Vie du campus

Interview : Antoine Alary, 2A, futur vice-président des Jeunes Européens – Sciences Po

Hein ? Quoi ?? Ben oui voyons ! Une interview de la Section des Jeunes Européens de Sciences Po ! Antoine Alary, (futur) vice-président nous livre ici les clefs de l’organisation ! Si vous avez toujours voulu savoir quels étaient ses objectifs, ou que vous avez envie d’aller parler de l’Europe à des collégiens. Si encore vous ne savez pas ce que sont les Jeunes Européens, ou que trop vaguement, cette interview est pour vous !

  • LaPeniche.net : Bonjour Antoine, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Antoine Alary : Je suis étudiant en 2A et serai vice-président des Jeunes Européens – Sciences Po cette année. Schams El Ghoneimi et Pierre Songy, tous deux en première année du master Affaires Publiques, seront respectivement président et trésorier. Jessica Taylor, en deuxième année, sera quant à elle secrétaire générale.

  • LaPeniche.net : Peux-tu donner une présentation générale des JE ?

Antoine : Nous rassemblons tous les jeunes désireux de promouvoir la construction européenne. Nous voulons expliquer l’Europe aux citoyens, et ainsi renouer un lien de confiance entre eux et l’Union Européenne. Nous ne voulons pas abandonner le projet des pères fondateurs. Par ailleurs, nous militons pour une Europe fédérale car nous sommes convaincus que ce système est le plus adapté à la construction d’une Europe politiquement unie, fondée sur la subsidiarité, la diversité et la démocratie.

  • LaPeniche.net : Etes-vous de gauche ou de droite ?

Antoine : Les Jeunes Européens – France sont à la fois la branche jeune du Mouvement Européen, association de dimension européenne créée en 1948 lors du congrès de La Haye, et la section française des Jeunes Européens Fédéralistes, présents et actifs partout en Europe ! C’est une association totalement transpartisane, faisant travailler ensemble des sympathisants de la gauche, de la droite, du centre et du mouvement écologiste.

  • LaPeniche.net : Quelle forme prend votre engagement ?

Antoine : Nous allions une démarche de réflexion (cafés-débats, conférences…) à une démarche d’action (tractages, collages, actions de rue, pétitions…). J’aimerais à cette occasion donner un « coup de projecteur » sur deux de nos principaux outils. Tout d’abord, le programme Europe à l’Ecole. Il s’agit de nous rendre dans les collèges et les lycées en compagnie d’étudiants Erasmus afin de sensibiliser les jeunes sur les questions européennes, de leur faire découvrir les institutions européennes et leur importance dans notre vie quotidienne, et de combattre les préjugés que l’on peut avoir sur l’Union ou nos concitoyens européens. Nous avons gagné le soutien du ministère de l’Education nationale en réalisant plus de 250 interventions par an au niveau national. La participation d’élèves de Sciences Po au programme est bienvenue : avec nous, venez intervenir dans votre ancien collège ou lycée ! Ensuite, nous avons un site a forte audience (50000 visites par mois) : Le Taurillon, webzine eurocitoyen sur lequel nous débattons et défendons nos idées avec les autres sections des Jeunes Européens en Europe.

  • LaPeniche.net : La section Sciences Po des JE est-elle différente des autres sections JE ?

Antoine : Elle est particulièrement dynamique, grâce au profil plutôt pro-européen des étudiants de Sciences Po. Ceci dit, ne nous endormons pas ! L’euroscepticisme existe aussi à Sciences Po, et notre action militante est loin d’être confinée à la rue Saint Guillaume. Outre les contacts nombreux avec le grand public, nous allons régulièrement dans des lycées et collèges en Ile de France dans le cadre des interventions Europe à l’Ecole.

  • LaPeniche.net : Avez-vous des objectifs particuliers pour cette année ?

