27ème degré

Le Petit Richard de la langue française (édition 2013)

On peut dire raisonnablement que La Péniche est à Sciences Po ce que l’Académie française est à la France : chaque année, ses rédacteurs, tels les Immortels, rédigent un dictionnaire. Cette année encore, le Petit Richard est réédité. En 27 définitions, ce dictionnaire vous apprendra tout ce qu’il faut savoir et tout ce qu’il faut penser à Sciences Po, sur Sciences Po. Chers 1A, il vous permettra d’apparaître déjà blasés dès septembre : profitez en !

Le Petit Richard de la langue française

27 (Le) (métonymie)

1. 27 rue Saint Guillaume, entrée principale de Sciences Po. Locution : « chuis au 27« , « j’ai cours au 27« . Variantes : « chuis au 56 » (rue des Saints Pères NDLR), « chuis au 30 » (rue St. Guillaume NDLR)

2. Toute association science piste qui n’a pas son jeu de mots avec « 27 » est suspecte.

Appariteurs (plur.)

Tonnant un « Vous ne passerez pas » autoritaire certains jours où votre carte étudiante sera restée sous votre lit, se précipitant précisément à 21h 15min 00 sec dans votre classe en vous priant aimablement de sortir à coups de pied au postérieur, les appariteurs seront des êtres que vous croiserez invariablement tout au long de votre douce vie au sein de Sciences po. Vous apprendrez bien assez vite à ruser : un large sourire vous donnera notamment accès à tous les bureaux des bâtiments.

Arcueil (nom propre)

Pour éviter tout reproche de parisianisme, l’IEP envoie régulièrement ses étudiants à l’étranger. Vous visiterez donc la belle cité d’Arcueil, accessible (parfois) en RER, pour vos galops et examens. Commencez à étudier la carte, les premiers sont dans 2 mois.

Basile, Bizuth

On raconte qu’au XVIIeme siècle, des joutes avaient lieu rue st Guillaume, le gagnant était sacré Basileus tandis que le perdant se voyait attribué le triste titre de Bizuth, de là nous vient la fameuse question que l’on posait aux chevaliers: Basile ou Bizuth. De nos jours, la signification s’est perdue et s’est transformée en un combat dialectique entres ceux qui défendent le style années 60, banquettes plastifiées et tables imbibées de bière séchée et ceux préférant les années 80, les Bee Gees fumant leur cigarette à la terrasse mais obligés de partager leur table avec des non sciences pistes… Ne croyez pas pouvoir en réchapper, votre année sera ponctuée de cette interrogation cruciale alors faites rapidement votre choix!

Bibliothèque (n.f.)

1. Aussi appelée Applestore pour des raisons évidentes, elle entourera les meilleurs moments de ton année : révisions de galops et autres préparations d’exposés.

2. Aie toujours sur toi une centaine de feuilles imprimées à éparpiller sur ta place lors de ta pause déjeuner pour laisser croire à un retour imminent : à Sciences Po, qui part à la chasse, garde sa place (pendant des heures).

Emile Boutmy (nom propre)

Nom du monsieur avec une moustache qui a fondé l’École libre des Sciences Politiques en 1872. Il s’agit également de l’amphithéâtre principal de Sciences Po. Vous pourrez au fil de votre année abréger le fastidieux « Je vais en amphithéâtre Emile Boutmy » en « Je vais en amphi Boutmy » puis « Je vais en Boutmy », voire « Je ne vais plus en Boutmy ».

Jean-Claude Casanova (nom propre)

Jean Claude, ce héros au sourire si doux, prêt à vous aider en toute situation. Si vous trouvez que l’Unef et le Met sont vraiment très méchants envers votre école favorite, il se fera un plaisir de vous aider à monter un syndicat super gentil et prêt à le soutenir. Là encore, si vous trouvez que vous ne payez pas assez de frais d’inscription pour cet établissement exceptionnel, il vous tendra la main et promouvra votre générosité. C’est un héros des temps modernes qui édicte ses propres règles et traverse les époques sans ciller.

Cours de langue

Etant donné le niveau fantastique des étudiants, tout système de notation a disparu des deux heures d’anglais hebdomadaires. Vous choisissez votre niveau. Et si l’anglais parait trop rugueux à vos oreilles, vous pouvez toujours ne pas assister aux cours d’anglais  grâce aux e-cours. Sciences Po, école tournée vers l’international.

CRIT (n.m)

1. Grand rassemblement sportif de tous les Sciences Po (pardon, de Sciences Po Paris et des IEP de Province) dans le respect de l’autre, l’émulation sportive, la sobriété, la courtoisie, l’élégance, le raffinement, le savoir-vivre. Des mauvaises langues inversent la définition.

2. A la fin, c’est Paris qui gagne.

ENTG / Google Apps (indéfini)

La promotion 2018 et ses descendantes oublieront bien vite l’institution qui a fait la richesse du patrimoine de Sciences Po des années – des siècles – durant. L’ENTG (Espace Numérique de Travail en Groupe) permettait de récupérer plein de chouettes documents, d’avoir accès à un emploi du temps détaillé et de se plaindre auprès de ses maîtres de conf’. L’espace Google Apps sert à la même chose, mais sans le côté Windows 98, c’est moins bien.

Richard Descoings (nom propre)

Est à Sciences Po ce qu’Albus Dumbledore est à Poudlard. Tout comme lui, il est mort au sommet de sa gloire, tout comme lui sa succession a été problématique. Il a laissé une marque indélébile à son école : les conventions ZEP, c’est lui, la procédure internationale, c’est lui, le rapport de la Cour des Comptes, c’est encore lui.

