L'édito

Le 1000ème article

Il y a 2045 jours, je publiais le premier article de LaPéniche.net. Aujourd’hui, on me demande d’en écrire le 1000ème. Il y a donc eu un article publié tous les deux jours depuis plus de 5 ans, et quand on y pense, c’est un véritable challenge qui a été relevé. C’est même quelque chose d’unique à Sciences Po. LaPéniche.net a permis aux étudiants d’avoir (enfin?) une source d’information fiable et régulière sur la vie de leur école. Etant maintenant un ancien, je laisserai aux plus jeunes et fougueux d’entre vous la vision prospective du devenir de ce site, et m’attacherai plutôt à partager des éléments rétrospectifs, afin de vous aider à comprendre dans quel environnement il a pu apparaître et se développer.

Qu’est-ce qu’il y avait, avant LaPéniche.net?

  • 1987 – 1996 : L’Indépendant de la Rue St Guillaume

Tetiere1.gif« LE » journal historique de Sciences Po, celui dont la renommée a survécu aux âges et aux alternances, c’est l’Indépendant de la Rue St Guillaume. Créé en 1987, décédé aux alentours de 1997-1998, reconnu pour son ton satyrique et grinçant et la qualité de ses plumes, cet hebdomadaire reste aujourd’hui une référence du journalisme étudiant de l’ère pré-Descoings. Ce dernier s’est d’ailleurs enorgueilli que l’Indépendant moque son « parcours scolaire et professionnel chaotique », preuve évidente de reconnaissance à l’égard de ce journal.

  • 1999 : Création du site institutionnel, www.sciences-po.fr

Après quelques années creuses, Internet commença à faire son apparition à Sciences Po. Au tournant des années 2000, l’IEP se dote d’un site web dont le minimalisme abstrait restera légendaire. Pas besoin d’en faire des tonnes, le but à l’époque est d’être présent sur la toile, et éventuellement d’informer les futurs candidats. La priorité n’est pas encore au rayonnement international de l’institut. A noter : le nom de domaine « sciencespo.fr » a pendant longtemps odieusement été possédé par l’IEP de Bordeaux, la rue St Guillaume étant reléguée à l’infamant « sciences-po.fr ».

  • 2001 : Première parution de la newsletter hebdomadaire

En 2001, on assiste à la naissance de la newsletter, qui précède d’un an l’arrivée des inscriptions pédagogiques en ligne. (Auparavant, il fallait faire ses choix de cours sur des fiches bristol, et le secrétariat se débrouillait pour les affectations). La newsletter est dés ses débuts un moyen robuste d’information des étudiants, bien qu’évidemment assez parcellaire et très orienté. Pour les plus curieux, l’intégralité des archives est disponible en ligne ici, ici et .

  • 2001 : Premières initiatives étudiantes en lignes : la-peniche.com et le forum-scpo

En 2001 encore, une équipe d’étudiants motivés, férus de culture et de nouvelles technologies, crée le site la-peniche.com. Il fusionne assez rapidement avec une autre équipe, qui voulait lancer un site culturel, Artelio. On y trouve surtout un contenu culturel, des critiques de films, de livres, d’expositions. L’aspect « animation de la communauté des Sciences Po » reste marginal, n’étant pas spécifiquement au centre du projet. Le site ferme ses portes en juin 2004, l’équipe préférant se consacrer exclusivement à Artelio. Le nom « La Péniche » sera quant à lui réutilisé quelques années plus tard.

En 2001 toujours, un groupe de copains lance le forum-scpo.com. Si il s’agissait au début de garder contact pendant leur année d’études à l’étranger, ce forum se développera très vite au delà de ce cercle. Il aura dés 2003-2004 plusieurs dizaines de contributeurs très réguliers, ainsi que plusieurs centaines de lecteurs. Il s’impose pendant plusieurs années comme la principale source d’information sur Sciences Po indépendante de la direction. Il gardera néanmoins la réputation bien ancrée d’être assez nerd et plutôt inamical avec tous les nouveaux venus. Ce forum existe toujours aujourd’hui après avoir été transmis à un nouveau propriétaire, qui en a hélas un peu changé la ligne directrice vers une approche plus mercantile.

