conference

Le Général Petraeus à Sciences Po: Noël avant l’heure

General David PetraeusAnnoncée discrètement la veille, la venue du Général Petraeus mardi 23 novembre dernier fut une sacrée surprise ! Nombreux furent déçus de n’avoir pu trouver une place pour la conférence en « live » en raison des journalistes et autres membres du gouvernement et de l’Etat major qui avaient occupés Boutmy. On aura apprécié la visite du service de déminage – « Mais.. Y a une bombe ? » – et le silence inquiétant des appariteurs. C’est finalement depuis le profil facebook de Richard Descoings que la nouvelle se répand.

La Mecque, sociologie d’un pèlerinage

Makkahi_mukarramah.jpgSur les panneaux d’affichage du 27 et parmi les évènements Facebook, il y a toujours une ou deux conférences qui n’ont rien pour se démarquer des autres. Au titre, on se dit « Eh, ça pourrait être cool. C’est quand ? » et souvent on en reste là parce qu’on a la flemme, d’autres trucs à penser ou bien une envie de méditation trois jours sans manger. Parce qu’au final, on ne va qu’aux conférences avec des ex-premiers ministres, des présidents, des PDG ou des Richard Descoings; résultat, 23 « attending » pour 436 « maybe » pour cette conférence organisée par Sciences Po Monde Arabe qui, avec son unique invité (déjà prof à Sciences Po, en plus) et son intitulé à rallonge («La Mecque, vision sociologique du pèlerinage») fait clairement partie de cette catégorie.

« La Cage et le Cocon »: les banlieues en France

37492_105149259538424_100001300524767_35910_8385182_n.jpeg« Les inégalités dans la ville », c’était donc le sujet de la deuxième « conférence-débat » organisée par Pares inter Pares. Ainsi, le mercredi 3 novembre dernier, un bon nombre de personnes (environ 70, étudiants de premier cycle, master, ou venus d’autres établissements) était présent en amphi Leroy-Beaulieu, malgré les quatre étages à escalader. Un bon nombre, mais pas assez pour remplir totalement la salle; la faute peut être à des invités pas assez connus ou à un sujet pas très sexy, en tout cas dans sa formulation.

Sebastián Piñera chahuté à Sciences Po

Tweet« Señor Presidente, Bienvenido a SciencesPo ». Pas besoin de s’étendre, Richard Descoings sent bien que ses compétences limitées en espagnol alliées à l’emploi du temps chargé du Président Pinera incitent à la brièveté. Après s’être rapidement évertué à relier Sciences Po au Chili par les moyens les plus […]