Cinéma

Focus Cinema: Les tendances du début 2009.

Retour sur les prix du septième art.images_cinema.jpg

Dimanche 11 janvier avait lieu l’inauguration de la saison des frivolités cinéphiles : Les Golden Globes ont ouvert les trois mois de remises des prix, de festivals et de glamour.

Hasard de la conjoncture, le grand gagnant de la cérémonie compte l’histoire d’un pauvre petit Indien qui va gagner des millions (quel beau conte de fée en période de crise ! ). Slumdog Millionnaire de Danny Boyle (le géant de Trainspotting ou de 28 jours plus tard) a été la surprise des lauréats. Les autres stars de la soirée étaient nombreuses et plus attendues : Kate Winslet et son doublet (deux belles statuettes à caser dans un coin de cheminée…), Mickey Rourke et sa nouvelle nouvelle résurrection, Steven Spielberg et une standing ovation élogieuse, Heath Ledger et un hommage posthume avec le prix d’un meilleur second rôle. Rien de bien étonnant, mais mérité dans la plupart des cas. Les quelques bonnes nouvelles furent sans aucun doute le prix pour Valse avec Bachir (meilleur film étranger) et pour Vicky Cristina Barcelona (comme quoi, Woody Allen va peut-être finir par être apprécié aux Etats-Unis) et les prix des meilleurs rôles dans une comédie (titre un peu long…) décernés à la pétillante Sally Hawkins dans « Happy-Go-Lucky » (« Be Happy) et le bluffant Colin Farrell dans In Bruges qui méritait sa récompense.

Vous savez tout ! Et cela vous fait une belle jambe, mais à un mois des Oscars (et des Césars), cette première fournée de récompenses donne la température.

Comment envisager les futurs prix ? Un nouvel hommage à Heath Ledger n’est pas bien difficile à imaginer tant les journaux en parlent depuis sa disparition. Brad Pitt aura quant à lui fort à faire pour décrocher la statuette face à un Mickey Rourke en grande forme. Côté actrice, le choix sera douloureux entre une Meryl Streep, une Kate Winslet, une Angelina Jolie ou encore une Anne Hathaway plutôt inattendue, mais l’académie préférera peut-être Melissa Leo pour sa prestation dans le splendide Frozen River. Les deux gros films à entrer en lisse ne laissent rien présager de certain entre Slumdog Millionaire et L’Etrange Histoire de Benjamin Button. Peu de véritables surprises au programme donc. Côté France, Entre les murs poursuit sa carrière avec, qui sait, un joli attrape-poussière en guise de fin de parcours.

Version Française, les nominations n’ont pas offert de réels étonnements. Les biopics (vous savez, ces biographies qui pullulent) auront été un bon cru puisque pour les meilleurs acteurs Vincent Cassel en Mesrine et François-Xavier Demaison en Coluche ont été nominés. Ils auront pourtant deux concurrents de taille avec un Albert Dupontel émouvant dans Deux Jours à Tuer et surtout feu Guillaume Depardieu dont le jury pourrait suivre l’hommage à Eath Ledger pour saluer une dernière fois ce talent brut.
Le combat des actrices sera aussi fascinant avec cinq grandes Dames du cinéma, et notons au passage que deux d’entre elles sont anglophones : Catherine Frot (bien que cela semble assez improbable), Yolande Moreau (qui remettrait cela après Quand la mer monte), Sylvie Testud (tiens, encore un biopic ! ), Kristin Scott Thomas et Tilda Swinton. Pour faire simple, les films récurrents qui pourraient sortir gratifiés de quelques récompenses ont été quelques jolis moments de l’année cinéma avec le premier jour du reste de ta vie, Séraphie, Un conte de Noël, Mesrine. Les deux gros films attendus au tournant seront sans doute Entre Les Murs et Il y a longtemps que je t’aime. Mentionnons pour finir que le choix du meilleur documentaire sera forcément délicat tant les films sélectionnés ont été d’une qualité incontestable avec entre autre Les plages d’Agnès », « La vie Moderne, ou encore Elle s’appelle Sabine. Dans la même veine, à l’exception de No Country For Old Men et de Hunger malheureusement absents, le partage sera dur entre Gomorra, Into the Wild, There Will Be Blood ou encore Valse avec Bachir. Le grand perdant, quoi que cela ne soit en rien stupéfiant, sera sans hésiter Bienvenu chez les Ch’tis que certains espéraient voir représenter et qui reçoit seulement une nomination pour meilleur scénario.

La saison cinéma qui débute et clôt ainsi l’année 2008 pourrait avoir deux constats. D’abord, l’année aura été riche en long métrages de valeur qui n’ont pas laissé beaucoup de places pour des outsiders. Ensuite, les prix ne devraient pas apporter d’époustouflantes surprises, si déjà ils récompensent les bonnes personnes, ça ne sera pas si mal !

A chacun ses goûts, voici les nôtre, ces films qui nous enthousiasment, que nous souhaiterions voir féliciter, et que nous vous encourageons à découvrir si ça n’était pas le cas: L’étrange histoire de Benjamin Button et Frozen River concernant les Oscars. Versailles, Deux jours à tuer, Un conte de Noël et La vie moderne pour les Césars. Et quelques films que l’on aurait aimé voir nominés : Hunger », « Cloverfield », « Redacted ou encore J’ai toujours rêvé d’être un gangster.

Categories: Cinéma

Tagged as: