Vie du campus

Le double-cursus Sciences Po-MASS est-il trop dur ?

Paris 1 Panthéon SorbonneCet article est un billet d’humeur sur le double cursus de Mathématiques appliquées aux sciences sociales avec Paris 1, inauguré à la rentrée dernière par notre triplette. « Humeur » signifie ici que ces propos sont subjectifs et n’engagent que moi, mais aussi que je prête le flanc à toutes les critiques, aussi vertes et immatures qu’elles puissent être.

Il y a quelque chose qui m’a frappé lors de mes premiers pas dans ce bi-cursus. Il peut arriver qu’on loue les mérites du double diplôme, qui permettrait de découvrir deux systèmes d’enseignement différents, d’élargir ses horizons, ce qui est vrai; mais premièrement les systèmes ne sont pas suffisamment opposés pour créer un choc culturel (certains profs de là-bas sont juste plus mauvais et les élèves plus absents), et ensuite on est beaucoup moins impliqué dans la vie universitaire qu’à Sciences Po. Non, ce qui frappe vraiment, c’est le cadre dans lequel on vous met. Imaginez-vous fraîchement accepté dans le cursus; vous allez vous renseigner sur votre future université, vous vous rendez sur son site Internet: Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne. En illustration, un petit aperçu des bâtiments du quartier latin, nobles et très, très classes, sans aucun doute bien plus que Sciences Po. Guilleret, vous vous rendez sur les lieux; vous ne connaissez pas encore Paris, vous supposez donc innocemment que le quartier latin doit être dans le 13e, et vous rendez à l’adresse indiquée. Et vous tombez sur une espèce de Lego de 20 étages mal défraîchi, actuellement en travaux parce que « ben y’a des fenêtres qui tombent parfois » (problème réglé depuis, alléluia). Plus tard, vous aurez cours dans un amphi taillé dans le mauvais goût le plus pur, heureusement agrémenté de graffitis post-68 oscillant entre le drôle et l’incompréhensible, qui recouvrent les plafonds. Voilà pour le choc culturel, c’est pas la joie mais on s’habitue, vous verrez. Et puis les autres élèves là-bas sont globalement très sympathiques si on se donne la peine de s’y intéresser.

Évidemment, on a pu vous parler du double cursus en d’autres termes: Que des geeks, dit-on. Du boulot à s’en noyer. Trop la glande l’université. Repaire de sociopathes.

On passera sur les arguments ad hominem, que j’ai de toute façon exagéré, et passons au point qui nous intéresse. Est-ce qu’on bosse comme des tarés en double-cursus MASS ? Est-ce que c’est dur ? La question doit être difficile puisque l’administration s’est remarquablement ratée à ce propos. Face aux inquiétudes exprimées par les élèves quant à la quantité de travail et la difficulté des programmes, sa réponse a été dans les grandes lignes « vous avez été sélectionnés (nb : par un oral après admission d’un des deux côtés), je vous assure que vous y arriverez même si ça vous paraît beaucoup de travail. C’est normal d’avoir un peu peur mais ça passera ». Alors que nous étions à la fin des rattrapages côté université (dont la rentrée est très tardive), les résultats étaient déjà là: deux élèves ont arrêté Tolbiacle cursus de leur propre volonté, deux ont passé les rattrapages (heureusement avec succès) et enfin un autre élève a fait une dépression, une vraie, qui lui a fait manquer la majorité du second semestre et redoubler sa première année à Sciences Po. Cinq personnes sur 19, 25 % des élèves, c’est un peu beaucoup pour un premier essai; pourtant le message de l’administration est resté le même toute l’année. Il semblerait qu’elle ait été complétement à côté de ses pompes sur le rapport niveau des élèves / difficultés de la formation; non pas que l’on se soit tous retrouvés dans la galère, au contraire une bonne proportion d’entre nous s’en sont sortis sans vraiment se fatiguer. À l’inverse, une autre grande partie de la classe a vu la difficulté s’escalader et le travail s’accumuler, au point de pouvoir s’y noyer. L’administration a donc fait une grosse bourde quelque part, soit sur le niveau des élèves sélectionnés, soit, et c’est ce que je pense, sur la différence de niveau entre le lycée (qui composait notre dossier) et ce qui est demandé en MASS. À croire que Sciences Po a découvert l’université en même temps que nous, et qu’ils la voyaient comme une belle blague.

Ce n’est pas le seul point qui fâche. On a connu des cafouillages (et encore ce semestre) au niveau des crédits ECTS: soit le maximum au semestre imposé par Sciences Po empêche de s’inscrire en sport, au BdA ou en langues, soit il oblige à déprécier la valeur de nos enseignements. Ou bien les horaires qui tombent à la dernière minute et qui viennent vous bouffer les enseignements facultatifs de Sciences Po. Et avec ça, on ne sait toujours pas vraiment où on pourra partir en troisième année.

