Expos

LE MAG – Les meilleures expos mode de ce début d’année à Paris

Le Mag a sélectionné deux belles expositions qui font honneur au monde de la mode, en ébullition autour de la fashion week. Mettez votre plus beau manteau, de préférence le plus chaud vu la rigueur de la température ambiante, et filez (un bon coton) à l’évènement le plus proche !

 

Fashion is always fashion

107351650_oPour les inconditionnels du monde de la création, la première exposition incontournable revient sur le célèbre passé de « l’allure parisienne » au Palais Galliera, le temple de la mode.

La mode retrouvée, Les robes trésors de la comtesse Greffulhe, jusqu’au 20 mars 2016, propose de parcourir la garde robe d’une riche aristocrate de la fin du XIXème siècle aux années quarante. Cette icône a fait battre le cœur de la mode pendant plus de soixante ans. Les plus grands couturiers, tel Lanvin, se faisaient le plaisir de l’habiller.

Au fil de la visite, des bijoux de la haute couture scintillent par leur raffinement et leur richesse. Des robes de soirées aux robes de jours, ainsi qu’une incroyable collection de chaussures et de coiffes ébahissent le visiteur.

Cette exposition rappelle une contribution inestimable à la littérature. La comtesse a en effet inspiré Marcel Proust pour élaborer les personnages de son chef d’oeuvre A la recherche du temps perdu. Des extraits de l’oeuvre ainsi que de correspondances de l’auteur accompagnent le parcours de la visite.

La dimension historique de cette visite est frappante. En effet, la comtesse a connu le Second Empire ainsi que la Belle Epoque et les deux guerres mondiales. Il est aisé de comprendre comment l’évolution de l’habillement féminin s’apparente à un progrès de la cause des femmes. La disparition progressive du corset accorde une plus grande liberté de mouvement et permet une acceptation sociale du corps féminin. Les jupes Charleston contrastent avec l’opacité des toilettes Belle Epoque terriblement strictes. L’une des pièces les plus majestueuses de la collection reste une robe en satin vert foncé ornée de motifs de velours bleu nuit qui façonne une silhouette sombre et élancée. Ces pièces inestimables ravissent tellement le regard que le visiteur reste sur sa faim à la fin d’une exposition un peu courte.

PALAIS GALLIERA, MUSÉE DE LA MODE DE LA VILLE DE PARIS, 10 avenue Pierre Ier de Serbie 75116 Paris. Pour en savoir plus. 

 

Confessions d’un baroudeur de luxe

caroussel_grandpalais_460x550_v02Le Grand Palais accueille jusqu’au 21 février 2016 l’exposition  « volez, voguez, voyagez », qui retrace l’histoire du maroquinier emblématique Louis Vuitton. Ce fleuron du luxe français a conquis le monde par ses créations originales. C’est à la fin du XIXème siècle que le secteur du bagage est révolutionné par les serrures uniques de la marque ne nécessitant qu’une seule clé pour tout un trousseau. Lorsque la marque se fait un nom, les tissus sérigraphiés aux initiales du fondateur deviennent le symbole incontestable de cette maroquinerie de qualité inégalée.

L’exposition propose un parcours thématique à la découverte des nombreuses collections de la marque, élargie à l’habillement haute couture.  Le parcours dure plus d’une heure et transporte le visiteur dans de lointains voyages au rythme de l’effrénée course du style. Les efforts de décoration sont remarquable avec la reconstruction de wagons de trains et de paysages paradisiaques peuplés de pièces incontournables.

En outre, pour les inconditionnels de cinéma, des tenues de Liz Taylor et Ingrid Bergman ainsi que des coffrets de toilettes de voyage d’autres stars hollywoodiennes font sensation. Les pièces les plus pimpantes à l’œil sciences piste sont sans doute les secrétaires et les bibliothèques de voyage ayant appartenu aux plus grands artistes.

Pour animer la visite, des ateliers sont tenus par des artisans maroquiniers travaillant dans les ateliers de la marque en France. Il est agréable de lier un contact avec des laborantins de la mode qui livrent leurs secrets de fabrications et laissent même manipuler les outils. C’est une vrai émotion que de façonner le cuir et concevoir des pièces de ces prestigieux sacs.

La gratuité de cet événement à déclenché parmi les plus suspicieux des rumeurs de stratégie de communication publicitaire à grande échelle. Mais la qualité de cette exposition amène à en conseiller vivement la visite et à apprécier les talents de Louis Vuitton et de ses héritiers.

GRAND PALAIS, Salon d’Honneur – Square Jean Perrin. Du 4 Décembre 2015 au 21 Février 2016. Pour en savoir plus.

 

L’art de vivre, l’élégance en plus

2_logo_fondation_pierre_berge_yves_saint_laurent_tLa fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent présente en exclusivité la collection privée qui ornait les intérieurs parisiens du couturier. Certaines pièces ont également appartenu au maître de la mode Jacques Doucet. Des toiles inestimables d’artistes tels que Braque, De Chirico, Laurencin, Manet, Matisse, Modigliani, Picasso, Rousseau livrent les secrets de l’intimité de ces génies de la mode. Une telle concentration de chefs d’œuvre, aussi intéressante qu’hétéroclite, témoigne de leur regard expert et de leur sensibilité. C’est l’occasion rêvée de se replonger dans un biopic réussi d’Yves Saint Laurent, pour se remémorer la passion qui a uni les deux hommes à l’origine de cette fondation culturelle.

3 rue Léonce Reynaud, 75116 Paris du 15 octobre 2015 au 14 février 2016