Cinéma

LE MAG – Nos pronostics pour les César

Pour ceux qui font du cinéma, il existe toute sorte d’honneur possible mais aucun honneur n’est aussi précieux que celui décerné en France. “ Ainsi s’exprimait Quentin Tarantino remettant le César d’honneur à Scarlett Johansson au Théâtre du Châtelet, il y a un an. Un an déjà que la 39ème cérémonie des César s’est achevée. Et si on s’intéressait à la prochaine, qui aura lieu le 20 février?

Vendredi se déroulera donc la 40ème cérémonie des César, présidée par Dany Boon et présentée par Edouard Baer. Les nominations ont été communiquées le 28 janvier, deux jours après que l’Académie des Arts et techniques du cinéma ait annoncé que Sean Penn recevrait un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.
On se souvient du triomphe des Garçons et Guillaume à table ! l’an dernier: le film de Guillaume Gallienne avait raflé cinq César, dont quatre attribués personnellement à son réalisateur. Ne s’est pas fait attendre le regret de réaliser que des films tels que la Vie d’Adèle ou la Vénus à la fourrure n’étaient repartis qu’avec une seule statuette…
Ce premier film avait été nominé dans dix catégories, tout comme le Saint Laurent de Bertrand Bonello cette année, qui s’impose comme le grand favori parmi d’autres long-métrages comme Les Combattants, La famille Bélier ou encore Timbuktu. D’autres films, comme Bande de filles ou la French auraient peut-être mérité d’être en course pour plus de récompenses. Mais ces nominations promettent un très beau palmarès, que La Péniche espère éclectique et équilibré.

Pourquoi ne ferait-on pas nos pronostics? Amal Ibraymi et Pierrick Baudouin se sont essayés à l’exercice, et profitent de cet article pour se remémorer les heures passées au cinéma, à écrire les articles ou à monter les vidéo critiques pour les différents films nominés cette année aux prestigieuses récompenses.

Claire Schmid

césar 1
 

Les pronostics d’Amal Ibraymi 

« A l’image de cette année cinéphile, la 40e cérémonie des Césars est porteuse de peu de surprises. Mais semble plutôt se profiler comme une seconde chance pour tous les oubliés et déçus du festival de Cannes. On notera cependant l’émergence d’une série de nouveaux noms peu connus du grand public : Céline Sciamma , Adèle Haenel, Thomas Cailley, Abderrahmane Sissako … signe d’un renouvellement générationnel ? »

Meilleur film :  Timbuktu           
Avec Timbuktu, Abderrahmane Sissako réussit le pari risqué de nous livrer un film d’une extrême justesse sur une réalité sordide, celle de l’intégrisme en Afrique. La qualité de son propos, la prise de conscience qu’il suscite et les récents événements traversés par notre pays en font un des grands favoris de cette édition. Un long métrage qui ne peut laisser indifférent.

Meilleure réalisation : Bertrand Bonello pour Saint Laurent
Saint Laurent a tué Yves, c’est tout ce que l’on peut retenir du duel entre les deux biopics. Le film de Bertrand Bonello est en tout point supérieur à celui de Lespert. Anti-conformiste, sensuel et hypnotique, rares sont les films biographiques à nous faire autant d’effets. Après la déception de L’Apollonide, Saint Laurent pourrait permettre au réalisateur de remporter sa première statuette.

Meilleur acteur : Gaspard Ulliel dans Saint Laurent
La voix, le physique, l’allure, le sourire, tout est là. Gaspard Ulliel n’incarne pas Yves, il est Yves, et tient par la même occasion à coup sûr le rôle de sa vie. A se demander s’il est possible de retrouver un semblant de vie normale après une telle transformation, les secrets du métier d’acteur…

Meilleure actrice : Marion Cotillard dans Deux jours, une nuit
Ces dernières années, Marion Cotillard aura plus fait parler d’elle pour ses pubs Dior et ses mauvais rôles – comment oublier cette fin de vie dans Batman ? Déjà prise en égérie par toutes les écoles d’art dramatique comme le « ce qu’il ne fallait pas faire ». Cependant, il faut lui reconnaitre un retour en force dans le dernier Dardenne, tout en naturel et en dépression, qui la fait passer devant la trop souvent oubliée Juliette Binoche.

Meilleur acteur dans un second rôle : Louis Garrel dans Saint Laurent
Le jeu de Garrel est magistral, il est à lui seul l’un des points forts du film. Par son rôle, ce sex symbol aura su faire naitre en nous le désir de le voir repartir avec la statuette. Mais comment dire non à Jacques de Bascher de Beaumarchais ?

Meilleure actrice dans un second rôle : Claude Gansac dans Lulu femme nue
On espère que le très discret Lulu femme nu saura enfin faire parler de lui le 20 février prochain, avec une récompense peut-être pour Claude Gansac et son rôle tout en douceur qui a su nous émouvoir.