Ce qui ne veut pas dire non plus que les responsables du double diplôme ont été inactifs. Tous se sont fait très disponibles, ont organisé des réunions d’informations, tenu compte de nos suggestions, envoyé des mails dans tous les sens, et pris des rendez-vous avec les élèves saisis par le doute ou en difficulté (auxquels ils ont gentiment signifié que se désengager ne devait pas être une option). Pareil pour nos profs de Paris 1, gentils et à l’écoute, bien que presque aussi paumés que nous. Les deux administrations, menées par un Frezal presque énergique, se sont concertées et ont mis en œuvre quelques-unes de nos suggestions: réunions sur la troisième année, horaires délivrés avant les inscriptions pédagogiques. Cela ne suffit pas à ôter l’impression d’être une bande de prototypes pour les années suivantes, mais ça compense un peu. Et ça permet d’espérer que les promotions des années suivantes se dérouleront avec moins de heurts. À ceux-là, sachez que les mathématiques et la franche camaraderie du double diplôme apportent quand même un brin de fraîcheur entre deux exposés.

  • Julie

    Bonjour à tous !
    Je suis en terminale ES, au lycée Blomet (un privé dans le 15ème à Paris) et… Je me pose beaucoup de questions ! J’ai lu attentivement l’article et tous les commentaires (et oui) et je suis mitigée 🙂 je me rends bien compte que cet article date d’il y a quelques années c’est pourquoi je ne sais pas si j’aurai de réponses, mais je tente toujours. Donc je suis intéressée par le bicu MASS, par la procédure Science Po, mais après avoir lu toutes vos reactions, plusieurs questions s’imposent. Est-ce que tout ce que vous disiez concernant une possible évolution de l’organisation et de la communication entre les deux institutions au cours des années à eu lieu ? Est-ce qu’il y a donc de grandes différences entre entrer dans ce bicu en 2010 et en 2015 ? Par ailleurs, ayant beaucoup d’amis en S, j’ai souvent été victime de taquinerie sur le niveau médiocre des maths en ES, alors avec 18,5 de moyenne en maths, en ES spé maths, est-ce que ça vous semble suffisant ? La bonne question serait, est-ce que les maths « faciles de es » peuvent réellement me permettre de ne pas couler en MASS ? Je suis motivée, et je sais qu’il faudra travailler mais bon voilà j’ai des doutes… Merci à ceux qui prendront le temps de lire, j’ai grand besoin de votre expérience !

  • Bebe

    Une fois rentré à Sciences-po la voie par laquelle tu as été admis a peu voire pas d’importance: tu sors avec le même diplôme que les autres. Je suis pas sur qu’il existe une « voie royale » pour rentrer à Sciences-po… tant que tu y rentre. Concernant, la sélectivité de la voie par la fac, il n’y a pas de chiffre précis mais disons que numériquement elle est du même ordre que celle pour Sciences-po. Le responsable du double diplôme nous avait dit avoir reçu environ 200 dossiers de candidature, nous avons été entre 10 et 15 à être pris par la fac, soit à peine 5% de réussite. Sachant que la répartition entre les admis via Sciences-po et ceux via la fac tu voix que la proportion peut varier d’une année sur l’autre. Ceci dit qui dit sélection par dossier dit aussi réception de dossier peu cohérents avec un double cursus. Il y a eu je crois une quarantaine de convocation à l’oral qui je pense fait la décision dans beaucoup de cas. Toujours est-il que tu as deux possibilités pour rentrer dans le double diplôme alors pourquoi ne pas tenter les deux?
    Pour toute autre question, je t’invite à consulter à partir de janvier 2012, le site internet de l’association du double cursus http://www.smass.org, qui sera enrichit de façon conséquente pendant les vacances de noël 😉

  • Léonard

    Merci de votre première réponse 🙂 J’ai simplement une autre petite question:
    Un ami qui est entré dans le DD Sciences Po-Université Pierre et Marie Curie m’a avoué que même si la voie royale reste l’entrée par Sciences Po, que l’admission par le biais de la fac est réputée plus facile. C’est un mythe ou pas?

  • Léa, 1ère année dans le double-cursus

    Tout ce que dit Pierre est vrai. En revanche, on m’avait dit (et je ne suis pas la seule) qu’il fallait absolument que la licence MASS à Paris 1 apparaisse dans tes choix de voeux APB, mais en dernier choix. Mets-le en tout dernier car il ne faut pas que cette option prime sur tes autres choix, c’est juste une manière pour Paris 1 de t’avoir aussi dans leurs fichiers, en parallèle du dossier que tu remplis pour eux si tu choisis de postuler via Paris 1.

  • Juliette

    @ Camille
    Si tu veux faire du commerce, l’idéal c’est une école de commerce…
    Le double-cursus te propose une bonne alternative pour faire de la finance plutôt. Mais tu peux aussi bien sûr faire le double-cursus et ne faire ni de la finance, ni du commerce 🙂

  • Pierre

    Plutôt que de commenter ici, posez vos questions directement via le site de notre double cursus !

    http://www.smass.org/

  • Pierre, 2ème année dans le double cursus

    En gros, tu as 2 possibilités d’accéder à ce double cursus, les 2 pouvant se superposer. Tu peux postuler à Sciences Po Paris, et dans le dossier que tu dois remplir en ligne, tu indiques que tu veux faire le double cursus (tu comprendras si jamais tu fais les démarches).
    Et/ou, tu peux postuler via Paris I. En revanche, tu n’as pas besoin d’indiquer ces voeux la dans l’APB. De la même manière que pour Sciences Po, tu n’as pas besoin d’indiquer que tu désires faire ce double cursus dans l’admission PB.
    Donc en conclusion, ne t’inquiète pas, demander l’admission à ce double cursus ne t’engage à rien en cas de refus, puisque tu n’as pas à l’indiquer dans la procédure d’admission PB.

