A la une

Quelles sont les nouvelles associations ? (2/2)

Alors que la procédure de reconnaissance des associations est déjà bien avancée (Consulter notre Live) La Péniche fait le point sur les nouveaux candidats. A vous de juger !

Welcome Om

12087380_10153614325547356_367412083_n

Le mot du fondateur Nicolas Pintea : « Combien de personnes connaissent bien le jaïnisme, le sikhisme, le taoïsme ou encore le zoroastrisme ? Pour la première fois, à Sciences Po, nous avons créé une association qui regarde les philosophies en dehors de l’Occident et qui relie enfin l’esprit et le corps. »

Avec un président ayant posé une année de césure, pour apprendre le sanskrit juste après une 3A en Inde où il a reçu son diplôme de prof de yoga, Welcome Om s’annonce comme une association atypique créée par des passionnés qui promettent de nous initier aux secrets des spiritualités orientales, bien au delà du cliché du cadre qui pratique le yoga le dimanche.

Sciences Prov’Oc

11145210_1684137528484033_6108097629110127344_nLe mot de la fondatrice, Anne-Laure Fabre : « Le but de ce projet est d’apporter à l’école une ouverture sur la culture du Sud en même temps de pouvoir porter un regard nouveau sur les grands enjeux de la région. »

Sciences Prov’Oc est une amicale crée par trois étudiants de deuxième année : Guilhem Morvilliers, Anne-Laure Fabre et Nicolas Ghio. Elle a pour objectifs d’organiser cette année trois  cycles d’événements : l’un portant sur la découverte de la gastronomie provençale et languedocienne, l’autre axé sur le sport et enfin un dernier porté sur l’invitation d’acteurs économiques et politiques régionaux.

Générique

12082282_1017211521651807_164379761_oLe mot du mot fondateur : « La réalisation d’un film, c’est un tourbillon d’émotions, un bouillonnement de création et la satisfaction infinie d’avoir donné corps à ses idées. »

Générique est une association de courts-métrages qui a pour ambition la production et la réalisation de films depuis l’écriture du scénario jusqu’à sa diffusion. Organisée en différents pôles (scénario, réalisation, montage…), elle souhaite permettre à chacun de participer comme il le veut au processus cinématographique !

L’association des Jeunes pour une Grande Europe

Le mot de la fondatrice, Lara Kaute : « Sortons de l’approche « Guerre Froide » des relations Est-Ouest sur notre continent, entre jeunes futurs décideurs de l’UE et de l’espace post-soviétique, apprenons à nous comprendre et à coopérer! »

Face aux fortes tensions actuelles entre l’Union Européenne et la Russie, il est plus que jamais nécessaire de se parler et de développer un climat de confiance afin que la nouvelle génération de décideurs puisse construire un continent européen uni et fort. C’est ce à quoi s’emploient les nombreux membres de l’Association des Jeunes pour une Grande Europe. A Sciences Po, l’Association souhaite organiser une conférence « Format Normandie » avec des diplomates et penseurs ukrainiens, russes, français et allemands pour penser l’avenir des relations sur le continent européen. Elle planifie également d’y inviter l’Orchestre d’une Grande Europe pour la Paix et de permettre à des Sciences Pistes de prendre part aux conférences de l’association à Moscou, Bruxelles et Berlin.

Persépolitique

12048437_10207745328652687_1244481647_n
Le mot du fondateur : « L’Iran est un pays de plus en plus attractif, à la fois en tant que pôle de puissance et en tant que destination touristique. »

Persépolitique a l’ambition de permettre aux sciencespistes de découvrir plus en profondeur les richesses culturelles et les problématiques sociales et politiques de l’Iran. Cela passera par des conférences thématiques, des projections de films, ainsi qu’une fête pour le nouvel an iranien.

We_Start

Le mot des fondatrices : « Vous avez les idées ? On vous donne les outils ! »

L’objectif deWe_Start est de promouvoir l’entreprenariat numérique à Sciences Po autour de trois piliers : fédérer une communauté autour de l’entreprenariat numérique (organiser des meet-ups des conférences et des afterworks), aller à la rencontre des entrepreneurs et développer des projets inter-écoles. Par exemple, elle propose de collaborer avec Start in Saclay, l’association des étudiants entrepreneurs des établissements de Paris-Saclay.

Reach for the Moon

Le mot du fondateur : « S’investir humainement dans un projet qui porte des valeurs qui nous touchent et pouvoir à notre échelle réussir à améliorer la vie d’enfants ou de femmes, c’est aussi une des opportunités que Sciences Po nous offre. »

Reach for the Moon est une association solidaire qui a besoin de votre soutien pour porter les efforts de bénévoles en Inde auprès des orphelins, des enfants et des femmes des bidonvilles de Delhi. Pour leur redonner le sourire, l’éducation et l’émancipation économique sont leurs principaux objectifs.

