Vie du campus

Elections syndicales 2007 : les résultats [définitifs]

En avant-première exclusive, LaPeniche.net est fière de vous offrir les résultats des élections syndicales des 17 et 18 janvier dernier.

Ces élections n’auront pas manqué de piquant :

Trèves de bavardages, place aux résultats !

Edit du samedi 20 janvier 2007 à 16h30 : Le commentaire des résultats a été mis à jour.

Au moment de la rédaction de ce billet, les seuls résultats disponibles concernent la répartition des sièges. Les taux de participation et les pourcentages de vote seront communiqués au fur et à; mesure que nous en aurons connaissance.

Pour mémoire, les étudiants ont 8 représentants syndicaux dans le Conseil de direction et la Commission paritaire, et 6 dans le Conseil scientifique. Pour la première fois, les élections permettaient également aux étudiants de l’Ecole Doctorale d’élire des représentants syndicaux spécifiques, au nombre de 5, au sein du Conseil de l’Ecole Doctorale nouvellement créé.


Conseil de direction :

Enveloppes : 1771
Bulletins blancs ou nuls : 103
Suffrages exprimés (= enveloppes – blancs ou nuls) : 1668

Inscrits : 6310
Participation (= enveloppes / inscrits) : 28%

Sur les 8 sièges en jeu, (variation / 2006)

UNEF : 4 sièges (=) (588 voix soit 35,2% des suffrages exprimés)
IZ-FV : 1 siège (-2) (293 voix soit 17,6%)
ND : 1 siège (+1) (265 voix soit 15,9%)
 : 1 siège (+1) (222 voix soit 13,3%)
UNI : 1 siège (=) (188 voix soit 11,3%)
SUD : 0 siège (=) (112 voix soit 6,7%)


Commission paritaire :

Enveloppes : 1750
Bulletins blancs / nuls : 87
Suffrages exprimés (= enveloppes – blancs ou nuls) : 1663

Inscrits : 6310
Participation (= enveloppes / inscrits) : 27,7%

Sur les 8 sièges en jeu, (variation / 2006)

UNEF : 3 sièges (-1) (561 voix soit 33,7% des suffrages exprimés)
IZ-FV : 2 sièges (-1) (308 voix soit 18,5%)
ND : 1 siège (+1) (269 voix soit 16,2%)
 : 1 siège (+1) (220 voix soit 13,2%)
UNI : 1 siège (=) (186 voix soit 11,2%)
SUD : 0 siège (=) (119 voix soit 7,2%)


Conseil scientifique :

Enveloppes : 254
Bulletins blancs / nuls : 10
Suffrages exprimés (= enveloppes – blancs ou nuls) : 244

Inscrits : ?
Participation (= enveloppes / inscrits) : ?%

Sur les 6 sièges en jeu, (variation / 2006)

UNEF : 3 sièges (-1) (94 voix, soit 38,5% des suffrages exprimés)
IZ-FV : 1 siège (=) (60 voix, soit 24,6%)
ND : 1 siège (+1) (31 voix, soit 12,7%)
SUD : 1 siège (+1) (31 voix, soit 12,7%)
UNI : 0 siège (-1) (28 voix, soit 11,5%)
 : 0 siège (=) (0 voix, soit 0%)


Conseil de l’Ecole Doctorale :

Enveloppes : 42
Bulletins blancs / nuls : 4
Suffrages exprimés (= enveloppes – blancs ou nuls) : 38

Inscrits : 397
Participation (= enveloppes / inscrits) : 10,6%

Sur les 5 sièges en jeu, (pas de variation / 2006 car 1er scrutin en 2007)

UNEF : 5 sièges (32 voix soit 84,2% des suffrages exprimés)
IZ-FV : 0 siège (6 voix soit 15,8%)


Total (variation / 2006) :

UNEF : 15 élus (+3)
IZ-FV : 4 élus (-3)
ND : 3 élus (+3)
 : 2 élus (+2)
UNI : 2 élus (-1)
SUD : 1 élu (+1)


A titre de comparaison

  • Pour 2006 :

Conseil de direction :

UNEF : 4 sièges (652 voix soit 49,7% des suffrages exprimés)
IZ-FV : 3 sièges (426 voix soit 32,5%)
UNI : 1 siège (234 voix soit 17,83%)

Commission paritaire :

UNEF : 4 sièges (617 voix soit 46,9% des suffrages exprimés)
IZ-FV : 3 sièges (458 voix soit 34,8%)
UNI : 1 siège (241 voix soit 18,3%)

Conseil scientifique:

UNEF : 4 sièges (110 voix soit 55,3% des suffrages exprimés)
IZ-FV : 1 siège (55 voix soit 27,6%)
UNI : 1 siège (34 voix soit 17,1%)


Au terme de ces élections 2007, on observe un recul des anciens syndicats au profit des nouveaux.