  • Lénard

    Bonjour,
    Je cherche à comprendre la procédure d’admission par la fac car je ne suis pas sur de tout comprendre (et les sites de ScPo/ La Sorbonne sont assez peu indicatifs…).
    Donc… Si je comprends bien, l’entrée par la fac se fait par le biais d’APB. Ainsi, si on veut vraiment mettre les chances de son coté pour ce DD, on devrait mettre le MASS de la Sorbonne en premier dans ses choix. Sauf que l’oral se fait APRES la première vague d’acceptation d’APB. Donc il faut accepter le MASS de la Sorbonne comme son choix définitif avant d’avoir la réponse du DD?!

    Au cas où je compte m’inscrire à Dauphine et McGill (Quebec) qui sont hors APB. Mais si je n’ai aucun deux ni le DD, je serais obligé de me retrouver dans le MASS de Paris I?

    Merci d’avance pour vos réponse

  • Camille

    Merci pour tes réponses !
    Une autre question : pour travailler dans le domaine du commerce, vaut il mieux sortir de ce double cursus (+ master) ou d’une bonne école de commerce (après avoir fait une prépa) ?

  • Juliette

    + entretien pour la procédure d’admission par Paris 1

  • Juliette

    Tu peux faire toutes les procédures en parallèle.
    Ce n’est pas exactement la même : à Sciences Po, tu peux tenter d’être prise sur dossier (bac TB (à partir de 17,5 je crois) + lettre de motiv) + entretien, ou bien sur concours + entretien (il y a toujours un entretien de motivation spécifique au bi-cursus). A Paris 1, tu peux tenter d’être prise sur dossier (bac + lettre de motiv). Tu peux faire les trois procédures en même temps.

  • Camille

    Salut,
    Je suis en terminale S cette année dans un très bon lycée parisien, et je viens d’apprendre l’existence de ce double cursus MASS… J’aimerai bien le suivre l’année prochaine, mais je ne me suis pas préparée au concours de sciences po…
    Vous pensez que je devrais faire la demande par le biais de Paris 1 ou par le biais de Sciences Po si j’ai mention TB au bac ? C’est exactement la même procédure, ou y a t il un des deux ou j’ai plus de chances d’être prise ?
    Merci beaucoup !

  • MiiMo

    J’ai aussi été admis via la procédure de Paris 1 et ce double cursus me parait assez sympa en fait. Par contre, vous me faites un peu peur en disant qu’on ne peut pas faire de sport, ou encore, qu’on a pas vraiment le choix pour la 3A… Moi qui pensait d’ailleurs demandé une dérogation pour suivre une LV3… Enfin on verra bien l’organisation de cette année 🙂

  • Bebe

    @Mehdi Félicitation pour ton admission au double cursus. Tu dois effectivement payer les droits d’inscriptions de Sciences po (de Quelques € à 9300€) et de la Sorbonne (autour de 200-300 € comme partout)
    @Clara Félicitation pour ton admission. Je confirme les propos de Kalie: ce serait trop facile ;). Mais si tu as été prise c’est que tu es tout à fait capable de réussir.
    @Kalie: Félicitation aussi pour ton admission, le groupe FB est créé on est en train d’inviter les Pti nouveaux

  • Mehdi

    Bonsoir, je voudrais savoir si quelqu’un a reçu ses codes pour les inscriptions en lignes, et si les élèves admis au double cursus par la Sorbonne doivent également payer les frais de scolarité de Sciences Po qui s’élèvent à 9300€ pour les personnes dont les parents ont une résidence fiscale hors UE.

    Merci

  • Katie

    Je l’ai su par mail, on me l’a envoyé à 00h mercredi et j’ai passé mon entretien mardi soir. Tu dois normalement avoir la réponse au plus tard aujourd’hui comme indiqué sur le calendrier d’admission de Scpo.

  • alex

    salut
    comment avez vous recu vos reponses pour l’admission au double cursus? parce que l’on m’avait dit que j’aurais la réponse en début de semaine, et j’attends toujours…

  • alex

    salut
    comment avez vous recu vos reponses pour l’admission au double cursus? parce que l’on m’avait dit que j’aurais la réponse en début de semaine, et j’attends toujours…

  • Katie

    Bonjour à tous,

    A lire toute la conversation, je me rends compte que j’aurai du me rendre sur cette page bien plus tôt, moi qui avais une tonne de question à propos de l’entretien et du bicursus en lui même ! Mais le verdict est tombé hier et pour ma part, je suis admise!J’ai seulement présentée mon dossier à Paris 1.
    Il y a -t-il un groupe déjà créé sur facebook ou autre pour les nouveau de cette promo 2011?