  • 2002 : L’Association des Cons invente le LOL au 27

ADC.pngEn 2002, on assiste la naissance d’un ovni, l’éphémère Association des Cons de Sciences Po, dont le site web fait autorité en terme d’humour potache et border line. Ils sont à l’origine de la proposition de nouvelles majeures à la con : métiers du sexe, métiers de la guerre, métiers de la mer, etc., ainsi que d’une liste de projets collectifs à la con. Critiquant d’une façon élégante mais pas toujours subtile les travers des étudiants SciencesPistes, ce site attira autant d’admiration qu’il suscita d’incompréhension. Sa lecture reste, encore aujourd’hui, la source d’un plaisir de chaque instant. Le site disparaît en 2003, son créateur voguant vers d’autres horizons.

  • 2003 : Le débat sur les réformes Descoings

En 2003, la direction lance ses propres forums, afin d’ouvrir un dialogue avec les étudiants sur les réformes en cours (création des masters, réforme des frais de scolarité, politique internationale, etc.) Ces forums auront un certain succès, mais l’absence d’un véritable community management et l’apparition de nombreux trolls finiront par avoir raison de leur existence, en 2005. Près de 30 000 messages y auront été postés.

  • 2006 : Deuxième vague d’initiatives étudiantes, In Vodka Veritas et LaPéniche.net

Sans-titre-11.jpgEn 2006, un groupe d’étudiants proches des mouvances syndicales plutôt à gauche lance In Vodka Veritas. C’est un journal avant tout vendu sous format papier, qui parait irrégulièrement mais sûrement. Souvent critiques, aléatoirement drôles et parfois potaches, ses rédacteurs ont toujours tenu leur ligne éditoriale de façon ferme et déterminée, tapant volontiers sur tout ce qui se rapproche de près ou de loin d’une institution. Leur chemin ne fut pas épargné de problèmes, le plus célèbre d’entre eux étant lié à des allusions sur DSK, ce qui en fait donc un des premiers journaux à en avoir parlé, près de 5 ans avant les affaires que l’on sait. Le journal a fermé ses portes en 2011, après le départ de tous ses fervents animateurs de Sciences Po.

En 2006 également, c’est la création de LaPéniche.net. Initialement dotée d’un trombinoscope permettant aux étudiants de mettre leur photo en ligne et de s’envoyer des messages, cette fonctionnalité de survivra pas à la déferlante de facebook sur le 27.

  • 2007 : Reprise en main et personnalisation de la communication institutionnelle

573265_715297576_1257656154_n.jpg En 2007, c’est la création du fameux Blog de RIchard Descoings. Coaché par une agence de communication, ce dernier tente de reprendre une voix dans l’espace médiatique des Sciences Po. Il met en oeuvre une stratégie de transparence et d’ouverture inédite de la part de la direction, auparavant réputée pour son opacité et ses écrans de fumée. Statistiques, tribunes d’opinion, projets de développement, tout y passe, c’est le grand déballage. Richard Descoings initie un dialogue direct avec ses étudiants. Il continuera cette opération en lançant son profil facebook, où il ne sera avare ni de bons mots ni d’opinions sur les sujets du moment. Le blog s’éteindra alors progressivement, ses derniers articles datant de mai 2011. Le profil facebook a été désactivé suite à son décès.

  • 2011 : Les Sciences Pistes et leurs problèmes

307655_261086770597521_261085407264324_800199_650786441_n.jpgEn 2011, le dernier site ayant fait son apparition c’est bien évidemment Problèmes de SciencesPistes. A l’origine parti d’une blague potache, parler de Sciences Po à la façon d’un meme, son créateur a rapidement été submergé de centaines de propositions. Grâce à une sélection sévère mais juste, cette belle personne a réussi à faire transparaître tout ce qui fait le sel de Sciences Po : un peu de suffisance, beaucoup d’angoisses, un zest d’immaturité, un (léger) goût pour la provocation, et surtout, surtout, le goût légendaire de se plaindre de tout et de n’importe quoi, quand bien même il aurait la chance d’étudier dans une des plus belles institutions de l’enseignement supérieur français.

Et LaPéniche.net dans tout ça?

