critique

Detachment – Tony Kaye

Detachment 1
Henry Barthes est remplaçant, un de ces profs de passage qui permettent aux élèves de suivre normalement leur programme d’anglais en attendant le prochain titulaire. Dans un lycée au niveau déclinant, où les élèves règnent en maîtres, il creuse tout de même son trou, parvenant à apporter une certaine douceur entre les violences verbales et les crises de nerfs de professeurs. Mais du fait de sa position provisoire, Henry se doit de garder un certain détachement à l’encontre de ceux qui l’entourent. C’est donc une violente critique du système scolaire américain que nous livre Tony Kaye avec Detachment, très bien épaulé dans sa tâche par le jeu d’Adrien Brody.