A la une

La campagne BDE va coûter 25000€ : concrètement, ça représente quoi ?

Comme nous vous l’expliquions hier, le montant des dépenses que devrait engendrer, cette année, le processus de renouvellement des membres du BDE est de 25 000€ (les deux listes comprises, l’argent provenant de fonds collectés auprès d’entreprises).

« Ce sont des campagnes très coûteuses, est-ce bien raisonnable ? Et par souci d’efficacité, ce mode d’élection n’est pas forcément le plus viable. Il n’y a pas de continuité avec les précédents membres » soulignait ainsi Pierre-Louis Lagnau, actuel Président du BDE.

Et en effet, 25 000€, ça peut paraître beaucoup. Car avec une telle somme d’argent, on peut faire beaucoup d’autres choses que de permettre aux plus gros wanna-be de l’école de se noyer dans leur propre swag pendant une semaine : avec 25 000€, on peut aussi faire ça.

11157320_10206589081228519_235642913_o (1) 11148102_10206589077588428_1054247902_o (1) 11128871_10206589080308496_5025957_o (1) 11179812_10206589077548427_338218699_o (1) 11148264_10206589077788433_1322173244_o 11163513_10206589074828359_312420824_o (1)

Screenshot 2015-04-11 at 16.07.00Dans la même catégorie : « Ils ont fait Sciences Po » par Tristan Dubois. Ils ont été des écrivains géniaux, des journalistes engagés et des politiciens véreux. Pourtant, il y a bien des années, ils discutaient dans le même hall et s’asseyaient sur les mêmes bancs que vous. Avant que vous ne marchiez – ou pas – dans leur sillage, la Péniche vous propose de revenir sur le parcours de ces alumnis pas comme les autres. Lire la suite.

11137416_10206590716029388_721701043_o 11163693_10206590716269394_420154399_o 11158827_10206590716349396_427017444_o 11179903_10206590716629403_1982225695_o 11132476_10206590716229393_303432966_o

Dans la même catégorie : « 10 définitions pour survivre à Sciences Po. Puisque c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleurs soupes, La Péniche vous propose cette année la crème de la crème de son petit Richard de la langue française qui a fait le bonheur de plusieurs générations de première année de sciencepistes. Voici donc les dix définitions indispensables que vous devez maîtriser pour survivre au sein du 27 rue Saint Guillaume. Lire la suite.

11122096_10206590716389397_12998375_o 11179701_10206590716149391_1519195550_o 11171404_10206590716909410_1869803905_o

Dans la même catégorie : « Et à part le BDE, on fait comment pour entrer dans une asso permanente ? »  25 000 euros, c’est le montant des dépenses que devrait engendrer, cette année, le processus de renouvellement des membres du BDE. Alors que la campagne qui coûte l’équivalent de 7576 sandwichs saumon-avocat à la cafétéria vient tout juste de commencer (…) Lire la suite.

Categories: A la une, Actualités, Vie du campus

Tagged as:

  • Lou

    Article de merde dans un journal de merde.

  • Ben

    Malgré le fait que l’article soit particulièrement mauvais, il a au moins le mérite de montrer l’opulence de Sciences Po Paris ! Ça vous trouerait le cul de redistribuer une partie decente des subventions que vous touchez aux autres IEP, au lieu de vous toucher la nouille avec pendant que les autres IEP galèrent comme des chiens ?

    • Merci beaucoup

      oui

  • Louis Souchière

    L’article ne va pas plus loin et c’est sont principal tort, néanmoins les commentaires de gros bourges décomplexés sont bien pires donc bon on va dire que ça compense.

    Sinon au delà de savoir si 25 000 euros c’est beaucoup ou pas, si une campagne BDE ça devrait se concentrer autours des idées d’animation et de solidarité pour l’année à venir ou le fait d’avoir plus de papa-qui-donne-de-l’argent ou de papa-qui-connait-bien-l’Oreal, la vraie question qu’on pourrait poser c’est celle de l’accessibilité des evenements du BDE au delà de la semaine magique de la campagne ou tout est gratuit. Moi perso je n’ai jamais eu les moyens sans me restreindre sur plein de chose de participer au Gala, la plupart des soirée reviennent quand même un peu cher et je ne parle pas de tous les autres évenements. Tous ces évenements sont chers, je ne m’attend pas à leur gratuité, mais ce que je me dis aussi c’est que 25 000, ça paie à priori les places de 1250 personnes à une soirée à 20 euros… Si on pouvait nous faire la preuve que notre BDE peut, au moins en partie s’inscrire dans autre chose qu’une compétition ridicule avec HEC (pitié depuis quand on a besoin de prouver à une bande de commerciaux quoi que ce soit!) et chercher à inclure un maximum, ce serait déjà un progrès, et ses capacités à lever des fonds serait mieux employés que dans l’organisation d’une semaine qui-a-la-plus-grosse.