    @ Rafy93 : je suis rémoise et j’ai fréquentée des sciences pistes de Reims. Je peux pas réellement t’aider mais à Reims, je pense que l’année prochaine va être une très bonne année niveau ambiance et promo ( de nouveaux américains de Colombia débarquent) il y aura donc environs 180 élèves au campus. La charge de travail peut être conséquente mais varie d’un mois à l’autre. Contrairement, au bicursus, il est possible de relâcher la pression à des moments et de s’investir plus dans l’école en elle même. De plus à Reims, l’anglais est primordial, une majorité de cours se déroulant en anglais, mais ça tu t’en doute sûrement. Je ne reste qu’une spectatrice extérieure au bicursus et à Scpo Reims, mais voici les impressions que j’ai eu. Si tu as plus de questions n’hésite pas !

    @Clara : je te donne juste mon avis. Je ne pense pas que tu puisse car tu n’es passée que part la Sorbonne comme moi. A ce stade, je pense que seuls les admis au concours Sciences Po ont le choix entre le bi cursus ou Scpo seul. Mais c’est une info à vérifier au près d’un 2ème année.

  • alex

    Felicitations!
    comment as tu su que tu étais prise pr le bicursus ? Ils t’ont envoye un mail?

  • Clara

    Je viens d’apprendre que j’étais prise en bicursus, je m’étais porter candidate via la procédure Sorbonne (et pas Science Po). J’aimerais savoir si à ce stade, je peux décider de ne pas faire le bicursus mais seulement Science Po ?
    Merci d’avance pour une réponse assez rapide..

  • Juliette

    15h de cours à Sciences po et 15h de cours à Paris I, dont 11h de math et 4h d’informatique. Je fais partie des 4 ES mentionnés par Bebe et j’ai décidé d’arrêter le bi-cursus cette année pour continuer uniquement à Sciences po. Mais je ne vois pas cet arrêt comme un abandon. 🙂 J’ai bien validé mon année à la fac, même si je ne l’ai pas fait brillamment. J’ai choisi d’arrêter la fac car l’enseignement qu’on y recevait ne correspondait pas à mes attentes (les math sont très abstraites) et parce qu’il est vrai que cela empiète sur notre scolarité à scpo. Cette année a été assez dure moralement quand les notes ne suivaient pas et que les nuits blanches s’accumulaient, mais c’est aussi parce que je n’ai jamais su m’organiser. Malgré la dose de travail, nous sommes quand-même plusieurs à être partis plusieurs fois en weekends à l’étranger en plein milieu de l’année et à avoir survécu 🙂 Je crois simplement que chacun vit son bicu comme il l’entend. Pas de quoi s’affoler, donc.

  • rafy93

    merci beaucoup bebe pr tes reponses! mais quel est exactement le nombre d’heures de cours de maths par semaine a Paris I ?

  • rafy93

    merci beaucoup bebe pr tes reponses! mais quel est exactement le nombre d’heures de cours de maths par semaine a Paris I ?

  • Pierre

    Et pour ceux qui sont admis, on (les 2ème années) vous invitera dans un groupe Facebook pour préparer votre intégration, une intégration spécifique au double cursus 🙂

  • Pierre

    Pour nuancer les propos de Benoit : Non ce n’est pas dur de s’intégrer à la vie de Sciences po, ça se fait très bien malgré une quantité de travail non négligeable, si tu t’organises bien (je ne suis pas original, mais c’est tellement vrai…)

  • Bebe

    Je garde toujours un oeuil sur cet article… Pour le déroulé de l’entretien il est assez classique: tu as devant toi 3 charmants professeurs dont au moins 1 de chaque établissement, généralement celui ou celle qui vient de sciences po est assez loquace et les matheux un peu moins. L’entretien commence d’une façon classique, l’un des trois pose présente ses collégues et te demande de te présenter toi même. Je dirais que dans la présentation il faut absolument éviter de se dévaloriser, montrez le bon coté des choses, ils ont le dossier scolaire sous les yeux et vous poserons les questions dérangeantes, parfois d’une manière détournée, du genre « Ne pensez vous pas qu’un bon Journaliste doit bien parler Anglais? » La réponse est évidente, mais il faisait surtout référence à ma note anglais plus que moyenne au bac (10). on peut avoir des points faibles il faut juste ce défendre. J’ai trouvé qu’ils mettaient à l’aise mais il faut rester concentré, avoir un peu de repartie, être vivant. Une de leur question favorite était « Etes vous prêt à faire 40 heures de Maths par semaine (20h de cours/ 20 heures de travail perso) » Il na faut pas se faire déstabiliser par cette question et répondre oui(!). Voilà Pour l’entretien….
    Pour le choix entre Paris 1 et Reims: Il faut savoir que le niveau des cours de langues à sciences po Paris est désastreux, alors il faut savoir ce que tu veux: Parler beaucoup une langue étrangère, ou garder une moitié de « scientifique » dans tes études. La première option est un avantage pour tout ce qui va être les concours et les masters « littéraires ». Les maths sont très utiles pour l’économie (miam!)ou la sociologie (beurk!). Tout dépend de ce que tu envisage de faire plus tard sachant que tout est réversible jusqu’à tn choix de Master. Le choix de l’un ou l’autre des cursus n’affecte p,as ton choix de Master ne le pénalise pas mais il faut être conscient que ca reste une orientation que l’on donne à son cursus.
    Pour les ES, ne venant pas de cette série je ne peux que transmettre quelques impression. Avant toute chose il faut savoir que sur les 4 ES cette année seulement 1 passe en deuxième année du double cursus, avec brio, il y a sinon 2 abandons et 1 redoublement. (Ne fuyez pas maintenant). À coeur vaillant rien d’impossible et il faut savoir que si la marche entre le lycée et la fac est plus difficile à franchir pour les ES elle me semble tout à fait franchissable. le travail fera une partie de la différence et la motivation est tout aussi importante. (Cette remarque est aussi valable pour les S!) Pour faire ce double cursus il faut absolument être à l’aise avec les maths, avec 16 heures par semaine vous finirez par aimer la matière.
    Enfin, pour l’année à l’étranger, je dirais que le double cursus n’est pas un avantage, le choix d’université est limité mais reste vaste, après je ne peux pas vraiment répondre à cette question avant 3 Mois j’attends de voir.
    Voilà les réponses aux questions un peu tardives j’en suis désolé. Félicitations à ceux qui ont été admis et à l’année prochaine ! Pour les autres j’espère sincérement vous croiser dans les couloirs (ou les ascenseurs de Paris 1 ou à défaut dans les batiements de Sciences Po! Profitez bien de vos vacances, vous n’en aurez pas bcp! 😉

