A la une

La Junior Entreprise de Sciences Po: petite mais active

C’est l’une des cinq associations permanentes qui animent la vie étudiante de l’école et, pourtant, peu d’étudiants connaissent son existence. Ses actions et son fonctionnement demeurent opaques pour de nombre d’entre eux, aussi La Péniche s’attaque-t-elle au mystère. Rencontre avec sa présidente pour un tour d’horizon des activités de cette association pas comme les autres.

Un cabinet de conseil géré par des étudiants

Qu’est-ce que la Junior Consulting, concrètement ? C’est le nom que revêt une association qui fonctionne comme un cabinet de conseil directement au sein de l’établissement. Toutes les écoles de commerce en ont une, ce qui permet aux étudiants d’entrer en relation avec le monde du travail et de mettre à profit les savoirs théoriques étudiés en cours. « Nous travaillons avec des clients très divers, explique la présidente Marine Poylo, étudiante en Master Economics and Business, entrepreneurs, organismes publics et grandes entreprises de tous secteurs confondus. Nous leur proposons des services très variés : études de marché, stratégie de communication, études d’impact ou encore veille concurrentielle ». Chaque année, ce sont ainsi 150 étudiants qui sont appelés à travailler pour la Junior Consulting dans diverses missions en fonction de leurs spécialités.

 

L'équipe de la Junior Consulting

L’équipe de la Junior Consulting

Des opportunités professionnelles à saisir

Les étudiants concernés par ces missions sont rémunérés pour leur travail en plus de l’expérience qu’ils acquièrent et du réseau qu’ils se créent auprès des professionnels de grandes entreprises. En effet, que ce soit quand elle est contactée directement ou quand elle démarche des clients, la Junior Consulting n’accepte que les missions qui présentent ce que Marine Poylo appelle « une plus-value pédagogique ». Elle rappelle par ailleurs qu’il y a une distinction entre les étudiants qui réalisent les missions et les membres permanents de la Junior Consulting qui sont chargés de mettre en relation les professionnels et les étudiants. S’investir dans cette association permet de rencontrer de nombreux étudiants de divers masters et d’étoffer ainsi son réseau personnel comme professionnel.

 

Une association qui souhaite mobiliser plus d’étudiants

« Un intérêt commun pour l’entreprenariat et la prise d’initiative »

Comme rappelé plus haut, l’association souffre d’un manque de visibilité qui n’est, selon sa présidente, absolument pas volontaire. Au contraire, la Junior Consulting a constamment besoin d’étudiants pour remplir ses missions ainsi que de membres pour assurer sa gestion et pérennité. C’est une association qui peut correspondre à « tout étudiant qui recherche une expérience à la fois professionnalisante et associative ». Elle permet de développer de nouvelles compétences, de découvrir de nouveaux secteurs d’activité et de regrouper des étudiants originaires de toute la France via la Confédération Nationale des Junior Entreprises. Leur point commun selon Marine Poylo ? « Un intérêt commun pour l’entreprenariat et la prise d’initiative ».

Du renouveau dans les projets à venir

Conscients de l’opacité de leurs actions pour beaucoup d’étudiants, la Junior Consulting souhaite mettre en place une stratégie de communication pour pallier son déficit de notoriété. Les grandes lignes de cette stratégie sont la création d’un nouveau site web et la réalisation d’une vidéo de présentation. Par ailleurs, l’association organise divers évènements dans l’année. Après la venue de l’entreprise PriceMinister et d’un ancien consultant du BCG en Novembre, des projets sont prévus pour le deuxième semestre avec notamment AssoMarket, AssoCom et Sciences Po Finance.

Pour faire court, si la Junior Consulting est une association discrète, elle n’en demeure pas moins très active. C’est un vivier de missions et de compétences à découvrir ou à renforcer pour des étudiants désireux de professionnaliser un peu plus leurs études. Les étudiants de deuxième année du Collège Universitaire ainsi que de tous les Masters sont invités à faire un choix qui pourra se révéler déterminant dans leur parcours à Sciences Po.

Merci à Marine Poylo d’avoir répondu à nos questions.