Respectivement premier et deuxième syndicats de Sciences Po en 2006, l’UNEF et Interzaide-Fac Verte conservent leur prépondérance malgré une perte de 2 sièges pour le premier et 3 pour le second à; périmètre constant (en clair, si l’on met de côté, le Conseil de l’Ecole Doctorale qui n’existait pas l’an dernier):

  • UNEF : – 1 au Commission paritaire et -1 au Conseil scientifique
  • IZ-FV : – 2 au Conseil de direction et – 1 au Commission paritaire

Si cette déperdition à; peu près égale ne remet pas en cause le « classement » de l’an dernier, elle n’a pour autant pas la même signification pour les deux syndicats. D’abord, parce que pour l’UNEF, elle est compensée par 5 nouveaux représentants au Conseil de l’Ecole Doctorale. Ensuite, parce qu’en abandonnant 3 sièges, Interzaide-Fac Verte voit son nombre de représentants quasiment réduit de moitié – passage de 7 à; 4 – par rapport à; l’an dernier ! Quant au troisième ancien syndicat, à; savoir l’UNI, il est avec Interzaide-Fac Verte l’autre grand perdant de ces élections : l’UNI conserve son siège en Conseil de direction et son siège en Commission paritaire mais perd celui détenu jusqu’à; présent au Conseil scientifique. Il semblerait qu’un bon nombre de ses électeurs traditionnels lui aient préféré les nouveaux syndicats, au premier rang desquels sans doute Nouvelle Donne.

Parmi les nouveaux syndicats justement (, ND, SUD),

  • Nouvelle Donne et la Confédération étudiante conquièrent respectivement 3 et 2 sièges, ce qui constitue un succès notable compte tenu de la rivalité souvent agressive qui les opposaient aux syndicats « historiques ». On les attend à; présent sur le terrain de l’action syndicale !
  • SUD, en revanche, n’a pas réussi à; s’imposer, n’obtenant qu’1 seul siège au Conseil scientifique. Faut-il attribuer cela à; des propositions très radicales, ou bien à; l’affirmation répétée que SUD est « un syndicat de lutte capable de se faire entendre par des moyens alternatifs », qui n’a sûrement pas incité les hésitants à; leur confier une fonction représentative officielle ?

En conclusion, même si l’UNEF et Interzaide-Fac Verte restent les syndicats étudiants incontournables à; Sciences Po, il leur faudra désormais compter avec de nouvelles forces. Rendez-vous l’année prochaine pour le bilan !

Categories: Vie du campus

  • Raté, Alexei… Bien tenté tout de même.

    Belle victoire de la Péniche sur l’administration… Ah le journalisme participatif.

  • David

    A POIL LA DIRECTION DE A SCOLARITÉ !

  • Jérôme

    LaPeniche.net 1 – 0 NL.

    La NL vient de reconnaître sa défaite en publiant un erratum : http://www.newsletter.sciences-p...

    Mais LaPeniche.net est magnanime et salue la Direction des Etudes et de la Scolarité.

  • Gwenolé

    Sauf qu’il n’y a évidemment que six élus en CS, et pas sept comme l’affirme la newsletter, il y a donc de fortes chances pour qu’il s’agisse d’une erreur…

  • Jérôme

    Ca ferait 7 sièges au CS or il n’y en a que 6 à pourvoir.
    Je pense que c’est une erreur de la NL.

  • D’après la newsletter nos avons finalement 2 élus en CS !!!!

    C’est super !

    Donc, contrairement à ce que disent certains, on est loin de "diviser" notre nombre d’élus par deux !

