debat

La réforme des langues en clair

ROL0914_1.jpgQuand on se penche – ou plutôt quand on essaye de se pencher – sur la réforme des langues, il y a une première chose qui frappe : le fossé énorme entre l’enjeu de cette réforme et son opacité quasi-soviétique. Depuis la rentrée, le 9 rue de la chaise et le département des langues ont subi un véritable tremblement de terre remodelant considérablement les objectifs et les moyens de l’apprentissage des langues étrangères. Tremblement de terre presque imperceptible quelques centaines de mètres plus loin rue St Guillaume où les étudiants, si ils connaissent le projet, sont généralement bien incapables d’en décrire les modalités et les objectifs.

Le deuxième étage du Café du Commerce

Lincoln_debating_douglas.jpgPeut-on vraiment débattre à Sciences Po ? C’est une question qu’il est légitime de se poser. On peut, naturellement voir le sujet sous deux angles divergents : car se poser la question de l’existence d’un espace de débat à Sciences Po est en-soi un débat, appréciez la mise en abîme.

Le savoir se (sciences) – politise

SONY DSC                     Dans le tumulte de la rentrée, il me semblait important de parler également des partis, qui représentent une large part des associations en quête de reconnaissance. Lorsque j’ai commencé à parler de ce projet autour de moi, Baptiste Bloch m’a conseillé de parler des partis de Sciences Po à travers leur projet commun : l’Université Alternative.