A la une

Hors limites : le BDA fait son cinéma

Le Bureau des Arts de Sciences Po frappe toujours fort à une occasion bien particulière : la Semaine du Cinéma. Cette année, par mauvais goût ou grâce à une prédiction météo particulièrement juste, le bureau a baptisé sa semaine « Hors-Limites ». Voyons ensemble s’ils nous ont fait sortir des sentiers battus. Retour sur les événements marquants de la première semaine thématique de l’année !

Affiche de la Semaine du Cinéma ( édition 2018 )

Après une soirée de lancement au cours de laquelle le happy hour jusqu’à 23h avait déjà eu raison de notre neutralité journalistique, nous étions impatients de voir arriver le lundi, date du coup d’envoi de la Semaine du Cinéma. Nous avions raison !

Un événement pensé pour les cinéphiles

La Semaine du Cinéma, c’est avant tout des projections gratuites et accessibles à toutes et à tous. On y retrouve des avant-premières, mais aussi des tables rondes où les participants peuvent rencontrer des acteurs et des réalisateurs ! Si vous aviez la passion nécessaire, vous pouviez avoir la chance, lundi dernier, d’assister à une projection de la série évènement Aurore et de rencontrer sa réalisatrice.

Affiche du film La Caméra de Claire

Une autre perle dénichée par les organisateurs ? « La Caméra de Claire », diffusé en avant première au cours de la semaine, et la cerise sur le gâteau: Isabelle Huppert, la célèbre actrice française, remarquée pour sa prestation dans « Elle » Le thriller germano-franco belge avait conquis la critique à sa sortie en 2016, et son personnage principal a fait, de par sa présence, le bonheur des quelques élus qui avaient pu s’inscrire.

On est allés voir Revenge au Christine 21

Revenge, c’est un peu le film qu’on attendait au tournant. L’histoire d’une jeune blonde qui part en week-end avec son petit-ami et deux de ses amis à lui ( quelle bonne idée pas glauque du tout, ndlr ). Ledit weekend ayant bien vite tourné au cauchemar, la belle arrive à s’enfuir ( je ne spolie pas, c’est dans la bande annonce ) et fini au fond d’un canyon. Laissée pour morte par ses trois agresseurs, elle surprend les spectateurs ( bon, pas si surprenant, quand on sait qu’il reste une heure de film lorsqu’elle elle tombe ) en survivant à cette incroyable chute. Et guess what ? Elle a dû prendre un sacré coup sur la tête puisqu’elle quitte ses habits de victime incapable de se défendre pour se transformer en tueuse vengeresse.

Affiche du film Revenge

Peu convaincue par la bande annonce, votre humble serviteuse s’est laissé convaincre par la projection gratuite, à laquelle elle a assisté sans aucun regret !

Outre les petits concours de critique sympas permettant aux plus talentueux de gagner des abonnements de 6 mois à MUBI, plateforme de streaming partenaire du BDA, nos amis les artistes nous font cadeaux à tous de 30 jours gratuits d’utilisation de la plateforme! De quoi économiser un peu vos sous en mettant Netflix sur pause, pour regarder du vrai bon cinéma !