A la une

In3yable 3A, épisode 2 : Amour, road-trips, et mariages secrets

[NDLR] Ce volet de la série consacrée aux 3A les plus originales est assez singulier, car l’originalité des faits qui suivront ne permet pas à la rédaction de révéler la véritable identité de l’étudiant, ni le nom de l’université de troisième année.

C’est un lundi de septembre ensoleillé, il est 10h30 et l’excitation est à son apogée. Un petit cortège se retrouve dans le hall d’une des mairies de Paris pour assister au mariage d’Alex et Taylor. Les futurs mariés et les témoins sont invités à monter dans la salle des mariages. Aucun parent en vue, juste un petit groupe d’étudiants, apprêté pour l’occasion spéciale. L’histoire est très simple : le jeune homme est parti en 3A… et en est revenu avec la femme de sa vie.

Qui l’aurait cru ?

Alex fait partie de ces jeunes sciencepistes qui, dès leur arrivée en Bachelor, mettent toutes les chances de leur côté pour obtenir leur destination de troisième année. Après deux premières années studieuses au collège universitaire, et malgré quelques déboires amoureux, il obtient un excellent dossier. Mais, en février de sa deuxième année, il reçoit son affectation et à sa plus grande surprise, le résultat qu’il obtient est pour le moins inattendu. Perplexe au départ, il se résigne à partir sans rien attendre de cette année à l’étranger. Une fois arrivé, il se rend vite compte que sa ville est très « étudiante », et l’adaptation à sa nouvelle vie se fait très rapidement. Sur le campus, il rencontre du monde, participe aux soirées où il se fait des amis… et rencontre sa future épouse.

Le temps d’une soirée

Tout commence lors d’une soirée étudiante de rentrée où Alex et Taylor se rencontrent. Les deux sont dans la même université, lui est en échange, elle entame sa dernière année universitaire. Après cette soirée, ils se perdent de vue pour ne se retrouver que quelques mois plus tard. Les deux étudiants s’entendent à merveille, et Alex commence à se dire que si cette relation continue jusqu’à la fin de son échange, elle se poursuivra encore bien après le retour du sciencepiste en France.

Repas de famille chez les Républicains

Après avoir passé les fêtes de Noël en famille, Alex retourne à sa troisième année encore plus amoureux. Les deux deviennent de plus en plus complices. Le second semestre marque pour Alex son entrée dans la famille de Taylor. Durant les fêtes de Pâques, il est invité au repas de famille et fait tout pour laisser bonne impression, mais il n’est pas au bout de ses peines… La famille de Taylor est bien conservatrice. Avec des parents très républicains et très protestants, l’accueil n’a pas été des plus chaleureux. Au dîner de famille auquel il est convié, Alex met tous ses vieux cours de catéchisme en pratique, va même jusqu’à apprendre à dire le bénédicité en anglais, et joue la carte du petit Français modèle. Après cette rencontre officielle, le jeune étudiant multiplie les visites chez Taylor, mais l’ambiance ne s’apaise pas. C’est à peine si le père de celle-ci lui dit bonjour. Pourtant, les deux amoureux n’en démordent pas et décident de partir au Mexique – si ce n’est pas un bel affront aux parents républicains – à la fin de leur second semestre. La famille de Taylor est bien entendu réticente à l’idée de laisser leur fille adorée franchir les frontières de leur grande Amérique avec ses amis et son petit-ami. Cela dit, Taylor s’est avérée très convaincante et n’a eu besoin que de prôner les bienfaits des voyages sur un CV.

Road trip mexicain

Ce voyage au Mexique accélère les choses. Les deux jeunes gens ont enfin un aperçu de ce que pouvait être leur vie ensemble, loin des parents, loin des études, et prennent la décision de ne plus se séparer. Pourtant cette magnifique troisième année est sur le point de s’achever pour Alex, et les deux amoureux doivent bientôt prendre une décision. Que faire ? Très vite, ils se rendent compte que les options sont réduites : Alex doit rentrer à Paris pour commencer son master mais Taylor, elle, termine ses études et rêve d’aller en Europe. Déterminée, elle obtient un visa-travail études pour l’Europe, valable quelques mois seulement. Bien que les parents envisagent pour elle un travail stable, de préférence auprès d’eux, l’affaire est très vite réglée pour Taylor. Elle partira avec Alex en Europe.

C’est ainsi que le couple quitte l’Amérique du Nord pour entamer son “European dream”. La période des vacances est ponctuée d’aller-retours de chacun des deux jeunes gens entre la nouvelle ville de Taylor et Paris. Ils réalisent qu’il leur sera difficile de continuer encore longtemps ainsi. De plus, Taylor n’aime pas sa nouvelle vie et est tombée sous le charme de Paris. Tous les deux comprennent que laisser Taylor seule est impossible.

“La demande en mariage la plus bidon”

Pour le couple, la situation se complique, car le visa de Taylor n’est valable que quelques mois dans son pays d’accueil, et qu’il lui sera impossible de recevoir un visa français entre temps… La jeune femme ne pourra bientôt plus ni travailler ni étudier en France. “C’était en juillet, explique Alex, on était dans ma chambre et on discutait de toutes les possibilités qui nous permettraient de ne pas avoir à nous séparer. Il m’était impossible d’obtenir tout de suite un visa pour l’Amérique mais elle pouvait rester avec à condition que nous nous mariions. On a compris que c’était la seule option qui nous permettait de rester ensemble alors on s’est regardés, on s’est dit oui et on s’est mis à rire.” Leur décision prise et sans ne rien dire à personne, Alex et Taylor se lancent dans un marathon administratif pour pouvoir se marier dès la rentrée. Taylor repart une dernière fois pour préparer son installation à Paris et Alex enchaîne les rendez-vous entre la préfecture, le notaire et le service d’immigration.

Mari et femme

“Le jour où j’ai vraiment réalisé que j’allais me marier, c’était chez le notaire, lorsqu’il m’a dit “votre épouse”, c’était assez drôle. Je suis tout à fait conscient que le mariage n’est pas une décision légère à prendre, mais c’est le seul moyen que nous avions pour rester ensemble. Finalement, notre mariage, c’est un simple bout de papier. Je reste lucide face à cet engagement, il le faut.” Les deux amoureux relativisent avec une légère teinte d’humour leur union secrète à venir. Pour eux, leur mariage est un jeu, un petit défi. “Ce sera drôle, un mariage sans invités, juste deux témoins et une journaliste à la Péniche conviée au cours de l’interview !”

Tout juste un an après son départ en 3A, Alex est donc marié ! Une preuve originale que la troisième année peut s’avérer pleine de surprises… et d’amour insoupçonné !

Magalie Danican