Antoine : Ils sont moins évidents que lors d’une année référendaire. Néanmoins, nous devons sans relâche expliquer sincèrement le fonctionnement de l’Union et sa réalité quotidienne, et plus encore défendre l’idéal d’une Europe politiquement intégrée. Si ce n’est pas le cas, nous serons à terme de nouveau confrontés à un échec. Ainsi, nous voyons bien que les principales raisons pour lesquelles la campagne référendaire de 2005 a été si facilement orientée par des discours populistes et mensongers sont l’ignorance des gens envers la réalité politique et économique de l’Union et la méconnaissance des enjeux de la construction européenne. La tâche est donc immense !

C’est pourquoi nous poursuivrons l’excellent travail du précédent bureau, qui a été extrêmement actif. Nous tenterons aussi d’associer au maximum les étudiants de Sciences Po à notre action.

  • LaPeniche.net : Quelque chose à dire à ceux qui hésitent à vous rejoindre ?

Antoine : Nous avons besoin d’eux ! Nous devons construire au plus vite une Europe politique : c’est une exigence démocratique, un devoir historique à l’égard de nos anciens, un idéal de citoyenneté et de solidarité qui dépasse le cadre national, et enfin la seule chance de faire entendre notre voix dans la mondialisation. S’engager avec les Jeunes Européennes, association véritablement militante, est le meilleur moyen d’informer les citoyens et de les convaincre de relever ce grand défi !

Pour plus d’information, venez aux réunions d’information organisées les mardi 9 et mercredi 10 Octobre à 19h30 au siège du Mouvement Européen (95 rue de Rennes, à 5-10 minutes de Sciences Po, métro Saint Placide). Si vous êtes d’ores et déjà convaincus, adhérez dès maintenant sur le site des Jeunes Européens

  • LaPeniche.net : Le mot de la fin ?

L’engagement en faveur de l’Europe a de l’avenir !

Categories: Vie du campus

  • Europhile

    Allez vite voter pour les Jeunes Européens de Sciences Po!!!!

  • Très bonne initiative

  • Laurie

    Ah non alors, pour les neuneux comme moi c’est bien trop compliqué ! Au moins pour les calculs, on peut compter sur ses doigts… 🙂

  • Clara

    Je suis toute à fait d’accord avec Charles :

    La captcha devrait être une question d’histoire avec une date à donner! Comme ça ça s’adapte aux Sciences Po et si on connaît pas la réponse, ça nous fait de la culture générale en plus.

    Genre : bataille de Marignan : 1515 ! Youhou !!

  • Charles dQdVdH

    Vive l’Europe impériale catholique unie derrière un empereur…par exemple un Habsbourg….par exemple.

    Vive les jeunes européens a qui j’envoie toute mon admiration et mon respect depuis Dublin. Marre des débats internes, l’ouverture vers nos voisins est une idée tellement grande! J’aime que cette association soit transpartisane, beaucoup ferait bien de suivre votre exemple.

    je suis absolument dytirambique ! Cheers !

    ps : a qui de droit : les questions des captcha anti spam sont beaucoup trop difficiles pour moi, LP fournit elle des calculatrices?

  • Thomas

    Mais voyons Vice-consul, jamais sans toi, par contre désolé Antoine, nous ne nous verrons plus tous les trois quand le consulat européen sera en place, on va te déporter dans les îles Tonga où il fait bon vivre, c’est plus sûr…
    Vive l’Europe, hein!

  • Jérôme

    Clara, quand tu laisses un espace en début de paragraphe et que tu vas à la ligne, une ligne verte apparaît. J’ai modifié.

  • vice consul

    tu serais président sans moi?

  • Antoine

    Attention, il instaurera une dictature avec plein d’images de lui rue de Grenelle ^^ !!!

  • Clara

    Pour toi ?? Nan mais ça va pas ! Qui voudrais bien t’avoir comme président ??

    (vous noterez les deux liserés verts en plein milieu du texte, dont je ne sais absolument pas la provenance… )

  • Thomas

    Oui, ben moi j’ai toujours voulu être le premier président de l’Europe fédérale… Vous voterez pour moi, chers lecteurs LP, hein?