En 1000 articles et 5 ans d’existence, LaPéniche.net a réussi à trouver sa place dans le coeur et les habitudes des étudiants. Rien ne le résume mieux que quelques chiffres éloquents. LaPéniche.net, c’est:

  • Trois grands blogs (l’actualité, le magazine et « Sciences Po et Après »), réunissant en tout 8 429 commentaires
  • Un confoscope, avec 6 749 étudiants (actuels et anciens) inscrits et 2 476 commentaires laissés sur des maîtres de conférence
  • Un album contenant 33 269 photos, patiemment collectées et partagées depuis 2003
  • Une audience remarquable pour un média étudiant : 1 249 508 visites depuis septembre 2007, pour un total de 7 857 311 pages vues

LaPéniche.net, c’est surtout des équipes formidables qui se sont relayées au fil des années. Je ne remercierai jamais assez Jérôme, Laurie, Clément, Valentine, Alexandra et Aurélien d’avoir pris ma succession à la tête de cette association, et tous les équipages qui se sont succédés pour faire avancer ce magnifique navire (même si parfois, ils ont pu se croire dans une galère – comme on dit chez moi, the path is the goal). Sans ces étudiants qui ont choisi de consacrer une partie significative de leur temps libre à se mettre au service des autres, ce site aurait disparu depuis bien longtemps.

Categories: L'édito

  • Réponse à « Un ancien », la discussion et les messages que tu évoques ont été modérés. En plus je crois que tu as mal interprété l’image de FDL qui visait plutôt, justement, le message de « vieux », et non Florian.
    « Les propos tenus par les personnes qui publient sur le forum relèvent de leur seule responsabilité et de leur seule opinion et ne reflète pas celle des autres contributeurs » pour reprendre la formule consacrée. En cas de débordement, comme ce fut le cas, on modère…

  • Florian

    Pour info, en « chiffres hébergeurs », comme tu dis, LaPéniche.net fait entre 150 000 et 250 000 visiteurs par mois, selon les mois, et entre 900 000 et 4 000 000 de pages vues

  • Je vais juste répondre à un point factuel.

    Thomas dit : « L’augmentation de la fréquentation dont Greg s’enorgeuillit ne s’est faite que grâce aux bots Google et à quelques passants arrivés là par hasard et qui repartent aussitôt !! »

    C’est tout à fait faux, et ça démontre une méconnaissance des modes de calcul des statistiques web.

    D’abord les « crawlers », les robots de moteurs de recherche ne sont pas comptabilisés dans les statistiques web. Elles le sont par les statistiques hébrgeurs, mais ce ne sont pas des statistiques fiables et ce ne sont pas les sources que j’utilise (en chiffres hébergeurs, il y aurait 250 000 visiteurs par mois), contrairement à Google analytics ou à comscore, sources de ces chiffres, qui évidemment ne tiennent compte que des visiteurs humains réels. Je ne doute pas d’ailleurs que l’article prend aussi ses sources dans Google Analytics ou Comscore et non de ses statistiques hébergeurs.

    Ensuite, il est tout à fait vrai (et l’on ne va pas s’en plaindre au contraire !) que le nombre de « nouveaux visiteurs » a augmenté, mais le nombre de visiteurs réguliers n’a de son côté pas diminué. Et contrairement à ce qui est dit plus haut ces « nouveaux visiteurs » ne repartent pas aussitôt : le « taux de rebond » qui calcule le nombre de visites ne se traduisant que par une page vue (et donc un « indicateur d’intérêt pour les nouveaux visiteurs ») est inférieur à 10% pour le forum. Plus le taux de rebond est élevé, plus les visiteurs repartent rapidement après être arrivé. Le taux de rebond moyen sur Internet étant de 65% et un « bon site » qui suscite la lecture de nombreuses pages a généralement un taux de rebond de 20-30%).

    Claire : je comprends tout à fait ton point de vue. Il n’y avait aucune animosité dans mon message et je regrette que des éléments extérieurs soient venus ajouter de l’huile sur le feu sur ce qui était un échange franc, sincère et amical.

  • Un ancien

    Merci beaucoup Florian pour cette bouffée de nostalgie ! Quel plaisir de se replonger dans ces années étudiantes riches de souvenirs.

    Par contre je trouve triste la rivalité entre Grégory et Florian, deux de mes anciens camarades de conf. Ils ont leur caractère et leur franc-parler, mais je ne crois pas que ressortir ces vieux désaccords après tant de temps soit bon pour Sciences Po, pour Grégory et Florian, la péniche et le forum. Je vous invite à vous calmer que diable !

    Les images insultantes de doigts dans le cul et autres pigeons qui défèquent sur Florian sont de plus inacceptable. J’attends que Grégory calme ses ardents supporters et qu’il cesse de faire des doubles pour salir son ancien camarade. Quelle tristesse d’en arriver là !

