Les 1A à la découverte des Triplétades

il y a 12 mois par dans Vie du campus Tags : , , , ,

Quelques semaines après la première expérience combattante des 1A sur le front des Inscriptions Pédagogiques, l’heure des règlements de comptes approche à grands pas. Les nombreuses victimes des premières « IP » pour qui le sort n’a pas été favorable vont enfin pouvoir se venger de leurs camarades qui les ayant devancés d’un millième de seconde, ont obtenu une triplette sincèrement convoitée. En effet, les traditionnelles « Triplétades » constituent la meilleure occasion d’obtenir vengeance pour tous les clubbers frustrés de la triplette 25 qui ont cours le vendredi à 8 heures et pour tous les adeptes de canne de combat qui à leur grand désespoir se sont retrouvés dans une triplette leur empêchant de pratiquer leur passion.

Illustration : Coline Cuau

Illustration : Coline Cuau

L’Association Sportive toujours au cœur de la compétition

Les Triplétades –organisées il y a deux ans pour la première fois par l’AS – consistent en une série d’épreuves étalées sur les deux semestres qui voient les triplettes des 1A  s’affronter dans des compétitions sportives proposées par l’AS,  le quizz de culture générale intitulé « questions pour une triplette » du BDE, ou des joutes oratoires encadrées par Sciences Polémiques. Si l’esprit de compétition est poussé à son paroxysme au cours des diverses épreuves, les Triplétades sont surtout l’occasion de sceller la cohésion de groupe au sein de chaque triplette, de manière bien plus efficace qu’une conférence de méthode d’Institutions Politiques un lundi matin.

Les épreuves sportives de l’AS sont évidemment au cœur de la compétition. Comme l’année dernière, l’Association Sportive convie chaque triplette à participer dans la réjouissante fraîcheur d’une matinée d’automne à un tournoi de football à l’école Polytechnique, le 6 octobre prochain. L’an passé, il avait été vaillamment remporté par la triplette Vaclav Havel, ce qui n’avait en soi rien d’étonnant puisqu’en matière footballistique, à Paris, qu’ils soient qataris ou tchèques, les cheiks sont rois.

Les Triplétades avaient été par la suite l’occasion pour les 1A de s’affronter dans une compétition de volley en février et dans une dizaine de sports divers lors des Olympiades de juin, avec entres autres un combat de sumo et un concours de lancer de poids.  Bis repetita cette année : un tournoi de volley à Port Royal puis une journée Olympiades mi-avril.

 

Illustration : Coline Cuau

Illustration : Coline Cuau

Une communication XXL pour des Triplétades version BD

Le départ de David Colon a dans un premier temps pris au dépourvu les associations : l’ancien directeur du campus avait en effet très largement contribué à la bonne organisation de la compétition. Il avait notamment organisé un nombre conséquent de réunions pour coordonner les associations et était intervenu  pour présenter la compétition en amphi. Il assistait également aux remises de prix, ce qui lui avait valu d’en recevoir un, au titre de meilleur directeur de campus.

Toutefois, ce léger bouleversement hiérarchique n’a nullement entamé l’esprit d’initiative des associations : une communication format XXL a précédé la grande réunion d’informations qui avait lieu jeudi dernier, réunissant le BDA, Sciences Polémiques, l’AS etc .. Les 1A avaient tous été invités à venir occuper massivement l’amphi Boutmy à coup de centaines de publications Facebook et autres photos de profil personnalisées pour l’évènement.

D’ailleurs, les associations ont demandé aux différentes triplettes de ne pas lésiner sur les moyens en matière de communication : pages Facebook, affiches et pancartes sont vivement conseillées. A noter que cette année, les triplettes devront porter le nom d’un personnage de bande dessinée : manière cruelle de ruiner ces dizaines d’heures passées depuis le début de l’année à essayer de trouver un accord sur le nom de la triplette, à tenter désespérément de trancher entre « triplette Booba » et « triplette La Fouine ».

 

Sciences Polémiques prêt pour le coup d’envoi 

Cette année, c’est Sciences Polémiques qui ouvrira le bal de la compétition avec un début des épreuves de sélection fixé au 1er octobre. Un mois et demi après, le rendez-vous est donné pour la grande finale en présence notamment d’Etienne Wasmer et de Guillaume Tusseau.

Associée pour la deuxième année consécutive aux Triplétades, l’association présidée par Raphaël Charpentier invite chaque triplette à présenter un quintette qui, une fois passées les sélections puis les demis-finale, peut espérer avoir le privilège de faire partie des quatre triplettes qui monteront sur l’estrade de l’Amphi Boutmy en finale. Cette épreuve faisant office de coupe Gambardella du prix Philippe Séguin, les règles sont à peu près identiques à celles de la compétition majeure de l’association et les sujets sont donc imposés à chaque orateur.

Ainsi, l’an dernier, les candidats avaient été amené à prendre la parole sur des thèmes tels que « Dieu a-t-il une bonne excuse ? », « Faut-il se mettre au vert ? » ou « Faut-il délocaliser pour mieux régner ? ». Avec une quarantaine de triplettes participantes, l’épreuve d’arts oratoires avait été un vrai succès. Aucune nouveauté de taille n’est donc apportée à cette « formule magique » qui voit successivement deux orateurs s’exprimer librement avant que trois de leurs camarades ne viennent répondre à des questions posées par le jury. «Cette organisation fonctionne bien car elle permet de mesurer à la fois les capacités d’éloquence et de répartie des candidats» affirme Raphaël Charpentier.

 

Après la réunion de la semaine dernière, les 1A sont en tous cas tous sur les « starting blocks » en vue des Triplétades : la perspective de patauger dans la boue d’un stade de foot les emplit naturellement d’enthousiasme. Mais le BDA sera là avec son atelier drapeaux. Et quoi qu’il en soit, après seulement deux années d’existence, les Triplétades se sont suffisamment ancrées dans la culture sciencepiste pour que deux semaines après la rentrée, les 1A aient déjà tous entendus parler de la compétition. Le succès de ces épreuves est  tel que l’on peut imaginer que l’ensemble des associations de l’IEP pourraient être bientôt tentées de surfer sur la vague et aspirer à l’organisation d’une épreuve : à quand une épreuve « Apiculture » organisée par Sciences Po Environnement ou « Une tarte flambée presque parfaite » made in BDE ?


Similaire à

Mais à quoi sert le module de gestion associative ?

Pendant que les responsables de l’UMP SciencesPo écoutaient avec attention Valérie Pécresse dans l’amphi Leroy Beaulieu, l’ensemble des autres responsables associatifs de SciencesPo avaient le bonheur vendredi 12 septembre aux alentours de 19h de suivre leur premier cours du nouveau module de gestion associative. Dans le cadre de la procédure de reconnaissance, ce programme de […]

Alex Baptiste Joubert

Alex est le rédacteur en chef de La Péniche depuis mai 2014.

  • Published: 13 articles

2 Réponses à “Les 1A à la découverte des Triplétades”


Un défenseur de la liberté de presse
12 septembre 2013 Répondre

Appréciation :

Et bien sûr on ne parle pas de l’épreuve ultime, les Olympiades, remportées par les SMASS (bicu maths) dans le sprint final face une équipe essoufflée de l’AS. La censure a encore frappé

Alex Baptiste Joubert Alex Baptiste Joubert
25 septembre 2013 Répondre

Appréciation :

Les Olympiades sont évoquées, mais pas de grand format consacré aux bicus maths, désolé !

Laisser un commentaire