Fils d’Arcueil (n.m)

Le PSG a ses casseurs et l’AS ses fils d’Arcueil. De jaune et noir vêtus, ces hooligans version science piste ont diverses occupations. L’officielle est de supporter notre Association Sportive (en particulier au CRIT’), l’officieuse est bien plus vaste : le fils d’Arcueil s’occupera de ton bizutage au WEI, de troller tes cours magistraux en Boutmy ou encore de massacrer la délégation rennaise du CRIT’. Ce programme te fais envie ? Attention, le rituel initiatique est difficile…

Gymnase (n.m.)

Mot inconnu de 80% des sciences pistes. Rassurez vous, point de connotation sportive ici puisque ce bâtiment au pied de l’amphi Boutmy est devenu une cafétéria. Ah si, l’AS y a son bureau.

IELTS (abrev.)

Ticket d’or pour les universités anglophones, il mérite qu’on s’y attarde. Heureusement, le toujours surprenant « Road to Ielts » est là pour des séances d’entraînement intensives dans l’ambiance intimiste du célèbre labo de langue par exemple. Grand rendez-vous de la 2A, la session officielle organisée par Sciences Po coïncide étrangement avec la Cash’n’Trash.

Inscriptions pédagogiques (plur.)

« IP » pour les intimes. Session informatique pendant laquelle vous choisissez vos cours du semestre à venir. Elles déterminent donc les compétences que vous allez acquérir, vos futures fréquentations, le réseau étudiant que vous allez constituer – ce qui influencera considérablement votre parcours professionnel – et, plus important encore, vos horaires hebdomadaires. Mais allez, souriez : le coucher de soleil du vendredi soir à 21h15 au 27 est inoubliable.

Libération

Journal qui trouve sa place entre L’Humanité et Le Monde mais surtout en pleine Péniche. Naturellement, les âmes sciences pistes sont séduites par les grandes images, la couleur et les jeux de mots habiles. Il est bien vu de le feuilleter en Boutmy, on évitera cependant de le sortir aux soirées de l’AS

Le Monde

1. journal français fondé par Hubert Beuve-Méry en 1944. Mais là, on s’est déjà fait Urkunder (cf. Urkund), donc allez voir sur Wikipédia.

2. Journal de gauche en théorie. De droite à Sciences Po.

3. Si Le Monde appartient a ceux qui se lèvent tôt, ceux qui se ruent dessus ne vont pas plus loin que le Plantu.

Péniche (n.f.)

1. Banc vénérable qui trône au milieu du hall principal de Sciences Po, lieu de rendez-vous pour tout l’IEP. Certaines associations croient intelligent d’utiliser ce nom à des fins douteuses.

2. LE journal de Sciences Po.

Semaine de reconnaissance des associations (n.f.)

Evénement démocratique par excellence, les sciences pistes y élisent leurs futures associations. C’est ainsi que tu choisiras qui, de « Belote et Beaujolais » ou de « Sciences Poker », aura sa place en péniche. Pour faire son choix deux écoles : l’audace du projet ou ce qu’il propose à manger pendant ladite semaine. Chacun dispose de deux votes, dont l’un va naturellement à La Péniche.

Sciences Po Environnement

Acteur monopolistique de la production de miel à Sciences Po.

SCUBE/SMASS/SPIV (abrev.)

Bicursus de Sciences Po avec la Sorbonne. Pour le reste, on ne sait pas trop. Mais de ce que l’on a compris des rares d’entres eux s’étant mêlés à nous, entre deux trajets en métro, c’est dur.

Summa cum laude (lat.)

1. Mention obscure recouvrant le mythe du bon élève à Sciences Po.

2. De grands mots pour peu de choses ou de grandes choses pour peu de mots.

3. Pour la comprendre et peut-être l’obtenir, sélectionner l’option Civilisation Latine lors de vos inscriptions pédagogiques.

Toilettes (plur.)

Futurs diplômés de demain, Sciences po vous a compris ! Pour vous préparer à votre carrière époustouflante, l’école possède un atout de taille : son réseau de latrines ! Leçon inaugurale historique aux toilettes les moins rénovées de l’école au 56 ; conférence sur l’art du bain de foule au rez-de-chaussée du 27 ; atelier graffiti politique dans les toilettes de la bibliothèque du 30. Les WC de l’amphi Leroy-Baulieu ont même été conçus pour admirer le panorama insolite en compagnie de votre âme sœur rencontrée sur les bancs quelques minutes plus tôt.

Triplétades (plur.)

Grande compétition entre tous les 1A s’étalant sur toute l’année. Elle comprend plusieurs épreuves organisées par l’AS, le BDE , le BDA…

UNEF

Plus grand producteur de tracts du VIIème arrondissement.

Urkund (suédois)

1. Véritable empêcheur de copier-coller en rond. Logiciel détecteur de plagiat dans les mails envoyés à vos professeurs, qu’il provienne d’une page Wikipédia de l’Encyclopédie Universalis ou du devoir que vous avez acheté pour 15€ à cet étudiant de 2A goguenard. On vous aura prévenu.

2. Émulateur de paraphrases.

WEI (n.m.)

Week-End d’Intégration, organisé chaque année en fin-septembre par le Bureau des Élèves dans ce vaste pays qu’on nomme la Province. Il se compose d’un peu de car, un peu de bizutage, peu de sommeil et beaucoup de fête, aboutissant bien souvent à l’expression la plus concrète de la reproduction des élites.

 

Categories: 27ème degré, Le Mag'