A la une

Ouragan Irma : le 27 se mobilise

L’ouragan Irma, qui a fait les gros titres ces dernières semaines et dont les dégâts ne sont à ce jour pas encore connus dans leur totalité, a laissé Saint-Martin et les iles avoisinantes dans le désarroi et le dénuement. La « Maison de Saint-Martin » a relayé dès les premiers instants les informations concernant le déroulement des opérations de secours, de distributions de nourriture et de dons. « Sciences Ô », l’association de Sciences Po qui défend les intérêts des Outre-Mers, proche partenaire de la Maison de Saint-Martin et de « Pélicarus », l’association des Jeunes de Saint-Martin; a décidé de prendre part à la mobilisation et d’organiser un point de collecte au sein de notre école.

Une semaine sous le signe de l’altruisme

Dès le 6 Septembre, les membres de l’association s’interrogent: comment venir en aide à ces ultra-marins? Comment organiser une collecte sans empiéter sur les obligations de scolarité ? Comment acheminer le tout jusqu’à la Maison de Saint Martin? « Il y a probablement quelque chose que nous pouvons penser pour venir en aide à nos consoeurs et confrères. » a déclaré l’ancien Président de Sciences Ô, Jordan Eustache, étudiant en Master, lançant ainsi la machine.

 » Il y a probablement quelque chose que nous pouvons penser pour venir en aide à nos consoeurs et confrères.  » Jordan Eustache, ancien président de Sciences Ô

Très vite, Jérôme Catherine, Président de l’association, prend en charge la logistique. Le lundi à la première heure, les volontaires membres de l’association vous attendaient en Péniche, attirant les regards de CNews qui investissait notre chère péniche le mardi afin d’en savoir plus sur la mobilisation estudiantine. Au total, ce sont six cartons d’une taille conséquente qui ont quitté nos murs mercredi soir, bien que la mobilisation ait été prolongée jusqu’au jeudi grâce à l’aide du personnel de Sciences Po.

Des associations qui se mobilisent à distance

Cependant, la mobilisation n’a pas été exclusive à Sciences Po. En effet, d’autres associations et citoyens se sont mobilisés et continuent de le faire à l’heure où je rédige cet article. « Outremer 360 », par, exemple, a décidé de faire circuler sur les réseaux sociaux les différents avis de recherches de familles encore sans nouvelles de leurs proches. « Pélicarus », déjà citée précédemment, a quant à elle, mis en place ce week-end des collectes devant des supermarchés, tel que le Monoprix de Saint-Michel.

Les grandes compagnies ne sont pas en reste. Bien que nous ne puissions pas citer leurs noms par souci de neutralité, certaines ont participé à l’effort commun en proposant gratuitement l’acheminement vers Saint-Martin de denrées récoltées sur les îles voisines de la Guadeloupe et de la Martinique. D’autres ont œuvré pour le rétablissement des communications téléphoniques, et ont rendue gratuite l’utilisation des données cellulaires sur l’île sinistrée et sur les iles voisines, dans le but de faciliter la communication et l’acheminement des informations.

Enfin, si vous souhaitez vous mobiliser il n’est pas trop tard, au contraire !

Les collectes continuent jusqu’au 1er Octobre, et la Maison de Saint-Martin est toujours à la recherche de petites mains, de bras mais aussi de cartons ! À toi qui sors de l’enfer du déménagement, ne jette pas tes cartons, respire un coup et rends-toi à deux pas de Sciences Po, à La Maison de Saint-Martin!

La Maison de Saint-Martin se trouve au 54, rue de Varenne ( 75007 Paris, métro Rue du Bac )