoup de temps pour le faire, ai pu communiquer moi-même avec la liste, et à côté de cela j’ai vu ce que l’on lui a reproché, c’est-à-dire être justement trop critique. Il faut bien équilibrer les choses un peu non ? Quant à Hugo S, je ne critique en rien son choix, il a tout à fait le droit de porter plainte.

  • Lollipop

    PS: @4A (troll?) parce que Tabula Rasa propose du concret pour le gala? Le terme « gala » n’apparaît sur AUCUNE page de leur site internet, à part dans l’organigramme.

  • Lollipop

    Un article de 1500 mots quand les articles précédents faisaient 750 mots… Un ton très changé, de longues citations, un compte rendu du programme très détaillé, beaucoup de compliments… LaPeniche aurait-elle fait son choix de liste?

    De là à critiquer Hugo S. pour porter plainte quand un fake profile utilise une photo de lui en profile pic. et diffuse des photomontages porno… LaPeniche n’a pas besoin de trouver d’autres arguments pour Tabula Rasa, ils ont vraiment tout dis je crois.

  • 4A

    pour nous les master 1, ca sera tabula rasa : les autres ne proposent rien du tout de concret pour le gala

  • Arnaud

    Moi je vote pour eux, c’est honnetement la seule liste qui a l’air de proposer un truc vraiment différent et cool si élue. malgré leur campagne de merde