Meilleurs décors : Katia Wyzkop pour Saint Laurent
Une fois de plus, Saint Laurent se démarque. Pour son film, Bonello n’a pas lésiné sur les moyens. A défaut du soutien de Mr Berger, il s’est lancé dans une reconstitution minutieuse de tous les lieux qui ont marqué la vie du couturier : ses appartements, son bureau, où encore les boites de nuit stars de l’époque. Que l’on ne s’étonne pas du génie de sa mise en scène !
On notera cependant, un petit bonus pour le film La French qui aura su sublimer les paysages marseillais et raviver en nous l’envie de vacances et de soleil (cassdedi Pierrick).

Meilleur film étranger : Mommy de Xavier Dolan
Choix par défaut, choix de l’évidence et de la facilité, tout laisse à penser que le jury décidera du soutien au cinéma francophone. Mais une surprise ne serait pas pour nous déplaire.

 

Les pronostics de Pierrick Baudouin

« On aurait tort de résumer la 40e cérémonie des César à un duel entre les deux Saint Laurent, celui de Bonello emporte ma préférence, plus sulfureux. Ces nominations consacrent une nouvelle et prometteuse génération pour le cinéma français. »

Meilleur film : Timbuktu
Un film engagé, touchant et sensible. Une véritable découverte qui reste en mémoire.

Meilleure réalisation : Bertrand Bonello pour Saint Laurent
Il faut saluer d’abord les nominés, dont la plupart sont encore peu connus du grand public. Ils incarnent le renouveau du Cinéma français. Je pense cependant que l’Académie saluera la mise en scène esthétique de Bonello pour Saint Laurent.

Meilleur acteur : Niels Arestrup dans Diplomatie
Pierre Niney ou Gaspard Ulliel ? Selon moi, aucun des deux : Niels Arestrup était magistral dans Diplomatie.

Meilleure actrice : Adele Haenel dans Les Combattants ( retrouvez ici  la critique de Claire)
Catherine Deneuve ne se déplacera pas, Marion Cotillard est un peu trop attendue. L’Académie pourrait sacrer Adele Haenel, espoir confirmé du cinéma français, tout simplement brillante dans Les Combattants. À moins que Juliette Binoche ne l’emporte…

Meilleur acteur dans un second rôle : Louis Garrel dans Saint Laurent
La sélection de cette année n’est pas transcendante pour les seconds rôles. Louis Garrel est selon moi le plus convaincant de sa catégorie. Il tranche surtout incroyablement avec les autres acteurs campant des personnages secondaires dans ce film, notamment avec l’insipide Jérémie Renier, qui joue Pierre Berger.

Meilleure actrice dans un second rôle : Charlotte Le Bon dans Yves Saint Laurent
J’avoue n’avoir vu ni Samba, ni Lulu Femme Nue. Charlotte Le Bon, de plus en plus présente sur les écrans de cinéma pourrait remporter son premier César pour le rôle de Victoire qu’elle incarne avec une grande fraîcheur.

Meilleurs costumes : Anaïs Romand dans Saint Laurent
Sans contestation possible, c’est dans Saint Laurent que les costumes sont les plus réussis. Contrairement à Yves Saint Laurent, la costumière n’avait pas accès aux collections originales du couturier et s’est lancée dans un travail titanesque de reconstitution. Ce travail si réussi mérite amplement la statuette.

Meilleur film étranger : Mommy de Xavier Dolan
Cette année, la sélection ne compte que des pépites. Mais Mommy mérite cette récompense tant le cinéma de Xavier Dolan est original, émouvant. Et puis le César du meilleur film étranger remis à un film francophone, c’est plutôt flatteur non ?

Si nos deux rédacteurs se rejoignent sur certaines catégories, comme celles du meilleur film et de la meilleure réalisation, leurs avis divergent sur d’autres points, notamment sur les acteurs et actrices qui devraient recevoir la statuette dorée. Alors qui aura vu juste ? Réponse le vendredi 20 février !

Retrouvez également nos critiques sur les autres films nominés aux César :
–  Hippocrate de Thomas Lilti, dans la catégorie du Meilleur film, Meilleur acteur, Seconds rôles masculin et fémin
– Pour le Meilleur acteur sont également en compétition Romain Duris dans Une Nouvelle Amie et Guillaume Canet dans La Prochaine Fois Je Viserai Le Coeur
Qu’Allah bénisse la France d’Abd Al Malik concourt pour le Meilleur jeune espoir masculin et la Meilleure première oeuvre
– Et Party Girl est en lice pour la Meilleure première oeuvre et le Meilleur montage

Retrouvez la chronique ciné de La Péniche !  Chaque semaine, La Péniche vous donne rendez-vous au café des Vieux Garçons pour la chronique ciné. Retrouvez nos chroniques cinés.