Vie du campus

Interview : Eve Robert, 2A, présidente de l’UNEF Sciences Po, présente la Bourse aux livres

Si vous ne savez plus quoi faire de votre Samuelson, de votre collection de manga ou de votre guide touristique du Népal, n’hésitez pas : revendez vos bouquins à la bourse aux livres de Sciences Po ! Eve Robert, présidente de l’UNEF Sciences Po, vous donne ici tous les détails nécessaires…

  • LaPeniche.net : Un petit mot pour commencer ?

Eve : Bonjour ! Je m’appelle Eve, j’ai 18 ans et je suis actuellement en 2A. Je suis la nouvelle présidente de l’UNEF Sciences Po et nous organisons en ce moment une bourse aux livres, en espérant réiterer le succès de la bourse organisée l’an dernier (250 bouquins vendus !).

  • LaPeniche.net : Pourquoi une bourse aux livres ?

Eve : Nous sommes partis du constat que toutes les enquêtes menées depuis 6 ans par l’UNEF montrent que le pouvoir d’achat étudiant est en baisse. Par exemple, en 2007 les dépenses étudiantes augmentent de 3,7% alors que les aides n’augmentent que de 2,2%. Face à cette situation, l’UNEF organise une campagne de rentrée en demandant des mesures d’urgence au gouvernement et tente également d’instaurer une solidarité entre les étudiants. Il s’agit de permettre à chacun de vivre sa rentrée moins chère, car le mois de septembre est toujours un mois difficile (d’autant plus qu’il n’y a pas de bourse à cette période).

  • LaPeniche.net : Comment se déroule cette bourse aux livres ?

Eve : Elle se passe en deux temps :

• Il faut d’abord déposer vos bouquins. Tous les jours, l’UNEF tient une table en Péniche pour vous accueillir le midi (entre 12h30 et 14h45) et le reste de la journée il suffit de passer au local syndical (au bout du petit Hall, à côté du BDA et de la salle des profs). Attention, vous avez jusqu’au 5 octobre pour les déposer.
• Ensuite, la vente des livres aura lieu les 8, 9, et 10 octobre à partir de 10h au local associatif.

Tous le monde peut venir déposer n’importe quel livre : que ce soit des manuels, des essais, des romans, des mangas ou des guides touristiques, n’hésitez pas !

  • LaPeniche.net : Quels sont les tarifs de vente et d’achat ?

Eve : Nous fixons un prix avec le vendeur quand il dépose son livre (en général 50% du prix d’achat, mais cela peut varier selon l’état du bouquin) et au moment de la vente nous revendons le livre avec une marge de 50 centimes qui sert à financer les frais de fonctionnement et de campagne. Après la vente les vendeurs peuvent venir chercher leur argent et leurs livres invendus au local syndical (l’UNEF vous donnera un coup de fil ou vous enverra un texto pour prévenir).

Je voudrais souligner le fait que notre système revient moins cher que revendre vos livres chez Gibert : en effet nous sommes le seul intermédiaire dans la vente et nous ne prenons qu’une toute petite marge.

Remarque importante : les adhérents de l’UNEF ont droit à une réduction de 50 centimes qui correspond donc à la marge, car ils ont déjà cotisé et ont ainsi participé au financement. De plus, si ces adhérents ne trouvent pas les livres qu’ils cherchent à la bourse aux livres, ils ont accès à notre partenariat avec chapitre.com et obtiennent 9% de réduction lors de leur commande internet (coût de la cotisation : 20€ pour toute l’année). Bref, l’UNEF vous attend tous avec vos livres et si vous avez des questions, contactez- Eve !

Categories: Vie du campus

  • fétiche

    @ Matthieu C. : tu veux qu’on parle de la direction de Nouvelle Donne, qu’on rigole un peu ?

  • ?

    A l’UNEF, il n’y a pas de prime à l’ancienneté.
    Par ailleurs, Rémi Bensoussan est toujours statutaire (secrétaire général, je crois) et Gwenolé Buck élu en conseil (je ne sais pas trop lequel), quant à Maria Cotora, qui est en Master elle aussi, elle est vice présidente…

  • Eve Robert présidente de l’UNEF Sciences Po ? lol… c’est ou un scandale, ou une imposture, ou une blague, ou une erreur, ou une chance pour certains, ou un miracle, mais ya un truc, faut qu’on m’explique ! ou sont passés tous les gwenolé, rémi, ou encore ceux rentrés de 3ème année ??

  • Protestataire!

    Eve Robert, tu es comme la bise un matin d’été, on t’aime quand tu prends le microooooooooo! Alors n’arrête pas cette année!!

  • Lauren

    C’est pourtant bien le chiffre que l’on m’a donné… mais je rectifie de suite.
    Mais merci à toi pour ta célérité (article posté, commentaire dans les 2 minutes qui suivent ;).

  • Alci

    Merci pour la célérité de la Péniche.
    Juste pour signaler que malgré le succès de l’an dernier, c’est 250 livres qui ont été échangés, pas 2 500 mais on espère bien atteindre ce chiffre cette année ;).

    Pour cela, une seule solution : Venez revendre vos bouquins pour vous faire un peu de fric à la rentrée et faire vivre la solidarité entre étudiants !