  • Clara

    Bravo Raphaël ! Je suis en attente de mes résultats, quelle chance tu as de connaître les tiens !
    Tristan, mon entretien s’est déroulé devant 3 personnes (deux professeurs de math de la sorbonne et une responsable de science po). Atmosphère plutôt détendue, ils mettent à l’aise. Ils demandent de te présenter et rebondissent sur ce que tu dis, la conversation varie en fonction de l’élève donc. Pour moi ça a duré une vingtaine de minutes ils m’ont remercié et m’ont dit que j’aurai les résultats en même temps que ceux de Sciences Po.
    Voilà ! J’espère que ça t’aideras

  • julien

    quel bg ce raphael! aha

  • simon

    bravo raphael pour le MASS !!

  • rafy93

    Bonjour!
    J’ ai été admis à Scinces Po au campus de Reims et aussi au double diplome Sciences Po/MASS par la procédure de la fac. Pouvez vous me conseiller sur le cursus que vous pensez etre le mieux?
    Quel est véritabelment le nombre d’heures de cours par semaine à la fac ?
    le fait d’etre en double cursus, ça nous donne plus de choix pour choisir l’université à l’étranger en 3eme année, ou au contraire le choix est-il plus restreint? Le fait d’avoir un diplome de MASS de la Sorbonne est-il vraiment un atout pour obtenir un master, en France ou à l’étranger ?
    Cordialement,

  • Olivier Calvet

    Bonsoir,
    Je suis admis à sciences po et candidat au double cursus sciences po- maths et sciences sociales appliquées. Même si je doute que les élèves de ce cursus regardent les commentaires de cet article au lieu de profiter de leurs vacances apparemment tant méritées, je pose ma question dans l’espoir que l’un d’entre eux daigne me répondre avant mon oral avec M. Mandel, lundi matin (soit dans moins de 48h…). Je suis en TES option maths, j’ai eu 19 en maths au bac mais étant donné la facilité insultante du bac de maths (je ne sais pas si vous vous êtes amusés à regarder le sujet) je dirais plutôt que j’aurais eu 17 dans des conditions normales (c’est-à-dire si l’éducation nationale ne nous avait pas pris pour des moins-que-rien…). Est-ce que ça vous semble suffisant (a fortiori si vous étiez en ES) pour tenter le coup en double cursus, ou devrais-je plutôt lâcher l’affaire et venir à mon entretien en demandant à être inscrit dans le cursus normal de sciences po Paris (auquel j’ai droit, y étant admis)? Par ailleurs, les personnes qui ont eu du mal étaient-elles en ES (c’est un peu psychologique mais je ne peux m’empêcher de poser cette question)?
    Merci d’avance à mes hypothétiques anges gardiens qui liraient ce commentaire avant lundi.
    Cordialement,

  • Tristan

    Bonjour Clara, j’aimerai savoir comment s’est déroulé ton entretien car je risque de passer le mien la semaine prochaine donc je voudrais avoir tes impressions. De plus, j’aimerai savoir si les frais de scolarité sont les mêmes que l’on vienne de Science Po ou de la Sorbonne . Merci

  • Clara

    Peut tu me dire si on doit payer les frais de scolarité de science po même si on vient de la fac, ou bien on doit payer que ceux de la fac ?

  • Clara

    Merci pour ta réponse Bebe,
    j’ai passé l’entretien hier ! j’attends les résultats maintenant, je croise les doigts.

