Vie du campus

Il faut rendre à César ce qui est à César….

… et rater l’exposition consacrée à l artiste sculpeur César par la fondation Cartier serait faire cruellement défaut à cet adage!
césar 3

Jean Nouvel, architecte français connu et reconnu joue un grand rôle dans cet événement. C’est d’abord lui qui a été désigné par la fondation pour choisir et mettre en scène les oeuvres de son ami, décédé il y a exactement dix ans. Mais c’est aussi lui l’auteur du magnifique bâtiment de la fondation Cartier qui accueille les oeuvres de César. Le lieu est à l’image des interrogations des deux hommes: une série d’oppositions, de paradoxes. Opposition entre un rez-de-chaussée inondé de lumière, où l’intérieur prolonge naturellement l’extérieur et le sous-sol, sombre, aux murs de béton gris. Opposition chez César entre le désir d’exprimer un savoir faire et la soif de laisser la matière s’exprimer dans sa plus primaire sensualité, explorer l’utilisation de techniques et de matériaux modernes et industriels pour revenir à des émotions premières, presqu’animales.

« César, aussi classique soit-il de l’esprit, aussi attaché soit-il au « métier » se trouve pris dans une problématique qui fait que la sculpture n’est plus seulement l’art des belles proportions et des beaux matériaux à caresser (mais) qu’elle peut (aussi) être une idée. » Catherine Millet

césar 1Car c’est bien à nos instincts que nous confrontent certaines des sculptures exposées. Devant la série Expansions, c’est une envie folle de nous lover dans ces onctueux étalements de matières qui nous prend, devant les Compressions c’est une sorte de jubilation de voir la beauté naître de la destruction, de l’écrasement. La matière est ici embellie par la contrainte et non frustrée dans des cadres conventionnels. Mais là n’est peut être pas le seul paradoxe de l’oeuvre de César… Au sous-sol, une vidéo où il nous raconte son travail et sa vision de l’art. Où il clame que son but n’est pas de vendre ses oeuvres mais où on le voit la minute d’après, organiser une sorte de one man show publicitaire lors duquel, après avoir réalisé en public l’une de ses fameuses Expansions, il la découpe à la scie pour en distribuer les morceaux à une foule affamée qui se précipite pour obtenir son autographe. César ou une interrogation sur le pourquoi de l’art….S’agit-il seulement de découvrir un procédé novateur et de l’exploiter jusque dans ses plus grandes bassesses publicitaires?

césar 2Vous l’aurez compris, l’Anthologie de César réalisée par Jean Nouvel est une grande exposition: parce qu’elle est l’occasion d’admirer de grandes oeuvres mais aussi et surtout de se poser de grandes questions.

Categories: Vie du campus

Tagged as: ,

  • Matthieu

    ouais ! vive marion !!