  • Jérôme

    Les résultats viennent de tomber via la newsletter spécial flash breaking news de la Direction des études et de la scolarité de Sciences Po : http://www.newsletter.sciences-p...

  • VU

    Gwenolé: je n’ai pas dit que la Cé était à droite (je la classerais plutôt au centre-gauche) mais qu’elle était à la droite de l’UNEF.
    P-H: ND émerge (comme Idée a brièvement émergé en 2005), en prenant 46 voix à l’UNI par rapport à l’an dernier. Dans l’immédiat, le nbr de sièges de la droite en Conseils double (ou presque) et je m’en félicite, d’autant plus que je ne doute pas un seul instant que les élus ND voteront pour l’UNI au CNESER. A plus long terme, je crois qu’il est indispensable à la droite que l’UNI lui assure une présence continue à Sciences Po: sans l’UNI, les conseils seront tôt ou tard laissés à la gauche. Quant au "Sarko facho" d’Hervé, je n’y répondrai pas.

  • Pierre-Henri

    Hervé, je te signale que la position de l’UMP national est effectivement le soutien de l’UNI. Seulement, à Sciences Po, le débat fut vif, et je peux t’assurer que la très grande majorité des UMP ont voté ND. Je sais, l’UMP SP à édité des tracts pour soutenir l’UNI… Ce sont les faits et je ne peurx rien dire. Enfin moi je suis plutôt satisfait de la chute de l’UNI et de l’emmergence de ND !

  • Eve

    " et quelques uns pour la Cé" ?
    Comme quoi les étudiants de Sciences Po sont finalement lucides et informés! 🙂

  • Luynes

    Hervé,

    sache que la plupart des sympathisants de l’ump ont voté pour Nouvelle Donne et quelques uns pour la Cé.

  • Gwenolé

    Cheers, mate.

  • Jérôme

    Gwenolé, I fixed it.

  • Hervé

    Fier de constater le recul des fachos de l’UNi! L’Ump avait appelé à voter pour l’UNI! L’UNI n’a fait que 11%! Cela veut-il dire qu’il n’y a que 11% de sarkozistes à Sciences Po? Ce serait tellement beau!

  • Gwenolé

    Et une dernière : quinze élus, ça fait +3 pour l’UNEF.

  • Jérôme

    C’est rectifié.

  • Jérémy

    Il y a encore une petite erreur. "Nouvelle Donne et la Confédération étudiante conquièrent respectivement 2 et 3 sièges": c’est le contraire.

    Sinon, merci beaucoup pour ce récapitulatif!

  • Jérôme

    Hormis quelques données mineures sur lesquelles nous n’arrivons toujours pas à mettre la main, le billet est complet.

    M’est avis que la NL de lundi aura du mal à faire mieux 😉

  • En ce qui concerne le nombre d’inscrit en CED, ce n’est pas la totalité des doctorants car de nombreux doctorants ne sont pas encore inscrits. On estime le nombre d’inscrits à 400 en ce moment, ce qui fait une participation de 10%, un bon chiffre considérant le nombre de doctorants à l’étranger ou en province mais aussi le manque de lisibilité des attributions du Conseil de l’Ecole Doctorale qui a été créé il y’a juste un mois.

  • Gwenolé

    Au moins, Vincent a clairement analysé que la Cé était bien une force de droite…

    Pour ce qui est du commentaire des résultats, deux éléments à ajouter :

    – on note, comme chaque année, le différentiel de voix pour l’UNEF entre le Conseil de Direction et la Commission Paritaire, preuve que les étudiants qui choisissent de "panacher" leur vote préfèrent choisir l’UNEF dans le conseil perçu comme "plus important". C’est un excellent signe pour la crédibilité de l’UNEF.

    – on note également que l’UNEF se maintient malgré le doublement du nombre de listes (ce qui a conduit IZFV par exemple à diviser son nombre de sièges par deux), et malgré une campagne massive et engagée sur la question de la réforme du concours, question que nous savions difficile et impopulaire, mais que nous avons néanmoins choisi de ne pas passer sous silence, par honnêteté et par conviction.

    D’autre part, je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de Jérôme sur l’effet-nouveauté qui a joué à plein pour ND et la Cé. J’attends également de les voir "oser le mieux" en pratique et prouver que la "force montante" est capable de rester en haut, ce qu’elle a pour l’instant échoué à faire dans beaucoup d’universités.