  • Sid

     » Tous les autres ont (à mon grand regret d’ailleurs, en ce qui concerne In Vodka Veritas et l’Association des Cons, de véritable gisements de causticité et d’humour) disparu. »

    http://www.invodkaveritas.com

    Nous n’avons pas disparu, nous attendons la Grande Révolution Prolétarienne pour venir fusiller tous les contre-révolutionnaires. Diantre.

  • claire

    Je viens d’aller lire vos discussions sur le forum; c’est consternant….

    Triste découverte que le niveau du « débat » qui fait rage. On a du mal à croire qu’il a lieu entre des diplômés de longue date. Tournez la page de vos vieux antagonisme les amis, nous aujourd’hui on s’en fout. Faites votre vie, vous n’êtes plus étudiants, vous n’avez pas besoin de vous tirer dessus par messages interposés sur un forum que vous serez les seuls à lire, encore moins de savoir qui a volé quoi, à qui, et qui complotait contre qui, il y a des années de cela.

    Les étudiants de Sciences Po se fichent de savoir que vous ne vous aimez pas, on ne savait même pas qu’une compétition malsaine avait eu lieu entre le forum et lapeniche.net.

    Un peu de dignité!

  • Thomas

    Ce que le beau message de Greg n’évoque pas, c’est que depuis sa reprise du forum, il est parvenu à diviser par 20 le nombre de messages postés par jour sur le forum. Il n’arrive même plus à trouver plus de trois pelés pour les dîner forums. Il n’y a plus aucune ambiance et pas un seul débat de fond n’a émergé depuis un an, là où il y a quelques années, les forumeurs débattaient avec intelligence et causticité sur de nombreux sujets. L’augmentation de la fréquentation dont Greg s’enorgeuillit ne s’est faite que grâce aux bots Google et à quelques passants arrivés là par hasard et qui repartent aussitôt !!

    L’histoire de forum-scpo sous Greg est certainement un des meilleurs exemples du pire ratage de community management qu’on ait pu voir sur la toile française. Comme l’a bien dit Florian, la meilleure chose que pourrait faire Greg serait de se retirer pour arrêter le désastre.

    Tout l’inverse de la péniche.net, qui produit des articles de qualité, avec un site sobre et sans pubs. La passation de pouvoir intelligente et mature réalisée par Florian y étant pour beaucoup.

    Bravo à tous !

  • Bonsoir Florian,

    Je ne puis que te féliciter pour le travail et l’historique réalisé sur lapéniche.net, ainsi que tous ceux qui, à ta suite, ont permis de faire exister ce site que je lis toujours avec plaisir.

    Ceci étant dit, permets moi de réagir en toute sincère amitié à ton commentaire sur forum-scpo.com.

    D’abord sur le caractère mercantile allégué.
    Je ne nie pas qu’il y ait des publicités sur le forum. Mais permets-moi d’abord de te faire remarquer (mais tu le sais bien) que la publicité existait sur le site avant qu’il ne change d’administrateur. Deuxièmement, les revenus du forum sont extrêmement modestes. Néanmoins, ils ont permis un système d’incitation pour « tenter une aventure », aventure qui a amené un très grand nombre d’évolutions et d’améliorations. Le forum a été réorganisé afin d’en diversifier les utilités, et d’y faciliter la recherche d’informations (on ne trouve pas facilement son chemin dans 15 000 pages !). Pour être tout à fait honnête, les revenus du forum ont un peu augmenté depuis un an, mais pas de quoi fouetter un chat ni rêver de montagnes d’or. Mais là n’est évidemment pas le coeur de la démarche forumique qui est d’abord et avant tout un lieu de libre expression, d’entraide, de centralisation des informations et de contenus. Si lapéniche.net a réussi a vivre sans « recettes publicitaires » (encore qu’il y a bien une « offre promotionnelle pour le CIC réservée aux étudiants de Sciences Po – ce que d’ailleurs je ne dénonce aucunement je précise, au contraire, c’est très bien si des étudiants peuvent profiter de ce type d’offres), c’est très bien. Mais c’est le seul site qui est parvenu à vivre dans la durée… avec le forum. Tous les autres ont (à mon grand regret d’ailleurs, en ce qui concerne In Vodka Veritas et l’Association des Cons, de véritable gisements de causticité et d’humour) disparu. Je précise également, pour avoir travaillé dans plusieurs entreprises du web, que des sites (non commerciaux) avec un tel trafic génèrent généralement entre 10 et 50 fois plus de revenus que ce qu’ils sont actuellement pour le forum. C’est à mon avis la preuve que ce caractère mercantile est bien plus fantasmé que réalisé, même si de mon point de vue, je l’assume, ces recettes publicitaires sont utiles pour pérenniser son existence et favoriser son adaptation aux évolutions du web.

