A la une

Sciences Po à l’assaut de la Silicon Valley

Envie de partir à la découverte de la capitale mondiale de la high-tech et de l’innovation ? C’est possible ! En octobre prochain, le Centre de l’Entrepreneuriat de Sciences Po propose à tous les étudiants un voyage pour le moins atypique : une learning expedition. Le but de ce projet est de permettre à de jeunes sciencepistes de développer leur intérêt pour le monde de l’entrepreneuriat.

Pendant quatre jours, les participants au voyage auront l’occasion de rencontrer des professeurs à Stanford et Berkeley, ainsi que des représentants de start-ups et de poids lourds des nouvelles technologies, tels que Google et Facebook. Échanger avec ces personnes pourrait se révéler extrêmement fructueux pour tout étudiant aspirant à devenir entrepreneur. « Notre but est de mettre une poignée d’étudiants au contact de ces grands de l’innovation, pour en faire en quelque sorte des évangélisateurs » dit Bérengère de Drouas, chargée de développement au Centre pour l’Entreprenariat. Mais comment un étudiant peut-il devenir « évangélisateur » ? En communiquant : à leur retour, les élèves ayant pu participer au voyage devront témoigner de leur expérience, voire la partager en direct depuis la Silicon Valley. L’idée est audacieuse, à l’image des ambitions du Centre pour l’Entreprenariat – anciennement connu sous le nom de Sciences Po Entrepreneurs – qui entend « infuser l’état d’esprit entrepreneurial » au sein de l’IEP.

Un périple vers la cité de l’innovation

Un objectif que la learning expedition entend bien soutenir. Il faut dire que ce voyage unique se déroulera dans un cadre qui prête à la rêverie : la Silicon Valley. Ladite vallée se trouve à quelques encablures de San Francisco, ville chère à Jack Kerouac et Tony Bennett, qui baigne dans le soleil californien quel que soit la saison. The City by the Bay fut la ville des hippies : elle est désormais l’épicentre de l’innovation et de la révolution technologique.

Mais comment candidater pour participer à l’aventure ? Il faut soumettre des candidatures par équipe. Les candidatures doivent être motivées par un intérêt pour le monde de l’innovation, et pour les thématiques qui seront abordées à l’occasion du voyage, à savoir l’intelligence artificielle, les smart cities ou encore la génétique. Quant aux équipes, elles sont constituées de deux personnes minimum et doivent comporter un.e étudiant.e de Sciences Po accompagné d’un élève au profil plus scientifique. En d’autres termes, il est possible de postuler pour ce voyage avec votre ami en école d’ingénieur ou en fac de médecine !

 » Oser l’entreprenariat maintenant « 

Les groupes ont vocation à être complémentaires, comme l’explique Bérengère de Drouas : « Le scientifique a l’intelligence du produit, et l’élève de Sciences Po possède l’intelligence de l’usage. Alors que le scientifique va trouver l’idée technique et savoir comment la mettre en place, l’étudiant de Sciences Po saura comment l’appliquer aux attentes des autres. » En effet, la learning expedition proposée par le Centre pour l’Entreprenariat est supposée faire germer des idées nouvelles dans l’esprit des participants. À la source de toute innovation, il y a des découvertes, et des idées. Dès lors, on comprend que ce séjour dans la Silicon Valley pourrait constituer un tremplin formidable pour tout étudiant ayant envie d’entreprendre.

Pourtant, le voyage ne constitue qu’un maillon de la chaîne. La mission du Centre pour l’Entreprenariat est bien plus large : se mettre au service des étudiants souhaitant développer des projets novateurs et originaux. Pour ce faire, le centre s’organise autour de plusieurs axes : des cours d’initiation à l’entreprenariat – l’un d’eux étant assuré par Jacques-Henri Eyraud, le président de l’Olympique de Marseille – mais aussi un incubateur où les jeunes entrepreneurs peuvent trouver les ressources nécessaires pour mener à bien leurs projets. « On pousse les étudiants à oser l’entreprenariat maintenant plutôt que dans dix ans, car ils n’ont pas grand-chose à perdre » affirme Bérengère de Drouas. Sciences Po n’étant pas encore vue comme une référence en matière d’entreprenariat, le centre cherche à donner une plus grande visibilité à ce secteur qui intéresse aujourd’hui un grand nombre d’élèves. Avec des résultats à la clé : nombreux sont les jeunes diplômés qui ont lancé avec succès leur propre entreprise.

Que vous ayez pour ambition de devenir un acteur de l’innovation et du progrès technologique, ou que vous souhaitiez simplement cultiver votre intérêt pour ces thématiques, il vous est donc possible de soumettre votre candidature pour la learning expedition jusqu’au 5 juin prochain. Il s’agit par conséquent d’une opportunité à saisir. Dans l’attente de devenir un jour un sanctuaire entreprenarial, Sciences Po transporte ses étudiants à l’autre bout du monde, dans l’un des lieux où il est le plus florissant : la Silicon Valley. « Think different » rue Saint-Guillaume, c’est pour demain ?