musique

Playlist Dominicale n°3 : La bonne claque !

Parce que depuis le début de l’année on poste des choses gentilles. Parce que parfois écouter de la musique de rageux permet de se lever de bon pied. Parce que bon pied bon œil. Parce que œil pour œil, dent pour dent. (désolé) Parce que la péniche milite pour la fin du mythe urbain de ce terrible concept du November Nervous Breakdown qui, utilisé en accompagnement d’à peu près toutes les conversation déjà ô combien passionnantes que l’on peut avoir rue saint guillaume, rend chaque rencontre aussi prévisible qu’un film Marc Dorcel. Si t’es triste, sois joyeux. Parce qu’à jamais la musique qui nous fera sortir de nous même est celle qui nous prend par les tripes, de gré ou de force. Parce qu’aujourd’hui, ça sera de force. La péniche vous présente sa playlist dominicale : La bonne claque !

boum.gif

La Playlist Dominicale: Coton Electrique

Cette semaine, La Péniche vous propose un doux nuage statique, une nappe qui tantôt glace le sang, tantôt chauffe le coeur. Du sang neuf à l’ancienne garde, de l’electro aux guitares fuzzy de la Californie, tout un monde à découvrir. Le plaisir de sentir les electrons libres d’une musique savamment torturée titille déjà vos oreilles ? Embarquez sur le tour Lo-Fi de la semaine !

sven-sven-samantha-faivre-hereafter-11.jpg
Crédit photo: Samantha Faivre, pour Sven Sven svensven.com

La Playlist Dominicale: Réveille ton Automne!

En automne, il va falloir se réchauffer. Plus besoin de Rainymood, il pleut vraiment, le spleen de Paris reprend peu à peu ses droits sur nous tous. On ne vas pas changer pour vous la météo, mais on peut essayer de la rendre acceptable. De la mélancolie à des choses plus terre à terre, venez vous réchauffer la tête, le corps et le coeur avec la première playlist de la péniche.

fall20.jpg

Réponse : Lana Del Rey, Born to Die

TweetLa malheureuse Lana Del Rey, douce voix sortie des tréfonds new-yorkais passait à la guillotine en six, sept paragraphes sur LaPéniche.net, et ailleurs sur la toile. Mais comme le monde n’appartient pas aux hipsters, la contre-critique pullule… La belle a le mérite de ne laisser de marbre personne, […]