    Le forum réalise actuellement 110 000 visites par mois, et près de 400 000 pages vues/mois, soit près de 5 000 000 de pages vues par an, avec une augmentation de plus de près de 200 % du trafic en 3 ans. Depuis 2007, le forum a attiré près de 5 000 000 de visiteurs, pour 25 000 000 de pages vues ! Les chiffres continuent d’ailleurs de monter de jour en jour, et nous allons de records de trafic quotidiens en records de trafic quotidiens depuis environ un an et demi. Ce n’est évidemment pas la seule aune à laquelle juger le forum, mais le forum est désormais incontournable pour tous ceux qui recherchent des informations sur Internet sur une très grande diversité de sujets ayant trait à la vie étudiante, à Sciences Po, dans tous les IEP de France, et pour de nombreuses autres formations et concours. C’est également, enfin, souvent, un lieu de rire et de détente, parfois de batailles intellectuelles sans concessions qui en fait un lieu assez unique sur Internet.

    Qu’on les apprécie ou qu’on les blâme, ces évolutions ont permis de faire du Forum-scpo.com de très loin le site étudiant le plus visité sur Sciences Po, les IEP et les universités et parmi les 10 sites étudiants les plus visités de France, avec une très grande diversité de rubriques nouvelles et une efficacité évidente et démontrée dans l’aide à la recherche d’informations pour accompagner les préparations aux concours.

    Last, but not least, le côté « inamical » (tu uses là d’un euphémisme ;-)) pour les nouveaux venus que tu évoques dans ton article a justement été (dans la mesure du possible) abandonné depuis le changement d’administrateur ; c’était même l’un des objectifs premiers que je m’étais fixé à l’époque. Cela a plutôt bien fonctionné, et quelqu’un qui découvre le forum et pose des questions aujourd’hui a de grande chances d’y trouver sa réponse sans se faire « basher » (sauf exception). Et je suis très heureux de ce résultat, même s’il a en effet brisé un certain consensus antérieur pour adorer son côté « bande de potes » capable d’opérer un flamming géant à partir d’une toute petite erreur de l’impétrant plein de questions auxquelles on a déjà répondu. Moi aussi, certains jours, je regrette ces flamming-pizza-coca géants qui égayaient certaines de nos soirées étudiantes. Mais je ne regrette pas qu’aujourd’hui, le forum soit plus accueillant pour ceux qui, légitimement, se « posent des questions ».

    Je ne rougis pas de ces résultats, et même si je sais que beaucoup de choses ont été critiquées et que beaucoup auraient aimer en garder son caractère confidentiel je suis fier d’avoir fait évoluer le forum en un véritable portail étudiant multimédia et multi-informations qui d’ailleurs protège au plus haut niveau la confidentialité des utilisateurs (cela a également, je le concède, certains défauts, avec les trolls, mais pas plus pour le forum que pour un autre site). Certaines critiques adressées à mon égard ou à l’égard des évolutions du forum furent d’ailleurs légitimes et je ne crois pas y avoir été sourd ni l’être encore, au contraire.

    Mon cher Florian (je n’ai pas peur de citer ton nom, nous sommes de la même promo, nous avons été dans certaines conf’ ensemble et je te considère toujours comme un ami), je respecte ton point de vue, et je suis ouvert aux critiques, dans la tradition de culture démocratique et d’ouverture du forum. A condition qu’elles soient justes, et cohérentes avec le reste de ton article et de ton oeuvre.

    Le forum et lapéniche pourraient très bien travailler ensemble, et c’est peut-être là que réside une grande évolution potentielle des années à venir. A condition que nous n’ayons pas peur de nous parler franchement dans un esprit de camaraderie et d’amitié qui devrait toujours caractériser nos relations.

    Sur ce, je souhaite bon vent à la Péniche et j’espère te retrouver un de ces jours autour d’un bon dîner 🙂

    Amicalement,

    Greg

  • Mt.

    CRITLOL, POUR TOUJOURS AVEC NOUS