  • Pablo

    Une fois de plus, LaPéniche.net est complètement à côté de la plaque ; bravo le journalisme de qualité… Après le scandale provoqué par « l’article » de Mr. Vincent l’an dernier, on dirait que vous voulez faire du torchon de la semaine de campagne BDE une tradition…
    Comme d’habitude, l’article n’a aucun contenu, ne propose aucune source pour ses affirmations aberrantes et se moque ouvertement des codes de la déontologie journalistique. C’est encore plus bas qu’une liste Buzzfeed, qui ont au moins la décence de sourcer leurs images correctement.
    A mon sens, ce qui est vraiment important dans toute cette affaire, c’est que cette campagne coûte autant que 18kg de bon shit sa mère chez un semi-grossiste (source : http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/RapportBlanchimentTraficCannabis.pdf ), et ça ça concerne les étudiants de SciencesPo, pas comme la Tanzanie, les Fiat 500 ou que sais-je.
    A l’avenir, essayez de prendre en compte les remarques de vos lecteurs, peut-être que ça vous fera descendre de votre petit nuage de condescendance et de fautes professionnelles.
    Si vous continuez à prétendre au titre de journal, ça vous gênerait de mettre vos sources ? Même Buzzfeed le fait, ça fait vraiment pas sérieux. En exactement 2 minutes de Google, je trouve que 25000€ ça fait 2272 combinaisons ebola à 11€ (source : http://www.robe-materiel-medical.com/materiel-medical-Combinaison+integrale+de+protection+etanche+EBOLA+Categorie+III+type+3+4+5+et+6+sans+chaussettes-PPE18L.htmlv)
    Je sais que l’article est humoristique et tout, mais LaPéniche reste « le JOURNAL des étudiants de Sciences Po » et devrait donc se conformer à certaines obligations.
    Merci bisous <3

  • Marine

    Au-delà de l’aberration du montant des budgets de campagne dans une école qui prépare essentiellement au SERVICE PUBLIC, peut-on également s’interroger sur la débilité certaine des animations ?
    Un taureau dans le hall, de la musique sous les fenêtres des cours.. alors oui le mythe du jeune jouisseur est intéressant mais les enfants, sachez que certains étudiants sont en révisions de partiels et de concours et qu’ils souhaiteraient davantage de calme. Que la question des fonds privés ne nous regarde pas, admettons, celle de l’organisation des événements type école de commerce discount, un peu plus.

  • Gaspard

    Chaque année, Sciences Po dont le budget est de 120 millions d’euros, ça coute.. 204.012.240 tickets de métro,
    130.434.782 MacBook Air,
    136.363.636 mois de Smic net ou encore
    5.832.000 combinaisons contre Ebola.

    Tout ça pour permettre à des étudiants de poursuivre des études supérieures de haut-niveau. Alors que tous les jours, des personnes meurt de faim, du sida ou d’ebola ? Et que certains n’iront jamais de leur vie à l’école ?

    Merci la Péniche pour ce raisonnement aussi abscons que ridicule.

    • Marc Aurèle

      Abscons tu as dit ? Comme de laisser entendre que les dépenses en trampoline et croissants sont aussi essentielles et vitales que des dépenses d’études supérieures finalement. Généralement quand on dénonce un raisonnement abscons on n’y répond pas par un raisonnement encore plus abscons. Just sayin.

      Oui 25K pour ces bacchanales à base de curly c’est ridicule. Ce qu’il manque c’est simplement un sens de la proportion. Et ce qui est dramatique ce n’est pas tant que le système fonctionne ainsi, mais que certains comme toi soient aussi prompts à le défendre à base d’arguments fallacieux. Ok cette argent vient des entreprises et c’est tant mieux, on savourera tous autant que nous sommes les bons croissants distribués (moi le premier), mais un peu d’honnêteté intellectuelle ne ferait pas de mal, reconnaissez au moins le ridicule et la vanité de cette semaine où l’argent est jeté par les fenêtres.

  • Merci beaucoup

    Oui elle en a besoin, la vie associative n’est pas faite seulement de conférences et de grands débats.
    Surtout petite précision que l’auteur de cet article aurait pu ajouter, ce n’est pas vous qui payez ces dépenses ce sont les entreprises partenaires de chacune des listes.
    Donc amour et chocolat, profitez des sous de la Caisse d’Épargne et amusez vous bien

  • Chloé

    Tout à fait d’accord. C’est vraiment n’importe quoi cette semaine et les dépenses sont astronomique.. Comme si la vie associative de SP avait besoins de toutes ces conneries pour vivre!

  • Marcel

    Avec une si piètre rédaction, pas étonnant que la Péniche tombe en ruines…

  • Père Castor

    Est ce que l’auteur est fumeur ?
    Est ce que l’auteur porte un jean ?
    Est ce qu’encore ça lui arrive de manger de la dinde en France ?
    et il est à Sciences Po ?

