société

Nos « petits coins » de paradis

121617903283528754wariat_Toilet_Signs.svg.med.pngComme ne le disait pas Soren Aabye Kierkegaard, «Montre moi tes cabinets et je te dirai qui tu es». Et bien le danois aurait mieux fait de ne pas se taire, car dans une institution comme la nôtre, plus personne ne doute aujourd’hui de la véracité d’une telle sentence. Il suffit de voir comme tout le monde évite soigneusement de parler des toilettes dans les couloirs pour comprendre à quel point ce silence révèle une obsession permanente sur le sujet. Comment, dans ce contexte, ne pas entreprendre une étude de fond sur la question incontournable du rapport des élèves de Sciences Pot à leurs latrines ? D’autant que des statistiques, assez approximatives, estiment qu’on dénombre plus d’une trentaine de toilettes différentes ouvertes à tous dans l’enceinte de l’établissement.

A Foreigner in the French Education System

daisybelle.jpgChaque semaine, Daisy Nguyen, étudiante en troisième année de sciences politiques et de droit à l’Université de Californie, en échange cette année à Sciences Po, nous racontera la vie vue par un bon tiers de la population estudiantine de notre institut – en anglais.
Every week, Daisy Nguyen, a third year exchange student from the University of California studying Political Science and Law, will relate life as third of the Sciences Po students see it – in english.