Out Sciences Po

12067231_416247255246867_1687615210_nLe mot du fondateur : « Après avoir attrapé le « travel bug » durant nos vagabondages de 3A, on a constaté qu’il manquait une communauté d’amoureux de la rando à Sciences Po. De nombreux étudiants ne demandent qu’à s’échapper des bancs de Boutmy pour partir à l’aventure. La France regorge de paysages magnifiques, il serait dommage de ne pas en profiter ! »

OUT Sciences Po offre la possibilité aux étudiants, français comme internationaux, de s’évader de Paris pour une journée ou un weekend pour partir à la découverte de notre beau pays. Camping, randonnée, escalade en pleine nature, sorties vélo ou encore balade champêtre, elle ne recule devant rien pour aller chercher un bon bol d’air frais !

SINGA

12033019_772124412898712_97662944377223156_nLe mot du fondateur : « SINGA Sciences Po, c’est surtout agrandir sa bande d’amis tout en aidant les autres et en s’enrichissant ! »

SINGA Sciences Po est une association apolitique et areligieuse. C’est une grande communauté d’étudiants qui oeuvre pour un enrichissement mutuel et des relations personnalisées avec des réfugiés. Au travers de tutorats de langue en binôme, reposant sur des passions et des intérêts communs, d’évènements culturels, sportifs et festifs, SINGA propose de les accompagnerpour mieux leur permettre de réaliser leurs projets.

ADE

12036426_406648969535877_2661982947065090602_nLe mot du fondateur, Nicolas Ghio : « Nous nous sommes rendus compte que le débat économique à Sciences Po tendait, soit à être instrumentalisé politiquement, soit à être limité par des positions libéraux versus anti-libéraux. Il fallait donc une association transpartisane, neutre et en dehors des carcans idéologiques et politiques. »

ADE souhaite ouvrir le débat en sortant de la dichotomie orthodoxes VS hétérodoxes. L’objectif est de créer un espace de discussion économique où le débat ne serait pas restreint par une étiquette ou une vision du monde. Au travers de séances de débats, un site web et des conférences à thème, nous souhaitons susciter le débat économique à Sciences Po.

TedX Sciences Po

580048_628014910545758_2039758751_nLe mot du fondateur, Dongsinne Sohn : « Te rappelles-tu de la fois où Yann Algan nous a montré un homme s’extasiant devant sa machine à laver ? Te rappelles-tu de ton prof d’anglais qui, pour éviter de faire cours, préférait faire des débats autour de vidéos youtube pédagogiques ? »

TedxSciencesPOo est un projet qui figure sur le site officiel TED. L’enjeu principal sera d’organiser annuellement un TEDxSciencesPo sur le campus de Paris. L’association organisera aussi tout au long de l’année des MiniTED où les étudiants auront l’opportunité de monter sur scène pour partager leurs idées et leurs convictions.

Sciences Po surf club

11950227_580342848815162_7087137386423617619_oLe mot du fondateur, Louis-Guillaume Sabatier  : « Le surf club est littéralement né entre deux vagues d’une session dantesque cet été, sur la côte Basque. Créer un club de surf à Sciences Po est une idée dont nous rêvions depuis longtemps. »

Asso ambitieuse, elle aspire (sans prétention) à changer la vie des sciences pistes en les faisant surfer ! En somme, à les faire renaître dans une peau de néoprène, de sel et de soleil. A ceux qui sont déjà initiés, le surf club offre l’occasion de surfer ensemble et de partager une passion au quotidien (avant-première de film, happy hours, initiation au skate, offres de stage par nos sponsors). A ceux qui n’ont rien demandé, le surf club offre tout ! Des week ends de pratique en Bretagne, en Vendée ou sur la côte Basque et un voyage de fin d’année au Maroc !

Le Zeugma

Le mot du fondateur : « A Sciences Po, tout le monde aime lire, mais il est difficile de trouver le temps ou le courage de le faire. On aime tous s’exprimer et beaucoup voudraient écrire, mais il n’est pas facile de savoir comment commencer, d’avoir le soutien nécessaire pour se stimuler. Je voulais donc offrir à chacun l’opportunité de consacrer davantage à la littérature et plus particulièrement à l’écriture. »

Le Zeugma est la première association consacrée à l’écriture : elle multiplie les projets pour permettre à chacun d’exploiter le goût des mots, des siens comme ceux des autres: ateliers d’écriture en compagnie d’auteurs, séance de lecture de textes -produits par les étudiants ou non-, publication d’un magasine et crossbooking pour découvrir de nouveaux livres!

Take my flat

12083726_10207747612069771_1850489622_nLe mot de la présidente : « TakeMyFlat est une association qui s’inspire d’une histoire vraie : notre galère pour trouver un logement quand on est arrivé sur Paris. Aujourd’hui nous aimerions éviter ça aux nouvelles générations de Sciences Piste en facilitant la médiation et la solidarité entre les étudiants à propos du logement.. »

Son objectif : faciliter la transmission de logements entre les étudiants. L’idée ? Un esprit solidaire et un site internet simple et convivial comme plateforme de transmission de logements entre les étudiants qui partent et ceux qui arrivent. Pas de frais et pas d’obligations ! En bonus, des propriétaires avec des offres modérées peuvent aussi proposer des appartements. TMF c’est aujourd’hui plus de 350 annonces déposées, 50 propriétaires conquis, 2750 comptes et 4602 messages échangés.