exposition

Onirisme hallucinogène à la Fondation Cartier

moebius-transe-forme.jpgPlus de dix ans après l’exposition 1 Monde Réel, la Fondation Cartier nous offre un large panorama de l’œuvre d’un des plus grands dessinateurs du XXe siècle, Moebius. Moebius, ou Gir, de son vrai nom Jean Giraud, est un artiste dont le génie n’a d’égal que son imagination débridée. C’est à lui que l’on doit, entre autres, Blueberry, L’Incal, Arzach mais aussi la revue Métal Hurlant ou encore l’éclectique collection des Humanoïdes Associés. C’est aussi le créateur de la Diva dans Le Cinquième Elément, et il a travaillé avec James Cameron pour Abyss et Ridley Scott pour Alien.

Des fragments latino-américains loins des clichés

PenicheAMlatPhoto2.jpgLes vestiges du premier semestre peinent à s’évanouir de nos souvenirs, débute maintenant l’attente des résultats, ces enfants bâtards générés dans les entrailles de l’Institut au terme d’une sombre mécanique de gestation sur laquelle la spéculation va bon train à l’aide de mots parfois terribles ; « népotisme », « tricherie », « note-à-la-gueule », « harmonisation » – tout y passe pour adoucir la grimace involontaire qui convulsera nos visages à la découverte du fruit de presque cinq mois de labeur. Dans l’attente de ce jugement qui arrivera après un délai très raisonnable si l’on considère la justice française, l’étudiant moyen s’attèlera simultanément à évincer de son espace mental les restes parasitaires de ses cours défunts avec plus ou moins de succès, à l’application de bonne résolutions sur lesquelles je me verrai mal vous réitérer une boutade déjà faite maintes fois à ce stade de l’année, et enfin – et peut-être surtout– à entretenir cette douce langueur que procure l’entre-deux semestres, ce cocon de soie nommé temps-libre qui te berce et qui te ment en te disant que ça durera toujours.

Le MAC/VAL, une merveille d’art contemporain en proche banlieue

Let's Dance - AfficheCela fait maintenant cinq ans que le musée est installé à Vitry (dans le Val-de-Marne), avec son petit café/restaurant le Chantier. Il a reçu plus de 400 000 visiteurs et vous n’avez pas encore été y jeter un œil ? Il n’est pas encore trop tard, et c’est à dix minutes en voiture de la porte d’Italie ou à 19 minutes du métro Saint Michel par le RER C (itinéraire Mappy à l’appui).