A la une

IVV : Vin pour tous, tous pour vin !

« Des notes boisées, gourmandes en bouche avec des éclats de noisettes à la fin… », déclare pompeusement le sommelier alors que vous hésitez entre un Sauvignon et un Chardonnay ; à moins que vous ne preniez un rouge ? Après tout, l’art du vin vous échappe et, ne distinguant pas les arômes de rutabaga des parfums d’iode, vous déclarez fatalement « pas de palais, pas de palais ! ». In Vino Veritas, IVV pour les intimes, vous prouvera le contraire.

Fondée il y a une trentaine d’années, l’association d’œnologie de Sciences Po organise des séances de dégustations, au sein desquelles le plaisir des sens rejoint la théorie (jusqu’à la lie). Loin de convier un cénacle de fins connaisseurs, elles rassemblent des passionnés comme des novices. La Péniche s’est glissée entre deux verres pour vous présenter les soirées qui transformeront votre vision de l’œnologie et vous permettront d’être plus aguerri devant un sommelier inquisiteur. Un seul prérequis : aimer le vin ; l’association se charge de vous faire apprécier son art.

Une dégustation accessible à tous

C’est ainsi qu’un jeudi soir de printemps, je pris le bus 63 qui m’amena en une dizaine de minutes à l’habituelle dégustation hebdomadaire de l’association. Les thèmes innovent chaque semaine, si bien que la découverte est toujours conviée à table, même pour les plus expérimentés. Les vins sortent en effet de l’ordinaire, que ce soit dû à leurs origines lointaines ou en raison de leur prix. Les grands crus ne sont pas rares, chez In Vino Veritas. L’association a eu de nombreux partenariats de prestige.

Crédits : In Vino Veritas

Néanmoins, le prix est également un délice : j’eus accès à un tour du monde des saveurs présenté par la maison Louis Vuitton, me faisant voyager pour seulement 10 euros au cœur de 6 vignobles étrangers. Nous vous conseillons de bien suivre les actualités de l’association et d’être réactif, puisque le peu de places proposées – moindre tare d’IVV – part très rapidement. Si leur manque de visibilité est parfois à déplorer, leur fonctionnement via la plateforme Tickasso est efficace.

In Vino Veritas, ou l’art du vin sans arrogance

Songeant à ce qu’une néophyte pourrait bien en retirer, je descendais les escaliers de la cave Grains Nobles, située près d’Odéon. L’intimité offerte par la salle, entièrement pavée de pierres bien que très lumineuse, renforce la convivialité partagée par l’association. Rapidement, on vous invite à prendre place autour d’une des deux tables pouvant accueillir une vingtaine de participants. Devant moi, les deux verres, carafes d’eau et corbeilles à pain généreusement garnies donnent le ton d’une soirée que l’on jugerait presque toute en sobriété.

Crédits : In Vino Veritas

Un moment de convivialité

Une fois installés, le représentant de la Maison viticole nous présente les différents vins que nous allons déguster avec une grande proximité. Le nombre restreint de participants impose un contact aisé, si bien que chacun se sent libre de s’exprimer. Les idées ne tardent pas à fuser : je sens le parfum du feu de bois dans notre premier cru, tandis que mon voisin y goûte de la crème brûlée. Exit les vérités assénées en cours magistral ; nous sommes plutôt invités à écouter nos sensations, forcément synonymes de véracité. Chaque nez, chaque palais a ses propres sensibilités, que nous confions facilement à la ronde alors que les verres se succèdent. L’esprit de partage est si présent que le silence doit être demandé pour recevoir les explications du représentant, faisant défiler les terroirs avec des connaissances pointues. S’il nous offre une théorie solide, nous sommes maîtres de la pratique : que vous n’ayez jamais trempé vos lèvres dans un bordeaux ou que vous sachiez de quelle colline vient un Montrachet, vous pouvez exprimer joyeusement vos impressions sans jugement aucun.

Crédits : In Vino Veritas

En somme, l’association propose des dégustations alliant esprit de convivialité et excellence des crus proposés, le tout dans une atmosphère très accessible. Comme le déclare Jean-Quentin Prats, ancien dirigeant d’IVV, ils n’attendent pas « des fins connaisseurs » mais souhaitent plutôt que « tout le monde se sente libre de participer, ne serait-ce que pour l’envie passer une agréable soirée autour de bons verres ». Peu importe l’expérience selon lui, puisque « le maître-mot demeure le plaisir ». Alors si cette aventure d’un soir vous tente, n’hésitez plus : nos matelots en revinrent conquis !