  • Bebe

    à Clara Disons qu’avec des notes comme ca au bac tu as toutes tes chances (j’ai été moins bon et j’ai été pris) à toi d’être convaincante à l’oral (s’il n’est pas déjà passé). Les étudiants du double cursus sont considérés comme des étudiants de sciences po et de Paris 1 et reçoivent à ce titre le même diplôme. Ceci dit il est dur de s’intégrer dans la vie étudiante à sciences po de part le grand nombre d’heures de cours.
    Désolé pour la réponse tardive…

  • Clara

    *posais des questions au niveau du statut qu’ont

  • Clara

    Je me posait des questions au niveau du statut qu’on les étudiants de ce bi-cursus. Sont-ils à Science Po Paris, des étudiants à part entière ou sont-ils plutôt à part avec un statut spécial, simplement accueillis ou tolérés dans certains cours de Science Po ?
    J’ai eu la mention TB au bac avec 18,10 de moyenne. 19 en math, 17 en HG, 16 en langues, 12 en philo, 17 et 19 en français. Ai-je mes chances ?
    Merci d’avance pour la réponse à ces questions

  • Juliette

    Tes chances d’admission dépendent beaucoup de tes résultats au bac en fait… toutes les personnes qui ont été admises par la fac dans notre classe ont eu mention très bien (je crois), donc ça te donne une idée du niveau à viser. Après ce n’est pas la seule variable à prendre en compte pour être accepté, il y a aussi dossier + entretien.

  • Ohf

    Passer en double-cursus, ça peut aussi le faire si tu sais jeter de la poudre aux yeux de ceux qui te font passer l’entretien. Si tu sais parler tu passeras devant les bègues avec mention TB et 19.5 au BAC.

  • Clara

    J’aimerais savoir quel niveau faut-il avoir pour être accepté sur dossier par la Sorbonne dans ce double cursus. 14.5 en math, 15.5 en spé math, 16 en histoire 12 en philo… 15 de moyenne générale en s. Cela est-il suffisant ?
    Merci d’avance

  • R

    Bonjour Bebe !
    Merci de m’avoir répondu . Mon problème c’est que j’aime bien les maths mais pas au point d’en faire tous les jours . En gros les matières enseignées à Sciences Po m’interessent plus que les maths et ce bi cursus restait pour moi la seule issue d’intégrer Scienes Po . Je ne pourrais pas passer le concours de Paris parceque déjà je suis scolarisée dans un lycée français à l’étranger et je n’ai pas eu le temps de préparer le concours . Donc soyons raisonnable je n’ai aucune chance de l’avoir . Donc il me reste la procédure internationale mais les IEP de province bof bof question logement … je préfère être à Paris et le MASS .
    Merci beaucoup !

  • Bebe

    Pour répondre à Lili et à R. Je suis en première année du double cursus. Il n’y a pour l’instant que deux promotions de ce double cursus( qui ne l’ont pas encore terminé), donc il est impossible de mesurer l’insertion professionnelle des diplomés. Il faut être conscient de deux choses:
    – Ce n’est pas un cursus qui va permettre de s’intégrer dans la vie professionnelle après trois ans. Il permet « seulement » de s’ouvrir plus de débouchés a priori. Concernant les masters de Sciences Po car soyons honnêtes ils ont plus de « valeur » que ceux de Paris 1 et la majorité d’entre nous devrait intégrer l’un d’entre eux, l’administration de Sciences Po nous assure que notre double cursus est un avantage. Mais ne soyons pas naïfs: s’il est vrai que pour certains master et double diplômes, nous retirerons certainement un avantage par rapport aux autres sciencespistes (une grande partie des masers économiques), mais pour d’autres voies sélectives comme l’école de journalisme il ne sert à rien d’avoir fait le double cursus et celui ci pourrait même être un inconvénient (trop de temps à travailler les maths, pas assez à s’ouvrir au monde). De manière générale tu as accès à tout les masters de Sciences Po et à tout les masters de MASS sous réserve de réussir les modalités d’admission. De toute façon à l’issue de tes études une ligne en plus sur ton CV sera toujours bien vue.
    – Il faut avant de s’engager dans ce double cursus bien connaître ses points faibles et ses points forts. Il risqué d’envisager de faire cette formation si tu n’aime pas les maths. Le nom « Maths appliquées » ne cache que en première année du moins des maths théoriques.
    Il est difficile de comparer ce double cursus et une prépa. Pour le programme de Maths on fait à peu près en trois ans ce que fait une classe préparatoire (de type ECS) en 2 ans. Tout dépend du type de prépa que tu envisages de faire. Si tu penses faire une prépa scientifique, assure toi avant de choisir ce double cursus que tu va supporter 15-20 heures de cours littéraires par semaines. En terme d’ambiance de travail ce double cursus doit être plus light qu’une prépa (mais là je suis plus très objectif) puisque la fac est plus coulante qu’une prépa (« tu veux bosser tu bosse, tu veux pas bosser tu bosse pas »). Ca peut convenir à certains pas à d’autres. On a eu un abandon à la Toussaint motivé, en partie, pas le fait qu’à la fac ca n’allait pas assez vite. Personnellement je n’ai à aucun moment regretté mon choix de faire ce double cursus et j’y suis même particulièrement bien (mais je parle en mon nom et je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde).
    Si je puis me permettre de formuler une critique à l’encontre de cet article (qui reste excellent), c’est effectivement qu’il fait peur alors qu’il est parfaitement possible de se sortir de se double cursus sans encombre si ce n’est quelques périodes de stress.
    Pour revenir sur les procédures d’admission. Tu as la possibilité de rentrer soit par la fac sot par sciences po. Pour rentrer par sciences po il te « suffit » de réussir le concours et tu es convoqué à un entretien d’embauche. Par la fac tu remplis un dossier via internet puis ils te convoquent à un entretien (fin juillet). L’entretien consiste en un discussion très courtoise avec un responsable de sciences po et deux profs de Paris 1 qui te demande pour commencer de te présenter (temps libre), puis ils vont réagir sur ce que tu dis. La seule question auquel tout le monde a eu le droit est « êtes vous prêts à faire 40 heures de maths par semaine?(20 heures de cours 20 heures de travail perso » ou sa variante « êtes vous prêts à travailler 80 heures par semaine? ». Pas de panique! C’est une façon de voir si t’es réellement prêt à travailler pour réussir le double cursus mais je suis (très) loin de mes 40 heures de maths par semaine. Normalement par la fac tu as ta réponse le lendemain ou dans la semaine de l’entretien.
    Pour résumer: n’hésite pas à tenter ta chance par la fac ca ne te coute rien (même pas de frais de dossier). En revanche si tu n’est pas sur de toi , réfléchis bien avant de le mettre en voeux lors de ton inscription au concours de sciences po Paris. Je pense qu’il y aura des portes ouvertes à sciences po ou tu auras moyen de venir discuter avec des élèves du double cursus peut être aussi à P1. Tu as encore 4-5 mois pour te décider alors pas de panique.