    Finalement, merci à tous les étudiants qui nous ont accordé leur confiance. Nous nous engageons à être au rendez-vous et à prouver qu’en 2007 comme en 2006, nous l’avons méritée.

  • Jérôme

    Merci David. Je remercie à mon tour Franck et les différents syndicats pour la mise à disposition des données que nous avons évidemment croisées. D’ailleurs, compte tenu des nouvelles information dont nous disposons maintenant, j’ai été amené à changer le commentaire des résultats qui avait été rédigé hier soir en y apportant quelques nuances.

    A l’heure où j’écris, il nous manque encore le nombre d’inscrits pour les scrutins du CS et du CED. Concernant 2006, nous font encore défaut les chiffres de la participation pour les 2 scrutins et les résultats pour le CS.

    Si quelqu’un a l’un ou la totalité de ces éléments, qu’il me les communique. Merci !

  • VU

    "Quant à l’UNI, elle est la grande perdante de ses élections"
    Les résultats pour l’UNI sont certes décevants, avec 46 voix de moins en CD que l’an passé et un élu de moins (en CS, pour 3 voix…).
    Néanmoins, TOUS les syndicats sortants perdent des sièges et des voix: UNEF -1 en CP, et surtout IZFV -2 en CD et -1 en CP.
    Ce que l’on peut observer par ailleurs, c’est le déplacement vers la droite du centre de gravité: échec du SUD, perte d’influence de l’UNEF au profit de la Cé, percée (éphémère?) de ND.

  • David

    Et merci à Jérôme pour la mise à jour nocturne en continu 🙂 . La recherche d’informations se poursuit !

  • Je me permets de faire une petite remarque qui pourrait même être intégrée dans l’article général: On remarquera une différence de sièges UNEF, IZFV entre le CD et la CP. En effet le 8e siege en CD a été attribué à l’UNEF et non à IZFV comme en CP. Il manquait UNE seule voix à IZFV pour qu’il soit procédé à un tirage au sort entre UNEF et IZFV ou 2 VOIX pour que le siège soit attribué à IZFV directement…
    A l’école doctorale, notre siège nous a échappé à UNE voix près et notre deuxième en CS à 4 voix près… c’est donc… dommage 🙂

    Mais en tout cas merci A TOUS les électeurs qui se sont déplacés massivement (1750 votants, 28% de participation, +350 voix exprimées par rapport à l’année dernière). Merci pour cet article et pour la couverture des élections. Bon we.

  • Jérémy

    "Et vu certaines réactions durant cette campagne, ce n’est pas gagné…"

    De quoi tu parles?

  • Ben

    Il est tout à fait normal que les nouveaux syndicats agissent et ne soient pas juste là une semaine dans l’année, je pense notamment à Nouvelle Donne.
    Par ailleurs, je trouve cela très positif que ND et la Cé arrivent à se frayer un chemin dans le quasi tripartisme qui existait.

  • Deux petites choses, il manque un conseil pour ces résultats : le Conseil de l’Ecole Doctorale, où l’UNEF a obtenu 5 sièges… sur 5.

    Pour le reste, j’espère que tous les syndicats, notamment les "nouveaux" vont agir cette année pour que leur présence ne soit pas juste une semaine dans l’année mais permette de mieux informer et défendre tous les étudiants. Et vu certaines réactions durant cette campagne, ce n’est pas gagné…

  • David

    En effet, et il n’y a d’ailleurs que six élus au CS. Merci de l’info et désolé de l’erreur. Pour ce qui est du petit hall, beaucoup d’étudiants de Sciences Po n’ont pas cours le vendredi, et encore faut-il rester jusqu’à 18h à Sciences Po. Cet article permet aux étudiants d’obtenir les résultats avant le mail de l’administration (qui j’espère n’est pas un vain espoir de ma part), ou avant lundi pour ceux qui ne sont pas à Sciences Po le vendredi.

  • David, tout est affiché dans le petit hall depuis 18h00 sinon.

  • Je pense qu’il y a une erreur. La Cé ne fait pas d’élus en Conseil scientifique. Merci de bien vouloir rectifié.