    Non parce que, entre nous :

    S’il et à Sciences Po il prend la place de quelqu’un d’autre, genre le mec de Limetz Villez qui à perdu 2 litres de sueur en 3 ans à Villepinte parce qu’il n’a pas eu la même socialisation primaire et qui, dès lors, s’est vu confirmer son attribution de classe par 3 fois consécutive et d’une façon extrêmement humiliante qui plus est ! Clairement, par consésquent et indirectement l’auteur cautionne LES INEGALITES en France, le MALHEUR. Secondo il se loge à Paris alors que franchement les apparts à Roubaix sont deux fois moins chers, et la différence pourrait financer un projet Aspa humanitaire – (qui pourrait se faire démonter par la Péniche) troisièmement, j’espère qu’il se sent mal culpabilise .

    Ensuite, s’il mange de la dinde c’est pa mieux, NON, et faut arrêter pronto.
    Est ce qu’il se rend compte que c’est 17 à 22 poulets/m², soit MOINS DUNE FEUILLE A4 PAR POULET. Il cautionne le malheur, l’explosion de la planète, la sélection génétique, la torture poulétaire, et toutes les maladies humaines qui découlent de ce carnage.
    http://www.ciwf.fr/animaux-de-ferme/poulets-de-chair/elevage-intensif/

    Et alors s’il porte un jean, c’est carrément le ponpon : déjà, pas cool pour le mec qui a fait l’exposé en anglais sur le tour du monde du jean. Et 2 : C’est un signe FLAGRANT d’une insolence MAJEURE et EFFECTIVE. Fin surtout quand on sait tout ce que représente un jean. Il sait que c’est une petite fille qui a rammassé le coton sous 54° ? Que Stefan Persson a 15 voitures qui enculent la planète comme des suppositoires ?

  • GS

    Vous rigolez ou quoi? Déjà que j’ai du mal à digérer le fait de ne pas avoir choisi une prépa ECS, si en plus je peux même pas avoir une campagne BDE qui ressemble un peu à celle de HEC… Pourquoi pas les sélectionner sur un concours de poésie tant qu’on y est, ce serait moins cher! NON! nous on veut des goodies, des croissants, des trampolines dans le jardin, on veut du RÊVE!
    #JeSuisBDE

  • Mathilde M

    Au passage « Canebière » ça s’écrit avec un « n » 😉

  • Mathilde M

    Au passage Canebière ça s’écrit avec un « n »

  • Mathilde M

    Au passage Canebière ça s’écrit avec un « n » 😉

  • Anonyme

    Faites surtout pas de puits au Zimbabwe, on risquerait de vous traiter de néocolonialistes 😉

  • Damien S

    Ouais, mais c’est pas le sujet de cette infographie ; l’idée c’est qu’il n’est pas forcément nécessaire de balancer 25000 balles dans une campagne, alors qu’on pourrait tout aussi bien faire une sorte de cooptation ou une sélection interne (comme à l’AS en somme). Et le BDE ne s’en porterait pas moins bien, et pourrait aussi nous distraire.

    • Merci beaucoup

      Oui donc dans l’école de la démocratie, on supprime toutes les élections, on coopt sans raison, on ne peut plus choisir qui sera LA PRINCIPALE ASSO de Sciences Po et on favorise un espèce de système de reproduction totalement aberrant ! Non mais bravo, bel esprit !

      • Blasphème93

        Excuse moi Merci beaucoup, j’ai cru lire le mot démocratie et élection dans ton post.
        C’est marrant, il me semblait que l’achat de voix, même déguisé, contre des contreparties de toutes sortes étaient prohibé et sévèrement sanctionnée en démocratie.
        La campagne BDE, tu ranges ça a quel niveau?

      • Damien S

        Je souhaite à la France alors une aussi belle démocratie, faite de croissants et de trampoline. Le débat en a besoin. (non mais sérieux en plus, le BDE, pas besoin de « programme », il y a aucun enjeu dans cette élection, ils feront un wei, un wk de réinté, des soirées, un gala, que ce soit la liste 1 ou la liste 2, alors autant prendre les meilleurs et laisser le (bon) BDE de cette année choisir, en connaissance de cause, qui sont les meilleurs pour ce poste!)

  • Merci beaucoup

    Sinon, on arrête toutes les activités étudiantes, on arrête les soirées, on arrête toute animation sur ce campus et on ne fait que travailler! whouhouuu. Un futur BDE devrait entre autre être jugé sur sa capacité à lever des fonds auprès des entreprises, la seule mise en place de cette limite de dépense est une aberration. Qu’on limite l’investissement financier à titre personnel des participants est totalement normal, qu’on limite leur capacité à nous nourrir/distraire/amuser est parfaitement idiot. COUCOUUUU un BDE c’est à ca que ca sert.

    Bien pas cordialement

  • Damien S

    Juste de l’humour, Anne, juste de l’humour.

  • Anne Grabaud

    Encore un article qui brasse du vent pour provoquer une pseudo tempête… Je ne vois pas le sens de ces comparaisons douteuses à part encore une fois soulever le problème du coût de la campagne en accusant les dépensiers mais pas la banque…