Piñata, le nouvel album de Freddie Gibbs et Madlib

il y a 5 mois par dans Le Mag' Tags : , , , ,

Trois ans après leur premier EP « Thuggin’ », Freddie Gibbs et Madlib reviennent avec une piñata pleine de tubes dont la qualité alerte nos radars auditifs.

« Piñata », c’est un peu la rencontre entre l’univers gangsta d’un rappeur de l’Indiana, et les samples jazzy dénichés par un producteur accro aux blue notes.

MMSPINCD

 

Un somptueux mélange

Les deux artistes marient leurs influences tout au long des 17 pistes qui composent l’album, et autant dire que le résultat est au rendez-vous.

Avec cet opus, Freddie Gibbs fait rimer ses vers sur des instrus jazzy, dépoussiérées par le producteur californien. Il rappe sur sa vie de voyou dans « Thuggin’ », ou encore sur ses problèmes de gangster dans « Shitsville », des topos du gangsta-rap qui nous rappelle l’univers d’un N.W.A ou d’un Notorious. Gibbs enchaîne les phases dans un style assez brute et efficace, avec un grain de voix parfois proche de celui de Tupac.

Mais l’alchimie s’opère avec la douceur de la soul apportée par Madlib, qui enrobe le flow du rappeur de l’Indiana. Les crépitements du vinyle sur « Robes » ou encore les chœurs gospels dans « Shame » annoncent un retour imminent à une ambiance Motown. Les violons de « Deeper » nous rappellent l’atmosphère sombre du « Gangster’s Paradise » de Coolio. Les skits, ces intermédiaires entre deux titres, font place à des extraits de films ou à des bruits ambiants par l’intermédiaire desquels Freddie Gibbs exprime sa pensée.

 

Des guests de renom

Freddie Gibbs partage près de la moitié des titres de sa piñata avec de jeunes rappeurs, invités à goûter la douce soul des samples de Madlib. La liste des guests fait presque perdre la vedette au MC de l’Indiana : Danny Brown dont l’album « Old » a conquis la critique l’année dernière, Domo Genesis et Earl Sweatshirt du groupe Odd Future, Ab-soul qui multiplie les collaborations, Mac Miller ou encore Raekwon issu du mythique Wu-Tang Clan.

Mention spéciale pour le jeune rappeur californien Earl Sweatshirt qui, avec « Robes », confirme le succès de son premier album « Doris ». Cette collaboration vient s’ajouter à une autre rencontre, celle avec King Krule et Jagwar Ma dont on attend le résultat avec impatience.


Similaire à

Parquet Courts & U2 : les deux critiques dominicales

Comme chaque dimanche matin, le pôle musical du Mag t’ambiance dans ton lit avec ses critiques dominicales signées aujourd’hui Hubert Massoni et Nicolas Braud.  . Le dernier U2 ? Plutôt que de le supprimer, on l’a écouté par Hubert Massoni Rarement on a vu plus d’articles, de tweets, de commentaires et d’analyses sur une sortie d’album. Parce […]

L'auteur n'a encore ajouté aucune information sur son profil.

  • Published: 1 articles

Une réponse à “Piñata, le nouvel album de Freddie Gibbs et Madlib”


low
3 avril 2014 Répondre

Appréciation :

Bon article, Freddie Gibbs est une des valeurs sûres dans la résurgence du gangsta-rap, aux côtés de ScHoolboy Q notamment, dont l’album Oxymoron a profité d’une médiatisation bien plus importante, mais n’a pas été aussi bien reçu.
Juste une petite erreur factuelle : il y a eu 2 autres EP collaboratifs entre Freddie Gibbs et Madlib, Shame en 2012 et Deeper en 2013, ce qui forme ainsi une trilogie qui sert de preview pour Piñata, en présentant déjà plusieurs titres.
On peut comparer cet album à Madvillainy (dont on a fêté les 10 ans il y a une semaine) un autre grand album produit par Madlib, avec MF DOOM au micro, en cela que l’apport du DJ, à savoir les sonorité claires du jazz, viennent complémenter la voix granuleuse des deux rappeurs, sublimée par un flow régulier chez DOOM et plus énergique mais mélodieux chez Gibbs.
Pour ce qui est de Earl, je me permet de faire un peu d’autopromo pour mon article sur l’Artichaut qui retrace la vie du garçon : http://artichaut.bdarts.org/retour-earl-sweatshirt/

Laisser un commentaire