Sciences Po

Nos « petits coins » de paradis

121617903283528754wariat_Toilet_Signs.svg.med.pngComme ne le disait pas Soren Aabye Kierkegaard, «Montre moi tes cabinets et je te dirai qui tu es». Et bien le danois aurait mieux fait de ne pas se taire, car dans une institution comme la nôtre, plus personne ne doute aujourd’hui de la véracité d’une telle sentence. Il suffit de voir comme tout le monde évite soigneusement de parler des toilettes dans les couloirs pour comprendre à quel point ce silence révèle une obsession permanente sur le sujet. Comment, dans ce contexte, ne pas entreprendre une étude de fond sur la question incontournable du rapport des élèves de Sciences Pot à leurs latrines ? D’autant que des statistiques, assez approximatives, estiment qu’on dénombre plus d’une trentaine de toilettes différentes ouvertes à tous dans l’enceinte de l’établissement.

L’éphémère épopée

TweetL’atmosphère pesante est partie en vacances, les tensions sont toujours présentes et après les enflammées lyriques, places aux enflammées poétiques, satyriques, avec ce billet d’humeur en forme de poème. L’éphémère épopée Richard retraité, Gaeremynck débouté, La voie était ouverte, et l’Institut sauvé. La chance nous souriait et laissait […]

Welcome to LH

Tweet Si quand on vous parle du Havre, vous pensez immédiatement à une ville grise, couverte 365 jours par an par une masse nuageuse trop épaisse pour qu’elle puisse laisser passer la lumière, accompagnée en plus par une météo des plus douteuses et des autochtones à l’accent singulier, […]