  • Lili

    Salut ! Je me pose la même question que R. quels sont les débouchés de ce cursus et ce diplôme est-il bien ? Peut-on obtenir un bon travail ? Est-il bien vu du point de vue des entreprises ?

  • PIV-Scpo

    Je tiens à répondre à Paris IV qui donne de faux espoirs aux futurs 1 A concernant la charge de travail. En tout cas le volume horaire à la Sorbonne en double cursus Histoire est de 13 heures, Bien sur certains ne se donnent pas la peine de venir en cours … donc dans leur cas, effectivement, le double cursus doit être « beaucoup plus cool niveau boulot » … mais sinon ça reste une vraie charge de travail avec des travaux à rendre chaque semaine dans certaines matières.
    Bonne chance à tous ceux qui veulent intégrer le double cursus Sciences-Po Sorbonne, ça en vaut réellement la peine et le contraste entre les deux établissements est particulièrement enrichissant.

  • R.

    Bonjour !
    J’étais d’abord interessée par le programme Europe Afrique mais à part les informations sur les cours , je n’ai aucune idée des débouchés de ce programme . Je suis en Terminale S et ce double diplôme a l’air interessant mais vu les commentaires je commence à douter ! J’ai vraiment besoin d’aide car j’hésite entre une prépa , le programme Europe Afrique et le Mass ! Par rapport au MASS quels sont les débouchés ? Peut-on poursuivre ses études à Sciences po ? J’ai vu les débouchés sur le site de Paris I mais je ne suis pas convaincue . Enfin via la procédure de Paris 1 il n’ y a pas de concours à passer , cest sûr ?
    Merci d’avance .

  • Jérôme Morvan

    Je suis en 1ère année dans ce double-cursus et je viens également de Hoche. Le seul conseil que je puisse te donner et de bien te renseigner sur ce bi-cursus, les matières étudiées, les sacrifices que cela représente par rapport à SciencesPo (difficulté de faire du sport ou de s’engager réellement dans une association, restriction des établissements proposés pour la 3ème année principalement) pour savoir si cela va vraiment t’intéresser. La licence MASS n’est pas un simple bonus dont l’acquisition coule de source pour un élève relativement doué. Premièrement – contrairement à ce qui est marqué sur la maquette pédagogique – il y a 14h de cours à Paris 1, et ensuite le travail personnel est plus que nécessaire. Venant de ES, la charge est forcément un peu plus importante. Il faut donc réellement s’investir dans les 2 cursus.

    Ensuite, la différence de rythme de travail entre la 1ère et la 2ème promo semble essentiellement venir de la charge de travail demandée à SciencesPo qui est très variable selon les professeurs sur lesquels on tombe. Même si le fait de dire que la 2nde promo est assez malchanceuse pour ne tomber pratiquement que sur des professeurs « motivés » dirons-nous, paraît assez léger comme explication face à nos difficultés, il me semble que le fond du problème réside bien ici. Tu comprends donc qu’il est difficile d’estimer la charge de travail qu’aura la 3ème promo, même si les responsables devraient tirer les leçons de cette année et faire en sorte que ce double-cursus soit plus abordable…

    Dans tous les cas, la charge de travail restera conséquente. La différence avec la prépa est principalement la liberté dont tu disposes pour organiser ton travail, qui peut être aussi bien bénéfique que piégeuse. Mais si tu es intéressé par les études que tu fais, il n’y aura pas de réels soucis je pense, certains s’en sortent très bien, d’autres non… Je suis pour le moment très content de mon premier semestre à SciencesPo. Pour Paris 1, no comment. (remarque totalement personnelle, je ne souhaite pas te décourager!)

  • bustedv

    slt, je suis en terminale et ce bi-cursus m’interresserait. Je suis bon en maths (15 a Hoche) et interresse par la politique et l’economie. En revanche, travailler comme en prepa, je suis pas sur d’en etre capable. Alors concretement, sans viser la majoration dans toutes les matieres, combien faut-il travailler pour s’en sortir ?
    merci de me repondre

  • Arnaud

    Si je puis me permettre, à mon avis c’est toujours plus dur pour les premier. Nous autres double cursus Scube avec Paris 6 avons bénéficié de la maturité de notre double cursus (ça fait 6 ans maintenant), et ça sera encore plus facile pour les suivant à mon avis. Je me retrouve un peu dans certaines chose que tu dis. Notamment que chaque administration est assez galère de son côté, alors dans les domaines d’interface, de type inscriptions pédagogiques, départ en 3A, cours optionnels (sports et arts), autant dire que ça devient très dur. Mais la communication entre les établissements s’améliore, et tous sont plus compréhensif avec nous.
    Par contre je trouve pour ma part (pour mon double cursus), qu’il y a vraiment ce côté deux monde totalement différents, et que c’est très agréable de jongler entre les deux. Quand l’un t’énerve l’autre t’apaise.

  • wqsp

    J’ai bien aimé : « À croire que Sciences Po a découvert l’université en même temps que nous, et qu’ils la voyaient comme une belle blague. ».
    Eh oui, la fac, c’est pas facile. Ça sélectionne drastiquement, a posteriori, et il serait bon que l’on cesse de dénigrer cette voie de l’enseignement supérieur dans laquelle les petits péteux qui se prennent pour l’élite de la nation (qui sont bien trop nombreux dans notre IEP) ne tiendraient pas deux mois.

  • Paul

    @Jean-gab : bien sûr que c’est une aberration !

    Bon blague à part, je pense que c’est avant tout un manque d’information… faudrait aussi demander à la scolarité qu’ils donnent des consignes aux maîtres de conf à Sciences-Po. On sait que la masse de travail à gérer du côté Pipo varie énormément en fonction des confs qu’on a, il faudrait que l’administration s’assure que pour les double cursus les conférences attribuées soient plutôt dans le bas de la fourchette niveau travail donné. C’est parfaitement raisonnable comme demande puisque ça reste dans l’amplitude normale de ce qui se fait à Sciences Po, et je pense que ça en aiderait pas mal.

    Après faudrait, ouais, améliorer un peu la comm. Mais je pense que c’est un défaut de jeunesse surtout, ça se corirgera avec le temps… et avec les candidatures (forcément, il y a très peu de profils vraiment scientifiques à Sciences Po, c’est assez compréhensible qu’il soit difficile de constituer des classes homogènes de double cursus).

  • jeangab

    */Ceci est une critique verte et immature/*
    Je nuancerai un peu cet article en soulignant les gros avantages qui à mon avis, compensent les mauvais cotés:
    – Les responsables pédagogiques sont quand même bien à l’écoute, et du coup notre cursus a une capacité d’adaptation assez phénoménale que l’on ne retrouve pas dans un tronc commun béton écrasant tout velléité de changement chez d’innocents SciencesPistes lambda
    – Mandel est sexy
    – On est avantagé sur les inscriptions pédagogiques et sur le départ en 3e année par rapport aux autres
    – Les maths, c’est cool
    – Franchement, le niveau de travail n’est pas vraiment exceptionnel non plus. A part si l’on considère que ne pas majorer est une aberration, il est possible de facilement s’en sortir assez honorablement
    – Et puis voila

  • Pierre

    +1

  • wqsp

    J’ai aimé le passage « À croire que Sciences Po a découvert l’université en même temps que nous, et qu’ils la voyaient comme une belle blague. »
    Bah ouais, la fac, c’est dur, et ça sélectionne drastiquement a posteriori. Il serait temps que les péteux se prenant pour la future élite (bien trop nombreux dans notre IEP) arrêtent de déconsidérer les autres voies de l’enseignement supérieur dans lesquelles ils ne tiendraient pas deux mois.

  • Martyr

    Bi-cursus Mass: Marche ou crève.

  • Quentin

    @Jul : Houla, faux. On ne travaille pas comme en prépa, loin s’en faut. Si vous autres pauvres 1A êtes tombés sur des professeurs de conf’ démoniaque, chaque prof de prépa est un Lucifer en puissance. Sans diminuer vos légitimes souffrances, gardez en tête qu’il y aura toujours des Math Sup pour prendre encore plus cher.

  • Paris IV

    Pour tout futur 1A qui passerait par là, le double-cursus Paris I n’a rien à voir avec les bi-cursus Paris IV qui sont apparemment beaucoup plus cool niveau boulot !

  • Jul Chev

    Malheureusement, vos malheurs n’ont pas (encore) servi de leçon, car nous (une partie de la classe) avons la même impression d’être de gentils cobayes lâchés entre deux espaces (vectoriels (j’ai osé)) dont les responsables du bi-cursus eux-mêmes ont du mal à définir les règles…
    Personnellement, je pense qu’il y a un très gros manque d’information, qui fait qu’on peut se pointer à l’entretien du bi-cursus sans savoir qu’il faudra travailler (presque?) comme en prépa, sans savoir que ça pourra nous empêcher de nous investir dans ce qu’on aime à Sciences Po…
    Le simple fait que sur la maquette pédagogique soit écrit « volume horaire à Paris 1: 4h » est une énorme blague.